L’Ultra Marin, une balade technique dans le Golfe du Morbihan

0
1120
Ultra Marin

Connaissez-vous l’Ultra Marin, un des plus beaux Ultra de France (oui, les Bretons sont chauvins, et je l’assume très bien) ? Cet événement, propose une course dite « Grand Raid » de 177km pour faire le tour du Golfe du Morbihan en empruntant les chemins de randonnée traversant 16 communes telles que Saint Gildas, Arradon, Auray, Sarzeau, Locmariaquer, Séné ou encore Vannes. C’est d’ailleurs sur le port de cette dernière ville que le départ sera donné ce vendredi 24 juin à 18h.

Pour ceux qui ne se seraient pas préparés à un tel effort, l’organisation offre aussi la possibilité de profiter d’une partie du tracé sur d’autres distances : 36km, 56km et 87km. Des dossards sont encore disponibles pour profiter d’un weekend trail… marin donc.

Ultra MarinDes paysages à couper le souffle

Ce parcours atypique au cœur de la Bretagne est encore plus magique parce qu’il se déroule en grande partie de nuit. Les concurrents s’élancent ainsi chaque année sur des chemins côtiers, des petites plages et des rochers, pour se dépasser tout en admirant de magnifiques paysages.

En effet, les chemins bordés de bruyères et d’ajoncs vous transportent dans un univers presque mystérieux… A travers les bois de pins jusqu’aux anciens moulins à marée, comme ceux de Noyalo et de Pen Castel sur la presqu’île de Rhuys. Vous traverserez aussi les ponts de pierre et le vieux pont suspendu du Bono. Ces deux spots ont l’avantage d’offrir une vue imprenable sur la rivière pour rejoindre les nombreux petits ports qui jalonnent le circuit : Saint-Goustan, Port-Navalo, Port du Logeo, Port-Blanc, Port-Anna et Vannes.

Une course abordable

Ultra MarinMalgré un parcours qui peut paraître technique et cassant (marches, rochers, etc.), le tracé n’offre que 1054m de D+. Le format Grand Raid de l’Ultra Marin permet ainsi de découvrir le plaisir de l’Ultra trail sur un circuit relativement roulant. Pratique pour les débutants. Attention tout de même, les sentiers sont souvent jonchés de racines et divers autres obstacles… On n’a pas trop d’une frontale pour les repérer !

Photos © Christophe Le Boulanger

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here