TEST – Votre nouvelle complice sur les sentiers, la Peregrine 8GTX by Saucony

Peregrine 8 GTX de Saucony

C’est déjà la 8èmeversion de ce modèle de chaussure devenu un must dans le monde du Trail. La Peregrine de Saucony, petite sœur de la Xodus, légère et polyvalente, n’en finit pas de rallier des traileurs à sa cause.

Vous ne le savez peut-être pas mais Saucony est une des plus vieilles marques de chaussure de sport au monde. L’entreprise a en effet été créée en 1898 en Pennsylvanie. Son nom (à prononcer Sock-Uh-Knee) est dérivé du mot « saconk », utilisé par les Loups, un peuple amérindien, et signifie « là où deux rivières coulent ensemble ». Il fait référence au « Saucony Creek », un fleuve de 28 kilomètres de long qui arrose la ville de Kutztown. Le logo représente d’ailleurs l’eau qui coule. Dans les années 70, elle devient la marque de chaussure de course sur route la plus prisée des Etats-Unis. Mais c’est seulement depuis le salon du Marathon Expo de 2011, à Paris, que la marque annonce officiellement qu’elle s’installe sur le marché français, soit plus de 110 ans après sa création

Depuis la marque ne cesse de prendre son envol sur notre territoire, notamment sur le segment du trail.  C’est dans ce contexte que la Saucony Peregrine est née, conçue comme étant une chaussure polyvalente s’adaptant à tous les terrains.  Pour tout vous avouer, c’est mon modèle de prédilection depuis que j’ai commencé à courir sur les sentiers. J’ai donc hâte de découvrir et de vous présenter la Peregrine 8 GTX (gore tex). Connue pour sa légèreté, son dynamisme et son accroche, quels changements nous réserve-t-elle avec cette version ?…

Peregrine 8 GTX de Saucony

Fiche TechniquePeregrine 8 GTX de Saucony

  • Couleurs : noir et turquoise
  • Crampons : 6 mm
  • Drop : 4mm
  • Poids : 290 gr en 40
  • Gore-Tex : imperméabilité et respirabilité
  • Système ISOFIT : maintien du pied
  • Semelle intermédiaire EVERUN : amorti et réactivité
  • Semelle extérieure POWR TRAC : traction et stabilité
  • Prix : 150 €

Peregrine 8 GTX de Saucony

Premières impressions

Le design de cette 8ème version est plutôt sobre, noir avec une touche de turquoise, et la forme de la chaussure est assez classique. Rien de très original donc côté esthétique. On notera l’effort de la marque pour nous fournir un modèle de chaussure pour femme qui n’est pas trop girly, ce qui me va bien.

Ce qui me saute aux yeux à première vue, c’est que le dessin des crampons est différent des anciennes versions, avec en plus une particularité à l’avant et au talon, présage d’une accroche encore plus agressive en montée et en descente (et pourtant, les anciennes versions ne manquaient déjà pas d’accroche…)

Je la soupèse : la chaussure est légère même si elle semble un peu plus lourde que les précédentes versions. Je la tors dans tous les sens : elle s’avère toujours aussi flexible afin de s’adapter au mieux au mouvement du pied et de garantir un déroulé naturel de celui-ci. Le mesh est différent, plus classique et plus “léger” que celui de la version 7, même en version Gore-Tex, mais la toile semble plus résistante. A voir sur le long terme…

Je l’enfile : rien à redire niveau confort…. De vraies pantoufles! Je ressens fortement l’amorti sans même avoir couru. Elles sont moelleuses. Sur ce point, ce modèle s’améliore d’année en année. C’est peut-être pour cela d’ailleurs que son poids augmente légèrement… La Peregrine 8 serait-elle plus adaptée que les précédentes versions à des distances longues telles que l’ultra ?… Le chaussant comporte très peu de couture pour une chaussure de trail, ce qui minimise les frottements. Allons la tester sur le terrain…

 Peregrine 8 GTX de Saucony

En pratique

Pour tester sa polyvalence, rien de tel que de l’essayer sur différents terrains… En avant pour les chemins et singles boueux de la vallée de Chevreuse puis pour les sentiers escarpés, rocheux ou enneigés des Pyrénées Orientales.

Rien à redire sur ce modèle ! Malgré les légères différences, je retrouve exactement les mêmes sensations qu’avec les modèles précédents :

  • L’accroche est toujours excellente, que ce soit dans les parties rocailleuses, boueuses ou même enneigées, sur le plat ou dans le dénivelé. Je trouve même que l’accroche est améliorée dans les parties boueuses, car la boue ne stagne pas sous les crampons. Un petit bémol concernant les surfaces plates et glissantes (comme les ponts en bois mouillés). Mais elle reste une chaussure dans laquelle on se sent en sécurité quelque soit le type de sol.
  • Le dynamisme n’a pas été mis de côté, même si le modèle semble un peu plus lourd. En course, cette différence de poids ne se ressent aucunement. On a la même sensation de légèreté et de flexibilité.
  • Le pied reste bien stable dans la chaussure tout en ayant une large place à l’avant ce qui évite ongles noirs ou ampoules.
  • La sensation de confort ressentie à l’essayage est toujours précédente après plusieurs heures de course…

Le point d’amélioration de cette version est indéniablement l’amorti plus présent. Le système d’amorti est plus dynamique et réactif ce qui favorise des réceptions tout en douceur et des poussées puissantes. A voir dans le temps si l’amorti s’écrase ou non…

Peregrine 8 GTX de Saucony

En détail

La Peregrine 8 GTX est dotée d’un drop de 4 pour favoriser une foulée plus naturelle. Elle favorise un déroulé médio-pied/avant-pied. Attention donc pour les coureurs ayant une attaque talon ou n’ayant pas l’habitude de courir en drop aussi bas car les pieds et le corps font plus d’efforts et dépendent moins de l’amorti et de la stabilité de la chaussure. Une période d’adaptation est donc nécessaire pour ces derniers.

Les crampons de 6 mm garantissent une excellente accroche d’autant plus que la nouvelle gomme Powertrac de Saucony permet de gagner encore en adhérence sur sol mouillé et garantie une résistance optimale à l’abrasion.

L’amorti est plus fort que sur les anciennes versions car la semelle contient plus d’Everun qu’avant mais la chaussure est en conséquence un petit peu plus lourde. Toutefois, cette différence de poids ne se ressent pas lors des sorties.

Elle est dotée d’une membrane Gore-Tex qui offre une protection en cas de sorties dans de mauvaises conditions météo. L’empeigne imperméable permet de garder les pieds au sec tout en étant respirante. Je l’ai testé par temps de pluie, dans la neige et lors de traversée de ruisseau et j’ai pu constater que mes pieds étaient restés bien au sec.

Le seul bémol que j’ai constaté sur cette version, c’est le pare-pierre qui est trop léger, sans doute pour gagner en flexibilité mais les orteils sont de ce fait moins protégés contre les cailloux notamment.

 Peregrine 8 GTX de Saucony

En définitive

J’étais déjà une inconditionnelle de ce modèle mais là, je dois dire que les améliorations qui ont été apportées me vont à ravir. Ces chaussures sont vraiment idéales pour le trail, quelque soit le terrain et les conditions météo. Toujours aussi flexibles et légères mais avec un amorti plus important ce qui permet de les emmener sur des distances plus longues…

“Vous êtes à la recherche d’une chaussure de trail polyvalente, légère, flexible, dotée d’une accroche de dingue ? Ne cherchez plus, c’est la Peregrine 8 GTX qu’il vous faut !”

 

Crédits photos: Jérôme VERDIER