TEST – Black Diamond, Ski de Randonnée : Pantalon Down patrol et la Veste First Light pour affronter les cimes!

    0
    TEST – Black Diamond, Ski de Randonnée : Pantalon Down patrol et la Veste First Light pour affronter les cimes!
    La tenue Black Diamond

    « Le ski de randonnée tout confort avec la tenue de Black Diamond Equipement »

    La légèreté, le confort et la résistance sont des éléments que tout adepte du ski de randonnée recherche. En effet, le skieur doit pouvoir évoluer en toute sécurité pour profiter pleinement de la montagne, voire de la haute montagne.

    La protection contre les éléments naturels (vent, neige et chaleur) garantit également des sorties réussies dont on reparle avec émotion au coin du feu. Aussi bien en montée qu’en descente, l’équipement doit permettre une liberté de mouvements totale.

    La tenue Black Diamond Equipement (le pantalon Down Patrol, la veste First Light et les gants LightWeight Waterproof) rend ainsi possible la progression du skieur lors de journées complètes ou de raids.

    La tenue Black Diamond

    Présentation

    Black Diamond Equipement est une entreprise spécialisée dans le matériel de montagne (alpinisme, escalade, ski, ski de randonnée et randonnée). La société est basée à Salt Lake City, ville des Etats-Unis et capitale de l’Utah, située aux pieds des montagnes Wasatch (sommet culminant à 3636 m).

    Elle a été fondée en décembre 1989, par Yvon Chouinard, grimpeur, alpiniste et également fondateur de la société Patagonia dont tous les vêtements sont fabriqués avec des produits de la nature et du coton 100% Bio. Yvon Chouinard, né en 1938, a notamment participé à l’âge d’or de l’escalade au Yosemite dans les années 1960. Il a promu notamment l’escalade propre dans laquelle le rocher est laissé intact après l’ascension. Il a notamment réalisé en duo, sans marteau (permettant la fixation de pitons et de broches) et en n’utilisant que des « coinceurs », la première d’El Capitan en 1974.

    Black Diamond Equipement fabrique une partie de sa gamme de matériel d’escalade dans une installation de Salt Lake City , mais la plupart du matériel est fabriqué en dehors des États-Unis.
    La société est aussi connue pour avoir développé un système inspiré de « l’airbag » des automobiles, conçu pour la survie dans les avalanches.
    Tous les employés de l’entreprise sont des pratiquants de sport de montagne et participent ainsi à son développement.

    La tenue Black Diamond

    Fiche technique

    Pantalon de ski de randonnée Dawn Patrol

    ● Stretch quadri-directionnel
    ● Ventilations latérales doublées en maille filet
    ● Guêtres pare-neige
    ● Panneau fessier extensible
    ● Accès latéral zippé aux chaussures
    ● Renforts Keprotec® aux bas de jambes

    ● Passants de ceinture et ceinture amovible
    ● 2 poches zippées sur la cuisse avec un mousqueton porte-clés
    ● Bretelles interchangeables
    ●Tissu principal certifié bluesign
    ● Poids : 700 g
    ● Coupe : Regular
    ● 2 coloris : smoke et ash ; colori testé : ash
    ● Tailles : du S au XL ; taille testée : M
    ● Prix : 190 euros.

    Veste de ski de randonnée First Light Jacket

    ● Extensible
    ● Ultra respirante et déperlante, conçue en PrimaLoft® Silver Insulation Active.
    ● Technologie NanoSphere®, résiste à l'eau, à la poussière et aux matières grasses
    ● Tissu primaire approuvé bluesign®
    ● Extérieur : Schoeller® nylon stretch tissé traité NanoSphere® (80 g/m², 93 % nylon,
    7 % élasthanne)
    ● Isolation : PrimaLoft® Silver Insulation Active (60 g/m², 100 % polyester)
    ● Doublure : Nylon tissé maille filet extensible (65 g/m², 100 % nylon)
    ● Construction alvéolée
    ● Bas de veste à volume réduit, ajustable en un geste
    ● Se range dans sa poche de poitrine munie d'un passant pour mousqueton
    ● Poignets élastiques minimalistes
    ● Deux poches repose-mains zippées et dissimulées, une poche intérieure en maille
    filet extensible
    ● Coupe : Regular
    ● 2 coloris : smoke / midnight ; colori testé : midnight
    ● Tailles : du XS au XL ; taille testée : M
    ● Poids :   470 g
    ● Prix : 220 euros.

    Gants de ski de randonnée Lightweight waterproof  

    ● Membrane hardshell imperméable sur le dos de la main
    ● Doublure en polaire 100 g avec insert BD dry® 100 % imperméable
    ● Empiècement paume en cuir de chèvre plein
    ● Manchette en stretch confortable
    ● Logo réfléchissant
    ● Couleur : noir.
    ● Tailles : du XS au XL ; taille testée : M.
    ● Poids : 88 g la paire
    ● Fourchette de températures :   0/7 ºC
    ● Prix : 60 euros.

    Premières impressions

    Je reçois le pantalon, la veste et les gants convenablement rangés dans leur emballage en plastique. La sobriété et la légèreté de chaque élément m’interpelle. Va-t-il résister à mon prochain weekend de ski de randonnée, dans le massif du Mont-Blanc ?

    Le pantalon Down Patrol tout d’abord. Je suis surpris par son élasticité. Je l’étire dans tous les sens et il reprend instantanément sa forme. J’éprouve ainsi sa résistance. Sa couleur grise est assez discrète. Je remarque aussi qu’il est équipé d’une paire de bretelles amovibles et de deux grandes poches sur le devant. J’apprécie le côté pratique. Je pourrais y ranger gants, appareil photo et « buff ».

    La tenue Black Diamond

    L’atout majeur du pantalon est sans nul doute, la présence de deux ouvertures zippées avec filet sur chacune des jambes. L’une est située sur le haut de la jambe et doit permettre une aération optimale lors de l’effort en montée et/ou par temps chaud. L’autre ouverture placée sur le bas de la jambe assure la même fonction et donne en plus un accès au crochet haut et à l’attache en « velcro » de la chaussure. Je remarque également les guêtres, utiles contre la neige poudreuse et un renfort sur le côté intérieur bas du pantalon. Je ne vais pas tarder à m’apercevoir de l’utilité de cet élément, judicieusement placé.

    La veste First Light ensuite est d’une couleur bleu (midnight) agréable. Le logo noir de la marque qui me fait penser à un diamant, placé sur la poitrine, est sobre et discret. La veste semble légère et le tissu doux. J’ai l’impression que je vais m’installer sous une couette moelleuse un jour de grand froid. On a tout de suite envie de l’essayer pour retrouver cette sensation et être convenablement protégé au moment de l’effort. Je me sens donc prêt à affronter les conditions les plus extrêmes. La veste est pourvue de deux poches latérales zippées (bien pratiques) et d’une autre située à l’intérieur permettant le rangement de la veste. Celle-ci occupe alors un minimum de place s’il fait chaud.

    En dernier lieu, les gants, quant à eux, sont légers et résistants, avec leur revêtement en cuir, côté paume. J’apprécie le logo réfléchissant et les passants à la base qui laissent la possibilité de les relier au poignet. On peut ainsi les enlever sans s’arrêter pour les ranger et qu’ils soient gênant lors de l’effort. Le dessus des gants sont recouvert d’une membrane étanche. Le contact de la doublure polaire, lorsque j’introduis ma main à l’intérieur est agréable. Je devrais avoir chaud lors de ma sortie.

    “L’équipement me laisse donc rêveur, rien que de songer aux pentes enneigées qui m’attendent.”

    La tenue Black Diamond

    En pratique

    C’est donc équipé de la tenue complète Black Diamond, que je m’apprête à partir pour deux jours de ski de randonnée, dans le massif du Mont-Blanc. Les objectifs sont affichés ; le Mont Dolent, culminant à 3820 m, le premier jour et quelques cols plus modestes comme le col du Fourchon (2800 m) et le col du Six-Blanc (2200 m) avec une descente versant nord, le deuxième jour. La météo ne s’annonce pas clémente mais je suis rassuré car je pars bien équipé.

    Test le premier jour

    Le rendez-vous est pris, en ce samedi matin d’avril, dans la ville de Martigny (dans le Valais Suisse), avec le reste de l’équipe (Perrine, Clémence, Jonathan, Eric et Stéphane notre guide).
    On se dirige alors vers La Fouly (étape de l’UTMB) où se situe notre gîte, pour se préparer et déposer le matériel que l’on n’utilisera pas. Le départ est donné à 7h30, après un petit déjeuner rapide. Thé et pain d’épices feront l’affaire. Je passe mon baudrier. Le textile du pantalon et son élasticité font que je ne ressens aucune gêne. Avec ses deux poches de devant, j’ai de la place pour ranger les accessoires (appareil photo, téléphone portable, crème solaire, une ou deux barres de céréales, …) afin que ceux-ci soient plus facilement accessibles lors de la course. Je ne serais pas obligé alors de poser et de défaire mon sac déjà bien chargé. Il fait frais en ce début de matinée, la veste et les gants me protègent bien.
    Ceux-ci sont légers et permettent une prise correcte des bâtons. Au bout de quelques heures d’une montée régulière mais peu abrupte, le soleil fait son apparition. Cela me donne l’occasion d’ouvrir le haut de mon pantalon, grâce aux zips, bien placés, pour permettre une aération optimale lors de la montée. La chaleur est ainsi correctement évacuée pendant l’effort.

    La tenue Black Diamond

    Je décide de garder la veste et les gants encore un moment. La veste s’adapte parfaitement à mes mouvements et est plutôt légère. Au fil de la progression, la pente devient plus raide et l’équipe passe par quelques passages bien exposés au vent. L’ensemble de la tenue évacue bien la transpiration et me permet de rester au sec, donc de ne pas avoir froid. Le temps s’est bien dégagé et l’on peut apercevoir le Mont-Blanc et les Grandes Jorasses au loin sur le parcours.

    Les effets de l’altitude se font déjà sentir, lorsque je franchis le seuil des 3000 m. Je suis agréablement surpris par l’équipement, car ni le pantalon ni la veste n’entravent mes mouvements déjà rendus difficiles. Même avec le baudrier, je ne ressens aucune gêne dans la progression. Au bout de 5 heures de montée, le groupe arrive aux pieds du Mont-Dolent (environ 3700 m). J’ai bien transpiré et ai fourni un effort considérable mais il faut encore gravir sans ski, la dernière partie.

    J’en avais même oublié la tenue qui s’est bien adaptée à la course. Il reste environ 100 m de dénivelé. C’est équipé de crampons, d’un piolet et assuré par une corde que je m’attaque avec Stéphane au sommet. La dernière portion est plus abrupte, presque verticale. L’élasticité du tissu du pantalon me permet de franchir les passages les plus délicats. Je me donne quelques coups de crampons mais le renfort en bas du pantalon résiste plutôt bien.

    Malheureusement, à 3800 m, le temps se couvre et il nous faut redescendre avant que la visibilité soit trop réduite. Lors de la descente, la neige est trop croûtée et ce n’est pas très agréable. Les virages sont difficiles, voire dangereux, mais je suis au chaud dans ma veste. Elle résiste bien à la neige qui a commencé à tomber. Son revêtement déperlant est assez efficace. 9 heures de sortie, 2200 m de dénivelé positif. La respirabilité et le confort du pantalon, de la veste et des gants m’ont presque fait oublier que je les portais. Je me suis senti à l’abri et protégé dans les passages les plus exposés.

    La tenue Black Diamond

    Test le deuxième jour

    Dimanche matin, la course prévue comporte moins de dénivelé positif, seulement 1900 m, mais des pentes plus raides. Compte tenu de la qualité médiocre de la neige de la journée précédente, plusieurs faces nord sont au programme. Contrairement à la météo annoncée, il va faire beau. Je pars allégé au maximum, sans le baudrier, ni le piolet et les crampons. Cela m’enlève au moins deux kilogrammes.

    “Je vais pouvoir profiter pleinement de mon équipement et de la neige qui s’annonce parfaite.”

    Dès les premiers kilomètres, il fait un peu frais (9 h du matin) et le ciel est dégagé. Je garde les gants car je les trouve confortables. Ils me couvriront bien au départ. Le pantalon est déjà ouvert au maximum pour parer à l’effort qui nous attend. L’accès au niveau des chevilles me permet de resserrer ou de desserrer les chaussures à volonté sans relever les guêtres. La montée par le col Ferret se fait en pente douce. C’est ensuite l’ascension du col Fourchon par un couloir un peu plus raide, 2 heures de montée et des pentes entre 35° et 40°. Il fait de plus en plus chaud en cette fin de matinée, mais la veste évacue bien la transpiration. J’ai retiré mes gants qui conviennent mieux à un temps plus froid et des conditions plus humides. L’élasticité du pantalon rend les conversions plus aisées surtout quand la pente est plus importante. J’ai mis les couteaux, ceux-ci accrochent le pantalon de temps à autre mais le renfort bien placé à l’intérieur des chevilles est efficace. Le pantalon ne se déchire pas. Enfin j’arrive au col, altitude 2800 m environ et 1300 m de D+ depuis La Fouly. La descente s’annonce prometteuse ; tout un couloir de neige fraîche et vierge. Le temps de « dépeauter » et de profiter du paysage qui s’offre à nous, il faut s’équiper pour la descente.

    Casque, masque, chaussures en position ski sont de rigueur. Il fait un peu plus frais au col à cause du vent et d’un passage à l’ombre. Je referme donc ma veste et remets les gants. J’attaque la descente avec une grande sensation de confort. Dès les premiers virages, les guêtres empêchent la neige profonde de s’accumuler dans la chaussure. Le pantalon n’est pas mouillé par la neige. J’apprécie son action déperlante.

    La tenue Black Diamond

    Une bonne descente grisante dans la « puff » et c’est la pause déjeuner (tucs à la sauce tomate et au fromage servis sur spatule, thé, …). Le regard tourné vers le couloir, nous contemplons nos traces et le magnifique paysage qui s’offre à nous ; de grandes étendues et des sommets recouverts par la neige. Personne. Pas une remontée mécanique. La montagne dans toute sa splendeur. Après cet arrêt, c’est reparti pour 600 m de D+, point culminant de la course Six Blanc. Il fait très chaud, c’est la fournaise. Je retire gants et veste pour me permettre de progresser plus facilement. Sur quelques passages le revêtement renforcé du pantalon protège celui-ci des coups de cares. L’équipe arrive au sommet après avoir laissé les skis 30 m plus bas, quelques photos et c’est le retour vers le gîte. On profite encore des derniers virages dans la poudreuse et du soleil de cette fin de journée. La veste et le pantalon auront été comme une seconde peau lors de cette sortie (9 heures, 18 heures pour les deux jours) même pendant les derniers kilomètres de marche.

    “L’équipement m’a permis d’évoluer en tout confort et bien protégé des conditions atmosphériques.”

    En détails

    Le pantalon Down Patrol.

    Doté d’un « design » ciblé idéal pour les efforts soutenus en montagne, le pantalon Dawn Patrol est résistant à l’usure et dans le temps. Le textile utilisé pour sa fabrication offre une respirabilité optimale et une durée de vie extrême, ce qui en fait le pantalon ultime pour le skieur de randonnée et adepte de grands espaces vierges.
    Pour une utilisation quotidienne en randonnée et en raids, le pantalon Black Diamond Dawn Patrol assure un niveau élevé et durable de respirabilité. Il est doté d’un stretch quadri-directionnel, double trame traitée DWR. Ses ventilations, doublées en maille filet permettent une excellente régulation thermique, tout en protégeant le skieur des intempéries. Il est également équipé de guêtres pare-neige, d’accès latéral zippé aux chaussures et de renforts Keprotec aux bas de la jambe, afin de répondre, sans superflu à tous les besoins de ceux qui évoluent en montagne.

    La veste First Light.

    Des sorties quotidiennes de ski de randonnée aux voies d’alpinisme engagées, la veste First Light est une veste légère, dernière génération offrant une isolation, ultra respirante, qui évite les fastidieux changements de couches vestimentaires. La construction alvéolée est dotée de PrimaLoft® Silver Insulation Active. Elle assure, non seulement une excellente isolation, mais également une respirabilité optimale durant les efforts les plus soutenus. Combinant une doublure en mesh tissé, à une membrane Schoeller®, résistante aux intempéries, la First Light s’affirme comme un vêtement polyvalent. Cette veste se range dans sa poche de poitrine et s’attache au harnais grâce à un passant intégré.

    Les gants LightWeight Waterproof.

    Dotés d’une membrane hardshell et d’un insert BD dry® imperméable, les gants LightWeight Waterproof sont parfaits pour les journées actives en conditions humides. Les gants Black Diamond LightWeight Waterproof sont le choix idéal pour la randonnée ou l’alpinisme par temps humide. La membrane hardshell imperméable sur le dos de la main est associée à un insert fixe BD dry® imperméable, pour une protection totale contre les intempéries. La paume en cuir offre une prise en main sûre des bâtons ou des piolets. La manchette en stretch confortable facilite la manipulation du gantUltra légère et ultra compressible, la solution BD dry™ se compose d’un tissu unique en plusieurs couches avec stretch bi-directionnel, conçu pour accompagner les mouvements. Elle possède un indice d’imperméabilité à 10000 g/m2/24hr et des coutures soudées entièrement étanches pour accroître le niveau de protection et de fiabilité en montagne.

    Conclusion

    Le pantalon Dow Patrol de Black Diamond permet d’évoluer en montagne en tout confort et en toute sécurité. Il protège bien des conditions climatiques parfois extrêmes et permet grâce à son élasticité de franchir les passages les plus exposés. Le pantalon Down Patrol se révèle être un équipement indispensable pour le ski de randonnée lors de sorties sur des journées entières ou plus courtes, à toutes les périodes de l’année.
    Tout skieur de randonnée connaît cette sensation d’avoir les joues froides et le bout du nez qui picote quand le soleil ne s’est pas encore levé, ou qu’il s’est couché il y a longtemps.
    Cependant, malgré l’air vif, le skieur est au chaud, produisant de la chaleur au fur et à mesure de sa progression.  La veste First Light de Black Diamond a été conçue pour des courses comme celle-ci, faites de départs matinaux et d’arrivées tardives, pour skier dans la poudreuse en hiver et au printemps. La veste First Light est douillette comme une couette, grâce à une construction de dernière génération qui offre un excellent niveau de confort et de respirabilité.
    Les gants LightWeight Waterproof viennent compléter cet équipement en permettant une bonne respirabilité, un maintien au chaud (lorsque que les températures approchent le 0°C) et une excellente préhension des bâtons.

    « Les vastes étendues élevées et enneigées n’ont qu’à bien se tenir. Rien ne résiste à l’équipement de ski de randonnée Black Diamond ».

    libero pulvinar ut venenatis nec mattis