vendredi, juillet 19, 2019

    TEST – SALOMON Bonatti Race Waterproof

    0
    TEST – SALOMON Bonatti Race Waterproof

    La veste Bonatti, un modèle bien connu dans le monde du trail. Mais Bonatti… ça vous évoque quoi, ou qui?

    Bonatti

    Peut-être Walter Bonatti, (né le à Bergame, et mort à Rome le ).. Il était un alpiniste, guide de haute montagne, journaliste et photographe italien. Il a abandonné l’alpinisme de haut niveau en 1965, après avoir réussi l’ouverture d’une voie directe en hivernale et en solitaire dans la face nord du Cervin. Et oui…rien que ça!

    Cervin

    Mais revenons à notre veste! Et là, on va parler de la version Race qui va ravir tous les compétiteurs, amoureux du gain de place et de poids.

    Fiche technique

    • Poids: 160g
    • AdvancedSkin Dry : imperméabilité et respirabilité avec ses 10’000 Schmerber
    • Coutures et protections étanches
    • Poignets et taille partiellement élastique
    • Système réfléchissant à 360°
    • Prix: 150€

    Premières impressions

    La veste waterproof Bonatti Race est la plus légère et la plus fine des vestes étanches Salomon. Elle est extrêmement compacte au point de tenir dans la paume de la main. On réussit à distinguer ce que l’on porte en dessous (heureusement qu’ils n’ont pas sorti le short assorti…). Le design est dans la ligné des vestes Salomon avec la possibilité d’avoir de la couleur, mais aussi et surtout beaucoup de technicité. La fabrication quant à elle semble très soignée.

    En pratique

    Profitant de l’arrivée du froid et des averses que nous connaissons depuis quelques jours, j’ai donc pu profiter de mes sorties pour tester l’efficacité de la Bonatti Race. Je l’ai même embarquée sur une course nocturne, Les Carrières By Night de Mondeville (91). L’avantage d’une telle veste réside justement dans le fait qu’elle soit légère et peu encombrante. Cela permet ainsi de la mettre et de l’enlever rapidement afin de s’adapter aux conditions climatiques sans cesse changeantes.

    SALOMON Bonatti Race Waterproof

    La technologie AdvancedSkin Dry, la capuche et les coutures entièrement étanches assurent une protection imperméable mais respirante. Oui c’est vrai que l’on transpire quand même quelque peu dedans… Mais moi qui transpire toujours beaucoup lorsque je fais du sport, j’ai quand même eu un peu peur de subir un phénomène d’étuve à l’intérieur. Cependant, on étouffe pas et je n’ai pas transpiré plus qu’a l’habitude.

    En détail

    C’est parti pour des sorties d’environ 1h30’ et une course de 2h00. Lorsque l’on enfile la veste, on sent parfaitement sa légèreté. En effet pas de fioriture sur la Bonatti Race, d’ailleurs élimination des poches et de tout élément inutile pour augmenter le gain de poids. Sa coupe est très bien ajustée et la présence d’élastiques aux poignets et à la taille permet un ajustement optimal.

    En cette magnifique fin d’année, nous avons la chance d’avoir de la pluie, du froid, du vent, du soleil et tout ça en alternance dans une même matinée. Les conditions idéales pour le test. Le textile est très agréable et son ajustement permet d’éviter lors de mouvements un bruit de frottement de tissu fort agaçant. La capuche avec le petit bandeau de maintien au niveau du front remplit parfaitement son rôle et permet de courir sans être gêné .

    En définitive

    Il s’agit bel et bien d’une veste étanche et respirante. Je me sent protégé des éléments et elle s’ajuste parfaitement sans créer de sensations de gênes. L’énorme point positif de la Bonatti est le côté respirant qui malgré une certaine montée en température du corps lors des entraînements ne se transforme pas en cocotte minute, ce qui n’est pas négligeable.

    Sa légèreté est son second atout fort, elle sait se faire complètement oublier.

    Mon verdict

    “Avec ses caractéristiques techniques, cette veste légère, très peu encombrante et étanche, est idéale pour vous accompagner partout, que ce soit sur vous ou dans votre sac, lors de vos entraînements ou compétitions.”

     

    Nullam amet, venenatis id elit. eget