Golden Trail Championship – Étape 3 – 30,9 km, 1 453 m D+

31 octobre – 9h30 – Faial Island, Açores

On prend les mêmes et on recommence !

Sur un parcours de repli reprenant en sens inverse une partie des sentiers des étapes 1 et 2, ce sont, une nouvelle fois, le Polonais Bart Przedwojewski (Salomon) et la Suissesse Maude Mathys (Salomon) qui se sont imposés, prenant rapidement tous deux leurs responsabilités durant la course. Maude Mathys en profite pour récupérer le dossard jaune de leader du général.

Jim Walmsley, la remontée 

La troisième étape du Golden Trail Championship était censée se courir sur l’île de Pico. C’est finalement sur une boucle de 30 kilomètres reprenant à l’envers une grande partie des sentiers des deux premières étapes, que s’est déroulée cette troisième confrontation. Et comme pour la veille, c’est Bart Przedwojewski (Salomon) qui s’est distingué chez les hommes. « J’ai essayé de pousser fort dès les neuf premiers kilomètres car je savais que le terrain technique me convenait bien. Après, j’ai simplement cherché à contrôler les écarts dans la montée puis dans la descente. » Le Polonais devance une nouvelle fois Jim Walmsley (Hoka One One) qui, après cette deuxième seconde place, fait une belle remontée au classement général. L’Américain est désormais deuxième, à près de 9 minutes tout de même du Polonais. Derrière, on retrouve à nouveau le Marocain Elhousine Elazzaoui (Salomon) qui, cette fois, n’a pas attendu le Norvégien Stian Angermund (Salomon).

Maude Mathys prend la tête !

On l’avait pressenti sur l’étape d’hier, elle le confirme aujourd’hui : Maude Mathys (Salomon) est en très grande forme. La Suissesse a de nouveau remporté l’étape du jour avec 1’46 d’avance sur Rachel Drake (Nike). « J’avais les jambes bien fatiguées aujourd’hui, et le début a été dur, explique-t-elle. Mais je ne me suis pas affolée, surtout dans les 8 premiers kilomètres que je savais longs ; même si Rachel et Blandine sont parties vite, j’ai préféré garder mon rythme. Tove m’a aussi dépassé mais, là encore, je ne me suis pas affolée. J’ai vu ensuite que je revenais dans la montée et en haut j’étais seule en tête. Rachel m’a rattrapé dans la descente mais j’ai fait ma course et comme j’avais encore de l’énergie j’ai essayé de tenir pour l’empêcher de revenir ! » Blandine L’Hirondel complète le podium à 5’34 de Maude Mathys. À noter que Tove Alexandersson (Team Icebug) lâche du terrain sur le dossard jaune puisqu’elle termine 4e à 9’32.

Iris Pessey récupère le rouge

Chez les hommes rien n’a changé au niveau du classement du dossard rouge puisque Rémi Bonnet (Salomon) a remporté la section du jour avec 49 secondes d’avance sur Jim Walmsley (Hoka One One). Le Suisse compte désormais plus de 55 secondes d’avance sur l’Américain et il parait difficile d’imaginer le dossard rouge lui échapper.
Chez les femmes en revanche, même si Maude Mathys (Salomon) a de nouveau confirmé son statut de meilleure grimpeuse sur la section du jour, en remportant l’étape elle permet à sa dauphine Iris Pessey (Scott) de récupérer la section montée de la journée. De même, puisque Maude Mathys a récupéré le dossard jaune du classement général, c’est désormais Iris Pessey qui portera le dossard rouge de meilleure grimpeuse.

Ana Cufer, intouchable !

En ce qui concerne le segment de descente, Ana Cufer (Salomon) a une nouvelle fois prouvé sa supériorité en réalisant une descente exceptionnelle. Elle devance Maude Mathys (Salomon) de 27 secondes sur le segment du jour, et compte désormais 49 secondes d’avance sur Tove Alexandersson (Team Icebug) pour le dossard bleu.
Chez les hommes en revanche, si Anders Kjærevik (Team Bergen Running) conserve son dossard bleu avec 1’43 d’avance sur ses poursuivants, le Norvégien a été battu pour la première fois depuis le début du championnat sur le segment du jour. Il a en effet été devancé de 37 secondes par l’Espagnol Antonio Martinez (Buff).

Théo Détienne : enfin ! 

Chez les filles, le sprint du jour est revenu à Gisela Carrion (La Sportiva). Après sa victoire d’hier sur le segment vert, l’Espagnole avait à cœur de reprendre seule en tête les commandes du dossard. Voilà qui est chose faite puisqu’elle devance désormais Blandine L’Hirondel de 14 secondes au classement de la meilleure sprinteuse.
Chez les hommes, en revanche, le dossard a changé de buste ! Vexé de ne pas avoir pu s’exprimer comme il le souhaitait sur les étapes précédentes, Théo Détienne (Salomon) a remis les pendules à l’heure en dominant l’Espagnol Andreu Blanes (Carnicas Serrano) de 21 secondes. « Je suis trop content ! Enfin ! Lâchait Détienne à l’arrivée. Hier j’ai mon élastique qui a cassé et du coup, avec le vent, j’avais les cheveux dans les yeux et je ne voyais pas où je posais les pieds ! Aujourd’hui, j’avais de meilleures jambes et j’ai enfin pu relancer comme je voulais dans toutes les petites bosses ! » À une étape de la fin, le Français compte 14 secondes d’avance sur son poursuivant direct. « Demain, il me semble que le sprint est une sorte de piste en descente qui fait un peu moins de 2 kilomètres. Il va vraiment falloir qu’Andreu s’emploie s’il veut venir m’enlever le dossard ! »

Anaïs Sabrié out…

À noter que la Française Anaïs Sabrié n’a, aujourd’hui, pas pu prendre le départ en raison de sa prise en charge médicale de la veille. L’athlète du team Matryx a en effet été victime d’une très grosse hypoglycémie dans l’aire d’arrivée de l’étape 2 et a dû être placée sous perfusion par l’équipe médicale. Si elle allait beaucoup mieux aujourd’hui, le règlement ne lui permettait, malheureusement pas, de prendre le départ de l’étape 3.

Classement de l’étape 3

Classement scratch 

Hommes

1 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 02:34:49.477

2 – JIM WALMSLEY (USA – HOKA ONE ONE) : 02:37:42.377

3 – ELHOUSINE ELAZZAOUI (MAR – SALOMON) : 02:40:16.357

4 – STIAN ANGERMUND (NOR – SALOMON) : 02:40:30.380

5 – FRANCESCO PUPPI (ITA – NIKE TRAIL) : 02:41:02.403

Femmes

1 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 03:00:17.163

2 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 03:02:03.267

3 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA) : 03:05:51.230

4 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 03:09:49.673

5 – JOHANNA ÅSTRÖM (SUE – ARC’TERYX) : 03:12:27.670

Classement de la montée

Hommes

1 – REMI BONNET (SUI – SALOMON) : 00:41:00.893
2 – JIM WALMSLEY (USA – HOKA ONE ONE) : 00:41:50.256

3 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 00:42:09.627

4 – ORIOL CARDONA COLL (ESP – DYNAFIT) : 00:43:19.826

5 – FRANCESCO PUPPI (ITA – NIKE TRAIL) : 00:43:32.270

Femmes

1 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 00:50:32.946

2 – IRIS PESSEY (FRA – SCOTT) : 00:51:15.410

3 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 00:51:23.527

4 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA) : 00:52:51.520

5 – AUDREY TANGUY (FRA – HOKA ONE ONE) : 0:54:53.483

Classement de la descente 

Hommes

1 – ANTONIO MARTINEZ (ESP – BUFF PRO) : 00:07:57.173

2 – ANDERS KJÆREVIK (NOR – TEAM BERGEN RUNNING) : 00:08:34.380

3 – JAMES WALMSLEY (USA – HOKA ONE ONE) : 00:08:39.716

4 – FRANCESCO PUPPI (ITA – NIKE TRAIL) : 00:08:50.933

5 – JOHN LUNA-LIMA (USA – TEAM ASCENT PROTEIN) : 00:08:59.410

Femmes

1 – ANA CUFER (SLO – SALOMON) : 00:09:37.684

2 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 00:10:05.173

3 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 00:10:13.247

4 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA) : 00:10:31.133

5 – CAMILLE BRUYAS (FRA – SALOMON) : 00:10:34.943

Classement du sprint

Hommes

1 – THEO DETIENNE (FRA – SALOMON) : 00:09:10.007

2 – ANDREU BLANES REIG (ESP – CARNICAS SERRANO) : 00:09:31.370

3 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 00:10:36.896

4 – STIAN ANGERMUND (NOR – SALOMON) : 00:10:40.633

5 – ELHOUSINE ELAZZAOUI (MAR – SALOMON) : 00:10:40.784

Femmes

1 – GISELA CARRION (ESP – LA SPORTIVA) : 00:11:41.563

2 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA) : 00:11:50.527

3 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 00:12:18.436

4 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 00:12:28.133

5 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 00:12:31.127

Classements des dossards

Classement général (dossard jaune)

Hommes

1 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 06:24:40.473 (dossard jaune)

2 – JIM WALMSLEY (USA – HOKA ONE ONE) : 06:33:34.807

3 – ELHOUSINE ELAZZAOUI (MAR – SALOMON) : 06:36:02.204
4 – STIAN ANGERMUND (NOR – SALOMON) : 06:36:21.080

5 – FREDERIC TRANCHAND (FRA – Nvii SPORT) : 06:36:57.463

Femmes

1 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 07:30:26.360 (dossard jaune)
2 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 07:35:37.807

3 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 07:41:09.101

4 – BLANDINE L’HIRONDEL (FR): 07:41:44.994

5 – JOHANNA ÅSTRÖM (SUE – ARC’TERYX) : 08:02:21.694

Classement des montées (dossard rouge)

Hommes

1 – REMI BONNET (SUI – SALOMON) : 01:19:20.389 (dossard rouge)
2 – JIM WALMSLEY (USA – HOKA ONE ONE) : 01:20:16.244

3 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 01:21:05.963

4 – STIAN ANGERMUND (NOR – SALOMON) : 01:23:48.310

5 – ELHOUSINE ELAZZAOUI (MAR – SALOMON) : 01:23:57.979

Femmes

1 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 01:35:27.721 

2 – IRIS PESSEY (FRA – SCOTT) : 01:35:27.721 (dossard rouge)

3 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 01:39:56.469

4 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA): 01:42:02.193

5 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 01:43:55.094

Classement des descentes (dossard bleu)

Hommes

1 – ANDERS KJÆREVIK (NOR – TEAM BERGEN RUNNING) : 00:18:48.007(dossard bleu)

2 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 00:20:31.257

3 – JOHN LUNA-LIMA (USA – TEAM ASCENT PROTEIN) : 00:20:33.269

4 – FREDERIC TRANCHAND (FRA – Nvii SPORT) : 00:21:00.336

5 – SEBASTIAN LJUNGDAHL (SUE – SALMING) : 00:21:09.717

Femmes

1 – ANA CUFER (SLO – SALOMON) : 00:22:07.186 (dossard bleu)

2 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 00:22:57.168

3 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA) : 00:24:31.639

4 – JOHANNA ÅSTRÖM (SUE – ARC’TERYX) : 00:25:06.422

5 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 00:25:08.886

Classement des sprints (dossard vert)

Hommes

1 – THEO DETIENNE (FRA – SALOMON) : 00:21:49.967 (dossard vert)

2 – ANDREU BLANES REIG (ESP – CARNICAS SERRANO) : 00:22:04.180

3 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 00:22:04.180

4 – ELHOUSINE ELAZZAOUI (MAR – SALOMON) : 00:24:24.123

5 – FREDERIC TRANCHAND (FRA – Nvii SPORT) : 00:24:55.717

Femmes

1 – GISELA CARRION (ESP – LA SPORTIVA) : 00:28:19.686 (dossard vert)

2 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA) : 00:28:33.686

3 – MAUDE MATHYS (SUI – SALOMON) : 00:28:35.736

4 – TOVE ALEXANDERSSON (SUE – TEAM ICEBUG) : 00:29:02.136 

5 – RACHEL DRAKE (USA – NIKE TRAIL) : 00:29:45.349

Golden Trail Championship : le programme complet 

29 octobre – 11h heure française (9h heure locale) : 1e étape
24,1 km – 1 073 m D+
https://ridewithgps.com/routes/34505537

30 octobre – 11h heure française (9h heure locale) : 2e étape
24,5 km – 1 158 m D+
https://ridewithgps.com/routes/34338641

31 octobre – 11h15 heure française (9h15 heure locale) : 3e étape
30,9 km – 1 453 m D+
https://ridewithgps.com/routes/34542999 

1er novembre – 11h15 heure française (9h15 heure locale) : 4e étape
29,8 km – 1 345 m D+
https://ridewithgps.com/routes/33993142

Covid-19, des mesures pour la sécurité de tous

Au vu de la crise sanitaire actuelle, les organisations de la Golden Trail Series et de l’Azores Trail Run® ont tout mis en œuvre pour préserver la santé des coureurs et de l’ensemble des personnes présentes sur les courses.

L’ensemble de l’événement, depuis l’arrivée des coureurs, jusqu’à leur départ des Açores, en passant par la collecte des dossards et les départs de chaque étape, se déroule dans le strict respect des gestes barrières : 

  • Chaque personne entrant aux Açores a dû présenter un test PCR négatif.
  • Un autre test sera organisé à 6 jours du premier test.
  • Le port du masque et la désinfection des mains est obligatoire sur toutes les zones communes y compris les postes de ravitaillement en cas d’immobilisation des coureurs. Seuls trois coureurs peuvent entrer en même temps dans un poste de ravitaillement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here