LCF La Chaussette de France, une entreprise performante et de qualité !

    LCF La Chaussette de France, une entreprise performante et de qualité !
    cof
    LCF La Chaussette de France est une marque du groupe TISMAIL, implantée à Troyes dans l’Aube, employant 48 personnes sur un site de 5000 m2.  Fondée il y a un peu plus de 7 ans, LCF propose des chaussettes pour tous les sports outdoor (ski, snowboard, trek, trail, running, vélo, escalade, etc.) mais également des chaussettes pour la vie de tous les jours. Elles sont reconnaissables selon les modèles au rivet émaillé ou au drapeau français tricotées

    LCF La Chaussette de France, la genèse

    LCF La Chaussette de France est née de la volonté de Benoit Seguin, Directeur Général du groupe et Gérald Viossat, aujourd’hui directeur artistique de la marque, de diversifier l’activité du groupe Tismail. Leur souhait a été de créer une marque de chaussettes polyvalentes, alliant élégance et technicité. Jusqu’ici, Tismail était uniquement fournisseur pour la grande distribution et des entreprises publiques comme la Poste ou la Marine Nationale. Si la société troyenne, fondée en 1961, produit 10 000 paires chaque jour et 3 millions par an, elle est inconnue du grand public. LCF La Chaussette de France doit lui apporter de la visibilité.
    Hierro V4 NB


    En créant LCF La Chaussette de France, la volonté a été de proposer un  produit premium de qualité au bon prix. Pour ce faire, le développement, la qualité des matières premières utilisées ont été travaillés. LCF a développé grâce aux machines 200 aiguilles, une bouclette plus fine (jauge 18), de la micro-bouclette, le tricotage en nid d’abeille, la bouclette inversée, etc. Des fils issus de la haute technologie pour améliorer la performance sportive (COOLMAX, Biocéramique, Green fil, Friction Free..) sont également utilisés. Le bien-être et le confort du pied sont eux préservés par l’association de matières chaudes très nobles : soie, cachemire et angora, pour une douceur unique en son genre.

    En plus de proposer des chaussettes de qualité et techniques, LCF vante sa dimension écoresponsable. Très attachée à l’éthique, l’empreinte carbone est très faible. Tout est fait en France dans les usines troyennes.

    https://i0.wp.com/gallery.mailchimp.com/6bd96852cd9f69624d1b9efca/images/28c58f14-8463-4334-b8d5-c5c410b314e4.png?w=1068&ssl=1
    LCF La Chaussette de France c’est le savoir faire à la française avec les métiers à tricoter. Des modèles électroniques très modernes :
    • SAN GIACOMO et LONATI : 200 aiguilles, coutures plates pour des modèles d’une qualité inégalable,
    • Gèrent toute sorte de motifs, 5 à 6 coloris différents sur une rangée,
    • Paramètres de fabrique facilement modifiables (couleurs, tailles, hauteur de la tige..) ,
    • Véritable remaillage maille à maille, réalisé entièrement par la machine.

    Benoît Seguin, le Boss

    Après avoir obtenu son BAC ES, Benoit Seguin a fait un IUT Techniques de Commercialisation à Lille puis l’ESC à Amiens. En 2005, avec deux amis de promo, ils ont créé une marque de vêtement innovant pour personnes âgées dépendantes ou semi-dépendantes : FACIL’EN FIL. Le siège était basé à Troyes. En 2010, l’entreprise a été rachetée par le groupe Boldoduc basé à Lyon.

     Benoit Seguin, le PDG de Tismail, avec un des modèles de chaussette de la marque made in France.

    Au même moment, Alain Laumone alors pdg de TISMAIL est venu le chercher. Il a été nommé Directeur Général. En janvier 2015, il a repris la présidence du groupe toujours aux cotés de Mr Laumone. Aujourd’hui, ils emploient 48 salariés sur un site de 5000m2 pour un CA de 5M€ pour le groupe TISMAIL et 850 000€ pour LCF. Il se définit comme un entrepreneur qui défend le Made in France et les emplois qui en découlent.

    Lancée il y a 7 ans, LCF La Chaussette de France est présente dans 10 pays européens, plus de 600 boutiques en France (Skiset, Vieux Campeur, Intersport, etc.) et 200 en Europe.

    HierroV3

    LCF en 2020

    Aujourd’hui, LCF la Chaussette de France doit faire face à un problème : conserver son savoir-faire. En effet, de nombreuses professions sont en déclin du fait du manque d’attrait. Benoit Seguin doit aller recruter à l’étranger et notamment en Turquie pour poursuivre la bonne marche de son entreprise. Il veille également à ce qu’il y est le moins de rotation de personnels possible et que les compétences soient conservées. Par rapport au marché étranger, LCF conserve pour le moment une avance certaine sur les produits techniques et premium. Il est bien évidemment très difficile d’atteindre les niveaux quantitatifs de la production comparable à l’Asie ou la Turquie. LCF n’a rien à envier à ses concurrents étrangers bien au contraire.

    Aujourd’hui, 30% du chiffre d’affaire de LCF concerne les personnalisations et les co-brandings. LCF a été avant-gardiste et novateur à ce sujet. Aucun des acteurs de la chaussette ne voulait se risquer à la personnalisation à cause des contraintes industrielles, des quantités, du mode de validation, etc. Un process d’intendance et de développement a été mis en place. Cela a permis d’aller vite et de proposer ce service.

    Comment LCF s’adapte à la crise sanitaire et économique ?

    Actualité oblige, LCF La Chaussette de France a dû s’adapter à la situation inédite que traverse le pays. Le dernier fabricant de chaussettes de Troyes a décidé de fermer ses portes la veille du confinement. Les 48 salariés sont au chômage partiel. Personne n’a travaillé durant une semaine. L’activité a repris très partiellement le 24 mars dernier dans des conditions de sécurité optimales (masques et gels hydro-alcoolique mis à disposition). Une équipe de sept personnes a repris la finition, un secteur où il y avait un peu de retard. Le 30 mars, 18 machines ont de nouveau fonctionné. Bien évidemment, il n’est pas question de reprendre l’ensemble de la production. Benoit Seguin a garanti à ses salariés de les payer sur le mois de mars à 100%. LCF reste inquiet sur l’après-crise. Comme le président Macron l’a recommandé, l‘entreprise troyenne espère que les français privilégieront encore davantage le made in France.

    À propos de LCF La Chaussette de France

    LCF La Chaussette de France appartient au Groupe Tismail, fondé en 1961. Tismail, basé à Troyes, est l’un des derniers fabriquants de chaussettes en France. La Chaussette de France existe depuis sept ans et est spécialisée dans les chaussettes outdoor, running, trail, ultra-trail, ski et snowboard. Elle est présente dans plus de 600 boutiques revendeurs en France et dans 200 en Europe.
    ipsum et, sem, quis facilisis consequat. dolor mattis ut massa efficitur. nec