CCC®, UTMB®, les favoris

© UTMB® - Christophe Pallot

CCC® : à quelques heures du départ, le spectacle sera au rendez-vous avec une course ouverte tant chez les hommes que chez les femmes

Cela fait partie du sel et de la singularité des courses d’ultra, sur de telles distances, le suspense reste entier chez les favoris. La CCC® ne fait pas exception et il faudra suivre de près le live pour ne rien manquer des faits de course et connaître l’issue de l’épreuve. Cette année, les spectateurs auront le plaisir de voir s’aligner la championne du monde de trail 2018, Ragna Debats, au départ de la CCC® à Courmayeur. Elle figure en tête des favorites au classement ITRA suivie de la Canadienne Ailsa MacDonald, encore peu connue du grand public. Elle n’a encore jamais couru dans les Alpes, et cela sera l’occasion de découvrir sa gestion de course sur ce type de profil (101km 6100mD+). L’Américaine, Keely Henninger a quant à elle déjà fait ses preuves sur les sentiers franco-italiens avec une 4ème place en 2017. Si elle est dans un grand jour, elle pourrait marquer la course de son empreinte. La CCC® verra aussi le retour d’Emelie Forsberg à la compétition, un beau challenge 6 mois après la naissance de son premier enfant.
En bref : une course ouverte, les Américaines bien représentées chez les favorites, les Européennes en embuscade avec une championne du monde au départ.

Chez les hommes, le triple champion du monde de trail, Luis Alberto Hernando devrait avoir à cœur de bien faire après être passé à côté des mondiaux cette année. Sur un format qui lui convient et qui ne dépasse pas 100 km, il pourrait se montrer très dangereux pour les autres concurrents. Le jeune chinois, Shen Jiasheng, monte en puissance et a seulement 24 ans, il comptabilise déjà 2 victoires sur ultra et un nombre de victoires impressionnant entre 50 et 100 km. Il est moins en vue mais pourrait créer la surprise et venir s’imposer. Attention également, au compatriote de Luis Alberto, Cristofer Clémente Mora, 2ème des mondiaux cette année, et habitué au terrain chamoniard avec une deuxième place au 90km du Mont-Blanc la saison passée. Chez les Français, Thibaut Garrivier, Benoit Girondel et Michel Lanne sont en embuscade. Michel Lanne connaît le terrain comme sa poche et a déjà brillé sur la CCC®. Quant à Thibaut Garrivier et Benoit Girondel, ce sont des coureurs discrets mais capables de faire une course intelligente et puissante.
En bref : l’Espagne et la France pourraient se disputer la victoire. Les athlètes chinois montent en puissance et il ne faut pas l’oublier. Shen Jiasheng est tout à fait capable de réitérer l’exploit de sa compatriote, Miao Yao, qui a remporté la première victoire chinoise sur la CCC® l’an passé.

© UTMB® – Christophe Pallot

UTMB® : rencontre au sommet entre la nouvelle génération et les spécialistes de la discipline. Du suspense et de l’excitation à J-1 !


C’est la course que tout le monde attend, celle qui fait foi et donne le verdict de la saison. Côté féminine, le plateau est très relevé avec la présence de la meilleure mondiale, l’Américaine Courtney Dauwalter, elle a tout gagné en ultra depuis un an et est d’une facilité déconcertante. Cependant elle sa forme est incertaine après son retour de blessure etson abandon sur la Western States. Sera-t-elle remise à temps pour jouer la gagne comme elle sait si bien le faire ? Après s’être essayée à la CCC® avec brio, la jeune athlète Miao Yao, a franchi le cap des 100 miles et prendra le départ de l’UTMB® vendredi soir. Très rapide, il est difficile de juger sa capacité à tenir sur plus de 20h de course. Katie Schide, fait également partie de la nouvelle génération au même titre que Miao Yao et de Courtney Dauwalter. Comme sa compatriote américaine, elle réalise une incroyable saison et semble avoir atteint un pic de forme dont elle pourrait bien profiter et faire sensation. Cela sera son premier UTMB® et cela s’annonce passionnant. Mimmi Kotka est de retour après son abandon en 2018. Elle a moins couru cette année et avec plus de fraîcheur et toute son expérience, elle fait évidemment partie des prétendantes au podium. La délégation américaine est renforcée par la présence de la double vainqueur Rory Bosio (2013, 2014) qui pourrait laisser parler son expérience de la course. Nul doute que Rory sera faire preuve de solidité et de maîtrise, comme elle l’a démontré sur la TDS® l’an passé (2ème). Moins connue du grand public, la Polonaise, Madglena Laczak a accumulé beaucoup d’expérience sur ultra et a de belles références. Elle a remporté la Transgrancanaria deux années consécutives en 2018 et en 2019. En pleine progression, Beth Pascall signe une belle saison avec une quatrième place sur la Western States et déjà une 4ème place sur l’UTMB® l’an passé. Une outsider à surveiller de près si elle a de bonnes jambes.
En bref : Un plateau dense chez les femmes, entre révélations et championnes confirmées. La course s’annonce palpitante.

UTMB

Le favori est évidemment Xavier Thévenard, mais sur un format si long et 20h de course, tout peut arriver. Il est prêt, connaît la course comme sa poche et sait se gérer à la perfection. Tableau de temps de passage, nutrition, assistance éclair, il ne laisse rien au hasard et il ne passe jamais à côté de sa course. C’est le grand favori. Il devra tout de même composer avec l’expérience de Pau Capell, imperturbable lorsqu’il prend le départ d’une course, tenant du titre UTWT et lui aussi impressionnant de régularité. Ces deux-là pourraient s’entendre avec Tim Tollefson, lui aussi adepte d’une gestion de course raisonnée et habitué à finir fort. Il fait depuis 2016, l’UTMB® l’objectif de sa saison. Il y met toujours du cœur et court intelligemment. Cela pourrait bien être le premier américain à remporter l’UTMB®, il a déjà marqué la course en finissant 3ème en 2017, derrière un certain Kilian Jornet et devant Xavier Thévenard… Le trio devra composer avec la fougue et la panache de Hayden Hawks et Zach Miller habitués au départ tonitruant, aux courses rapides quitte à se brûler les ailes. Dans le même acabit, le Chinois, Min Chi, a fait ses armes en tant que marathonien, lorsqu’il s’agit de courir, il dispose d’une aisance et d’une vitesse de base impressionnante. Quid de son premier 100 miles ? Est-ce l’année de la victoire pour un Chinois sur l’UTMB® ? La météo s’annonce clémente, et les qualités de montagnard ne seront peut-être pas nécessaires pour l’emporter cette année. Ou bien est-ce l’année pour foncer jusqu’au bout pour Zach Miller ? Il connait la course par cœur et devrait avoir engrangé de la fraicheur après un hiver au calme pour soigner une blessure. Parmi les outsiders, figurent Marcin Swierc, Alex Nichols ou encore Patrick Bringer, trois coureurs discrets mais rudement expérimentés capables d’aller chercher un podium. Une fois encore, la course s’annonce palpitante.
En bref : chez les hommes, il y a trois ultras favoris mais pas que ! La course agrège des coureurs aux stratégies et qualités différentes. Rien n’est joué et le suspense reste entier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here