LE XIBERO TRAIL – Le Marathon de montagne qui grandit au Pays Basque!

Quoi de plus beau que le Pays Basque à part le Pays Basque ? Bon ok j’exagère toujours car le Pays Basque est aussi beau que d’autres régions…… mais en mieux. Ce n’est pas la meilleure intro que l’on peut faire pour accrocher, cela va créer des jalousies mais continuez à lire, le reste va vous donner envie.

Donc vous l’aurez bien compris le Xibero trail est une course de montagne organisée au Pays Basque, plus précisément en Soule (ou Xiberoa en Basque). C’est la plus petite des 7 provinces Basque, la moins peuplée mais c’est la plus typique. Elle représente vraiment l’âme identitaire Basque par excellence avec ses valeurs et ses traditions. Vous y retrouverez sa langue, sa monnaie, ses plats typiques, des matchs de rugby, des parties de pelotes Basque, ses pastorales, ses agriculteurs et éleveurs de brebis… Bref une culture unique dont la capitale Mauléon est connue pour ses fameuses espadrilles et ses fêtes.

Mais la Soule est un véritable terrain de jeu pour le trail, tout simplement car c’est la province la plus sauvage avec un environnement véritablement exceptionnel. Vous aurez le choix du terrain avec ses vallées escarpées, ses forêts et ses montagnes vertigineuses avec notamment le pic d’Orhy, altitude 2017 mètres,  surnommé le toit Pays Basque.

En Soule vous trouverez la fameuse passerelle d’Holzarté qui surplombe les gorges d’Olhadubi de 180 m, les fameuses gorges de Kakuetta, sans oublier les grottes de la Verna. Bref vous l’aurez compris cette province Basque regorge de sites plus beaux les uns que les autres.

Ce joli coin de France mérite d’être visité en vacances, enfin c’est ce qu’il faut vendre comme excuse à votre femme ou votre mari. Car oui, c’est vrai, mais vous pouvez joindre l’utile à l’agréable en venant courir le fameux Xibero trail, ça passera comme une lettre à la poste, ou pas. Mais mieux vaut s’y prendre à l’avance car ce splendide trail se remplit chaque année de plus en plus vite, il est encore une fois déjà complet cet été depuis début juin.

Mais c’est quoi exactement le Xibero trail ? C’est une course, organisée depuis 2015, sur plusieurs formats qui se déroulera cette année le 3 Aout. Au départ de l’aventure, il y a donc 4 ans, 2 courses de 32 km et de 13km étaient au menu. Jérôme Quihilliry, président de l’association organisatrice, nous explique qu’au début le but était de montrer aux coureurs et marcheurs les lieux qui leur sont chers. Mais aussi de faire découvrir le Haut Soule moins connue de la plupart, tout ceci permettant également de faire vivre la vallée.

En 2017 cette course passe à un format de 42 km un vrai marathon de montagne, un des plus exigeants du Pays Basque, mais aussi un des plus beaux.

Le départ et l’arrivée de la course se font depuis le village de Larrau. Comment ça ou c’est ? Vous voyez Bordeaux ? Et bien ce n’est pas du tout là, vous ne suivez pas, on parle du Pays Basque. Bon ressaisissez-vous, Larrau est un village peuplé de… 197 habitants. Autant dire qu’une course qui attire pas loin de 700 coureurs, marcheurs sans compter les familles et les supporters, cela fait du monde. Du coup ce ne sont pas loin de 130 bénévoles qui assurent la sécurité et le bon déroulement de la course et de la journée.

L’organisation est bien rodée et elle est active toute l’année pour préparer l’évènement. Il ne faut pas oublier que toute la course se passe en montagne, cela demande d’entretenir le parcours. A la fin de l’hiver, il faut palier aux éboulements ou autres désagréments.  Mais pour cela ils peuvent compter sur un soutien sans faille : les agriculteurs locaux. En effet, une grande partie du parcours se passe sur des terres pastorales qui sont entretenues par les propriétaires et leurs bêtes. Jérôme tient d’ailleurs à les remercier car non seulement ils entretiennent les terres, mais font également partie des bénévoles. Et le jour J ils s’arrangent pour que les coureurs ne croisent pas leurs bêtes, que tout le monde cohabite naturellement.

Mais ne vous fiez pas à cette image de petit village d’irréductibles Basques au fin fond du Pays. Ok, si vous regardez sur une carte cela parait perdu… Ben oui c’est perdu, mais je peux vous garantir que de grands traileurs sont venus se tester sur les pentes du Xibero trail. Le champion du Pays Basque 2018 de trails, des coureurs de la team Salomon et des grands noms locaux reviennent régulièrement. La fierté des organisateurs est également de voir que certains locaux, les coureurs du terroir arrivent à gagner le Xibero.

Donc ce samedi 3 Aout, certains vont s’élancer sur la randonnée de 15km, les traileurs vont quant à eux partir sur 15km ou 42km.

Commençons par le plus petit des deux : le 15. Ce « petit poucet » possède un dénivelé de 900 mètres, ce qui n’est pas trop mal tout de même. Départ 9h, au coup de fusils. Après une bonne descente la difficulté résidera à gravir 500 mètres de dénivelé pour 3km, les cuissots vont chauffer. Cela demande tout de même une petite préparation en sachant que beaucoup de locaux en sont friands, cela va partir très vite sur un rythme endiablé.

Mais celui que vous attendez est bien sûr le 42km. 42km pour un dénivelé de 2800m sur un parcours difficile mais tellement somptueux. Cette année avec le départ à 7h en solo il y  une nouveauté : le duo. Vous partez à deux avec le même dossard et vous devez donc franchir la ligne ensemble. Peu de courses proposent cette formule difficile, il faut bien connaitre son binôme, avoir à peu près le même niveau. Lorsqu’un des deux est moins bien, l’autre doit le motiver et ne pas le « stresser », l’attendre, le pousser. Mais c’est une belle aventure à tenter, sur l’Euskal Trails cela se passe comme cela sur toutes les courses, une belle communion, un beau partage.

Coup de fusil à 7h pour le départ, après une jolie descente vous partirez pour 15km de montée en passant sur la fameuse passerelle d’Holzarté au-dessus du vide, vous partez pour une succession de côtes. Attention il ne faut pas trainer en route en draguant la brebis locale, la première barrière horaire se trouve au km23 à 1730 de dénivelé, au pied du mur d’Otxogorrigaina (1920m) que vous devez passer en max 4h. Vous avez bien lu « au pied du mur » c’est tout simplement une montée raide, très raide, très très raide, certains la monteront debout, d’autres à 4 pattes, les plus fortunés en hélicoptère. Vous croiserez des restes de traileurs des années précédentes, gisant au milieu de la pelouse. Blague à part bon courage, un sacré morceau, mais vous serez encouragé au sommet par les bénévoles chantants, hurlants et agitant des sonnailles (cloches portées par les animaux) cela vous donnera des ailes.

Après s’offrira à vous un panorama exceptionnel sur les crêtes de 7km, une vue à 360 degrés pour arriver sur la 2ème barrière horaire au port de Larrau 1570m, soit le kilomètre 30 en moins de 6h. C’est beau, magnifique mais attendez de commencer à gravir le pic d’Orhi 2017m, le point culminant du Pays Basque, une vue à couper le souffle. Passé ce moment intense de bonheur vous attaquerez la descente sur 9km pour atteindre l’arrivée.

Ce parcours est non seulement superbe en terme de visuel mais également en qualité de trail, vous rencontrerez tous les types de terrains : graviers, pelouse, rochers, terre, pierrier, sigle, chemins de brebis et j’en passe.

Les bénévoles et l’organisation sont toujours d’une gentillesse formidable, l’accueil,  les ravitaillements sont  de qualité. Une course qui fait honneur au Pays Basque. Jérôme tient à remercier tous ceux qui font de cette course, chaque année, un événement local somptueux.

A titre personnel, j’ai couru beaucoup de trails dans le Pays Basque, il fait partie pour moi du top 3 des plus beaux trails du coin. J’ai fini ce marathon en 2017, je n’ai pas eu la chance d’avoir le beau temps, pas de visibilité à moins de 10 mètres, heureusement que je connais déjà ces montagnes. D’ailleurs petit message aux participants de cette année, j’y avais laissé mon mollet droit, donc si vous tombez dessus merci de le ramener à l’organisation.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here