Tor des Géants® – 920 athlétes pour l’édition de tous les records !

Le numéro 10, dans le football, c’est à la fois le style et la promesse: rien de grand ne peut se faire sans un meneur aux allures d’homme providentiel et qui a, dans son ADN, le don de la spectacularité. Et le spectacle a justement commencé, à Courmayeur, avec cette 10ème édition du Tor des Géants®, l’endurance trail le plus dur au monde qui, pendant 150 heures, se déroulera tout au long des Alte Vie numéro 1 et 2 de la Vallée d’Aoste, touchant 34 communes.

920 athlètes se sont présentés au départ, ce matin, le dimanche 8 septembre 2019, avec 72 nations provenant des cinq continents. Courmayeur était comblé de gens comme jamais, avec des parkings pleins et des rues sur-peuplées.


Les athlètes vont devoir se battre pour remporter une victoire historique, ou tout simplement pour se confronter à un défi face à eux-même, sur une distance de 356 km avec une dénivelé d’environ 27390 mètres (évaluation ITRA). Les plus rapides atteindront la première base de vie, celle de Valgrisenche, vers 19 h 30 aujourd’hui, tandis que les premiers arriveront à Courmayeur dans la matinée du mercredi 11 septembre. L’année dernière, Franco Collé a remporté la victoire avec le temps de 74h03’00″, alors que record est de l’espagnol Javi Dominguez Ledo (67h52’15) en 2017.

C’est un jeune soldat de l’Esercito Italiano, Mattia Limontini, née en 1998, le plus jeune au départ, tandis que le “grand-père” de la compétition est le portugais Joaquim Sanpino, 72 ans.

Une forte baisse des températures pourrait arriver sur la course, en particulier sur certaines zones en altitude, avec pluie et neige au cours de la journée, et le zéro thermique entre 2400 et 2800 mètres.

Tor des Glaciers

Le voyage des pionniers du Tor des Glaciers se poursuit. Luca Papi, un Italien vivant en France, est à la tête de la course. Ce matin, il est passé de la base de vie de Cogne, où vient de transiter aussi l’espagnol Javier Puit. En troisième place, le Japonais Masahiro Ono. Marina Plavan est toujours à la tête des quatre femmes.

Luca papi

Le nombre de retraits monte à neuf: à Fabio Menni se sont ajoutés, entre hier et aujourd’hui, Dario La Martina, Charlie Sanguinetti, Mario Ramos, Alfio Rinaldo, Thierry Ador, Nathanael Jacqmin, Massimo Pica, Sylvain Oeillet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here