RED BULL 400… J-30 AVANT LA COURSE LA PLUS RAIDE DU MONDE !

RED BULL 400

Gravir un tremplin Olympique de ski de 400 m en courant, sur une piste inclinée à 78% au plus raide, avec 140 m de dénivelé positif, le tout à 1 300 m d’altitude, là où le souffle manque…
Qui peut bien se laisser tenter ?


Et pourtant, cet incroyable défi attire toujours plus de candidats chaque année sur les 20 courses organisées à travers le monde.

Pour sa 3e édition à Courchevel, le 6 juillet 2019, le Red Bull 400 n’attend pas moins de 1 200 participants avec une nouveauté de taille : une finale qui se déroulera en nocturne.

RED BULL 400

UN EFFORT INTENSE & VERTIGINEUX…

400 m de sprint, cela peut sembler anodin… Mais imaginez courir une distance égale à 4 terrains de football mis bout-à-bout, à la verticale, comme si l’on devait atteindre le sommet d’un immeuble de 40 étages avec un chrono vissé aux baskets, à une altitude où l’oxygène se fait rare. Voilà qui pimente sérieusement l’effort ! Malgré la difficulté incommensurable, cette compétition est ouverte à tous et ceux qui le souhaitent peuvent la courir dans la catégorie relais. Les concurrents, hommes et femmes, ont des profils et des niveaux variés. Et il n’y a pas d’âge pour participer… L’année dernière, un homme de 93 ans a pris un départ à l’étranger. Aussi, chaque saison, le chrono s’arrête un peu plus bas… En 2018, l’Autrichien Jakob Mayer a franchi la ligne d’arrivée en moins de 3 minutes à Einsiedeln, en Suisse. En France, lors de la dernière édition, Thibaut Baronian a explosé le record national en 3’26 et conservé le titre qu’il avait remporté en 2017. Mélanie Jeannerod décrochait, quant à elle, le meilleur temps de la catégorie féminine en 4’43. Tous deux ont mis la barre haut pour l’édition 2019 !

UN DÉFI AU BOUT SE SOI-MÊME

Le Red Bull 400 est incontestablement l’une des courses courte distance les plus éprouvantes qui existent. Un dépassement de soi ultime ne laissant place à aucun compromis, où même les sportifs les plus entrainés laissent des plumes ! C’est une fois sur la ligne de départ que les participants prennent conscience de l’ampleur de l’effort qu’ils ont à fournir. Et les meilleurs devront gravir le tremplin deux fois de suite pour se qualifier pour la finale qui se déroulera, pour la première fois en nocturne…



Les inscriptions sont encore ouvertes en solo ou en équipe ICI.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here