Sierre-Zinal Maude Mathys s’offre aussi le record

La course Sierre-Zinal est longue et difficile (31 km, dénivellation positive 2100 m, dénivellation négative 1100 m).

La course a beaucoup été animée chez les hommes par le catalan qui a fait parler la poudre en pulvérisant le record. Il n’a pas fait d’ombre et loin de là à une autre performance celle de Maud Mathys, la skieuse-alpiniste.

La locale de l’étape, Maude Mathys, s’en est allé chercher le record détenu depuis 2008 par Anna Pichrtova. Aussi appelée la Course des cinq 4000, elle a souvent été considérée comme l’une des plus belles courses de montagne du monde. Il est écrit qu’elle est à la course de montagne ce que le marathon de New York est au marathon. Elle est aussi la doyenne des grandes épreuves de montagne d’Europe.

Partie en solitaire, elle s’est mise dans sa course rapidement en prenant les commandes en oubliant sa douleur à la cheville qu’elle s’est tordue deux semaines avant la course sur la Dolomite Run.

l’équique©(Martina Valmassoi)

La Vaudoise Maud s’est imposée en 2h49’20”, améliorant de près de 5 minutes la marque de la Tchèque. Une sacrée claque au chrono d’Anna Pichrtova 2h54’26″

”Je suis très émue, je la voulais cette victoire, le record je n’y pensais pas. Avec l’adrénaline j’ai su oublier ma douleur à ma cheville et puis tout c’est bien passé, je me sentais bien. Je suis resté très prudente notamment dans les descentes avec les cailloux pour ne pas me refaire une cheville et assurer le coup mais je craignais de me faire rejoindre dans la dernière descente. J’ai tenu le coup jusqu’au bout et je suis très heureuse. Le public était incroyable, je voulais ralentir pour en profiter. Un grand merci à tout le monde pour les encouragements”

©fotos-mayayo

Judith Wyder 2ème féminine avec ses talents de descendeuse a fini fort dans le final. Pour sa première participation à Sierre-Zinal le sextuple championne du monde de course d’orientation réalise une incroyable performance en montant sur le podium. Un doublé suisse pour cette 46ème édition avec un chrono stratosphérique pour sa première fois sur la course 2h54’20’’ .Judith bat elle aussi l’ancien record de 6’’

“C’est juste incroyable, je suis vraiment heureuse d’avoir franchi la ligne avec tout ce public présent.”

podium féminin

Silvia Rampazzo à bientôt 40 ans complète le podium elle aussi sous la barre des 3h en 2h56’17”

“Malgré mon âge j’ai l’impression d’aller plus vite. Je suis vraiment heureuse, j’ai dû ralentir pour bien finir, c’est une course vraiment incroyable. L’année prochaine je reviendrai mais plus du côté du public, en spectatrice. » confie l’Italienne championne du monde de course en montagne longue distance 2017 et médaille de bronze aux championnats du monde de trail 2017. Elle est également triple championne d’Italie de skyrunning.

©fotos-mayayo Anaïs Sabrié 5ème

Du côté des françaises à noter la très jolie place d’Anaïs Sabrié après un sprint avec la Néo-zélandaise Ruth Croft dans les derniers mètres. Elle aura tout donnée et finit 5ème en 3h01’58’’ 4ème en 2018 Ruth Croft finit une nouvelle fois au pied du podium.

Chez nos autres Françaises engagées Manon Mougin 15ème 3h15’19’’ Amandine Ferrato 16ème 3h16’39’’ Camille Bruyas 21ème 3h23’37’’

Cette course est et restera mythique, y participer est une chose, inscrire son nom au plus haut relève d’une performance de haut vol. Kilian montre que le roi est toujours là avec un septième sacre avec en prime le record. Chez les femmes le chrono stratosphérique de Maud est bien parti pour s’inscrire lui aussi dans la durée.

La 47ème édition s’annonce déjà prometteuse avec l’annonce de l’américain Jim Walmsley de remporter l’épreuve.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here