RAID 28 – Les 12 conseils de Bertrand Lellouche pour réussir votre défi

1
614

Vous êtes traileurs et vous vous apprêtez à participer à l’une des épreuves de l’évènement phare de cet hiver, le raid 28 ? Vous aimeriez y participer mais vous avez encore des craintes à l’idée de vous lancer sur cette épreuve si atypique ? Autonomie totale, orientation, course en équipe, terrain souvent très accidenté… Il faut bien dire que les repères des traileurs sont un peu chamboulés…

Quoi de mieux que de faire appel à un habitué du Raid28 pour avoir quelques conseils pratiques qui nous mettrons en confiance. Avec ces 5 participations à l’événement (3 Raid 28 en 2013, 2016 et 2018, 1 Semi-Raid 28 en 2017 et un Bures 28 en 2015), c’est tout naturellement que je me suis tournée vers Bertrand Lellouche, auteur du désormais incontournable ouvrage Trails & Ultras Mythiques. A une semaine du départ, voilà ces dernières recommandations.

Bertrand Lellouche Trails & Ultra Mythiques

EQUIPE : la clé !

  • Formez un groupe qui s’apprécie énormément et sera aussi souple que tolérant… car une erreur est si vite arrivée !
  • Répartissez-vous autant que possible les rôles à l’avance : orienteur, capitaine, poinçonneur
  • N’oubliez pas de toujours soutenir le plus faible de l’équipe. C’est lui qui donnera le rythme.
  • Prenez le temps de rire en toute circonstances.

ORIENTATION 

  • Manier une boussole n’est pas compliqué. N’hésitez pas à regarder un tuto sur le sujet si besoin.
  • Il est toujours utile d’avoir une 2 e personne avec quelques aptitudes car les coups de mous arrivent à tous. L’orienteur fait toujours plus d’efforts.
  • Soyez tactiques et ne visez pas forcément de pointer toutes les balises.

ALIMENTATION 

  • Face au froid, on consomme peu d’eau. Avec 3 litres, vous tiendrez très longtemps. Pas de stress inutile là dessus.
  • Par contre les aliments gèlent vite et peuvent être plus durs à mâcher. Ayez de tout et assez pour tenir de nombreuses heures (personnellement, je me prépare des mini-
  • sandwichs sur le long).

MATOS

  • Il faudra traverser des cours d’eau et vous aurez les pieds trempés. Éviter les chaussures en Goretex pour qu’ils sèchent mieux. Une paire de chaussettes de rechange pourrait être utile. Mais en pratique, avec toute la boue cumulée, il est souvent illusoire de pouvoir changer avec une paire sèche.
  • Méfiez-vous du froid, en particulier à 5-6h du matin, surtout après 8-10h de course. Une couche en plus ou un pantalon de pluie pourront vous protéger utilement. Des chaufferettes pour les mains pourront bien servir également.
  • Les tuyaux des poches à eaux gèlent facilement. Protégez-les.

Si vous voulez en savoir plus sur l’aventure qu’a vécu Bertrand Lellouche et son équipe sur une des éditions du Raid 28, plongez-vous dans Trails & Ultras mythiques, un chapitre y est dédié.

“Maintenant, c’est à vous de jouer ! Bonne aventure à tous les participants !”

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here