dimanche, août 9, 2020

    TEST – Les lunettes radical black by Gloryfy

    0
    TEST – Les lunettes radical black by Gloryfy

     

    Quand tu ne vis plus en Europe, tu dois revoir ton équipement de sport. Et quand tu vis en Afrique, la protection solaire est une priorité.

    Quelle meilleur occasion pour tester les nouvelles lunettes incassable de la marque autrichienne Gloryfy.

     Glorifly

    Fiche technique

    • Taille unique, unisexe
    • Existe en 3 coloris
    • Fabriqué à partir de matériaux NBFX (pratiquement indestructible)
    • Protection UV à 100 %
    • Mesures du cadre : 62-44-123
    • Prix: 149 euros

     

    Premières impressions

    Livrées dans un étui pour les protéger lorsqu’on les jette dans son sac de trail, elles sont accompagnées d’un petit carrée de tissus pour nettoyer les traces de TUC du dernier ravito.

    A l’ouverture de la boite, le minimalisme de la paire, saute aux yeux. Pas de cadre, simple, efficace. Un bon point.

    En regardant plus en détails, je me suis rendu compte que derrière cette sobriété, se cachait des détails qui allait rendre ce test très agréable.

    Glorifly

    En pratique

    Pour tester à fond ces G11, je les ai utilisé dans la fraicheur hivernale de la France, mais également dans la chaleur, tout aussi hivernale, du Nigeria.

    La taille et la forme des verres permettent une bonne protection du visage et l’absence de montures, augmente notre champs de vision. Je glisserais juste un petit bémol à ce niveau. Je trouve que la fixation des branches empiète un peu sur les verres, perturbant un peu la vision périphérique. Mais après quelques heures, je n’y prête plus attention et je profite au maximum de ce qu’elle m’offre.

    Glorifly

    Niveau tenue, je n’ai aucune critique à faire. Les petits ajouts en caoutchouc sur les branches (les manchons Dynamic Flow Grip pour les techniciens), permettent un maintien parfait que ce soit sur le nez ou sur ma casquette, sur le plat ou en descente.

    Glorifly

    Dernier point, et pas des moindres, la protection de mes yeux. Les verres polarisées m’ont apportés une protection incroyable, et même sous le soleil nigérian.

    En conclusion

    J’ai été très surpris par cette paire de lunette. Simple, efficace, et par dessus tout incassable.

    Une tenue à toute épreuve, une variation de la protection lumineuse au top.

    Je crois que j’ai trouvé mon nouveau équipé pour les trails à venir, et même pour les sorties de tous les jours.

    Glorifly

     

     

    Pour en savoir un peu plus

    Pour mieux comprendre cette marque, il est indispensable de connaître la genèse du projet fou de  Christoph Egger.

    En 2004, le premier produit de Christoph Egger en cours de commercialisation est une coque de téléphone portable en silicone. Mais une blessure à l’oeil d’un ami et le retour d’anecdotes de lunette bêtement cassé font germer l’idée ingénieuse de lunette d’un nouveau genre.

    Six ans plus tard, la première production est prête et est un succès. Mais le tyrolien ne se repose pas sur ses lauriers et continue d’innover. Et c’est en 2006, que la marque sort des lunettes fabriquées à 100% à partir du polymère incassable NBFX ™. Rendant ainsi l’ensemble de la paire incassable

    ut ut Praesent Donec accumsan ultricies adipiscing neque.