Portrait croisé de Sylvaine et Manu – l’ITW décalé de ce début d’année

    0
    4530

    En ce début d’année je me suis régalé à faire une petite interview un peu décalée sur un couple de runneurs des plus connus et des plus appréciés de l’univers du trail.

    On ne présente plus la souriante Sylvaine Cussot (ITRA 668 pts). Cette saison elle est montée, entre autre, sur la plus haute marche du podium lors de l’EcoTrail de Paris, la Trans Peneda Gerês, le Trail des Ruthènes…

    Et qui ne connaît pas également le sérieux de Manu Gault (ITRA 842 pts) . Cette saison il a trusté quelques beaux podiums avec de belles victoires comme le Trail des Ruthènes, la Trans Peneda Gerês, le trail de la Drôme…

     

    Quel à été votre parcours scolaire (filière au lycée et diplôme universitaire) ?

    Sissi : Après avoir obtenu mon BAC ES à 18 ans, j’ai quitté le cocon familial pour aller poursuivre mes études à Angers au Lycée Joachim Du Bellay. 2 années de classe prépa HEC pour ensuite intégrer L’École Supérieure de Commerce de Toulouse en 2002 et en sortir, diplômée BAC+5 en 2006.

    Manu: Cursus sports études au collège puis arrêt au lycée en raison d’un accident. Filière scientifique « S »Jusqu’à mes 18 ans, tout ceci sur Tours, puis maîtrise de sciences à l’Université de Montpellier puis 2 ans de formation pour devenir professeur des écoles avec spécialité directeur des écoles dès mon entrée dans la profession.


    Quel est votre métier ? Et avant d’en arriver là quels autres métiers ou petits jobs avez vous fait ?

    Sissi : Je travaille actuellement pour la société i-Run.fr, spécialisée dans la vente en ligne de produits running. Intégrée au service marketing, mes missions sont assez variées. Je m’occupe notamment de la gestion du site u-Run.fr, et de la communication des marques autour de ce site.
    Avant cela, j’ai travaillé dans un tout autre domaine puisque j’étais responsable recrutement dans une société de service en ingénierie informatique toulousaine (CELAD). Poste que j’ai occupé pendant 7 ans, à la sortie de mon école ! 🙂 Et puis, en parallèle de mes études, j’ai connu divers petits jobs étudiants pour arrondir les fins de mois : vendeuse chez Décathlon, hôtesse d’accueil pour des événements sportifs et culturels, distribution du journal dans le métro … pas le temps de s’ennuyer quoi ! 😉

    Manu: Je suis professeur et directeur d’école à Uzes. Je suis passionné par mon métier et me régale autant d’enseigner que de diriger mon école. C’est un métier plein d’imprévus, d’émotions diverses, mais où je me retrouve bien. Le contact avec les enfants est passionnant, les accompagner vers la connaissance est vraiment très enrichissant et gratifiant.

    D’un point de vu sportif à quel âge avez vous commencez le sport ? Avez vous pratiquez différentes activités sportives et si oui lesquelles et à quel niveau ?

    Sissi : j’ai commencé la gymnastique à l’âge de 6 ans et l’athlétisme à 10 ans. Il a fallu faire un choix entre ces deux activités, qui prenaient déjà pas mal de temps. J’ai choisi la course à pied, en la pratiquant en loisir mais aussi en compétition assez tôt, mais toujours pour le plaisir et sans objectif de me diriger vers du haut niveau ! 🙂

    Manu: J’ai commencé assez tôt à 5 ans en commençant par les bassins de natation. Notre mère nous a poussés très tôt mon frère et moi dans une pratique du sport assez intensive. On s’éclatait vraiment mais malgré quelques résultats probants, j’ai décidé d’intégrer la filière sport études football de mon collège à 11 ans. fini les bassins, Bonjour le rectangle vert et les débuts en athlétisme ou j’ai pu m’éclater sur les cross et courses sur route grâce au soutien de mon prof de sport de l’époque qui m’a bien poussé à découvrir cette discipline en parallèle du foot. Puis sévère accident à 15 ans et impossibilité de courir pendant deux ans.

    j’ai repris le sport par du vélo en raison des traumatismes moindres et suis vraiment tombé amoureux de ce sport auquel j’ai consacré 7 ans en parallèle de mes études. Sport chronophage par excellence, j’ai décidé de stopper le vélo à la naissance de mon fils et de me remettre à la course à pied. La rencontre avec Thierry Pantel mon héros d’athlé d’enfance a été déterminante. Je me suis remis à courir: cross, course sur route, … C’était reparti! avec une inflation de kilomètres au fil des années qui m’ont mené au trail…

    Durant l’année, en moyenne pouvez vous nous dire l’un et l’autre, les distances, le temps et le dénivelés que représente une semaine d’entraînement que ce soit en course à pied mais aussi en vélo. Au niveau du renforcement musculaire, vous y consacré combien de temps dans la semaine ?


    Manu et Sissi : nous ne sommes pas des grands « borneurs ». On préfère s’atteler au travail de qualité. Cela représente environ 90 km par semaine avec deux séances de qualité quasi toute l’année. En vélo une séance par semaine pour limiter les traumatismes. On fait de petites séances d’abdos gainage de 10′ environ assez régulièrement dans la semaine.

    Quel type de course affectionnez vous particulièrement ?

    On va dire qu’on préfère les courses où ça court beaucoup et où ça marche peu et où la technicité n’est pas trop un frein à la vitesse. En gros, un trail où il faut enjamber les rochers et s’accrocher à des mains courantes, très peu pour nous!;-)

    Maintenant quelques questions pour mieux vous connaître grâce au regard de l’autre :

    Quel est sa plus grande qualité dans la vie de tous les jours ? Et en compétition ?

    Sissi : Manu est très différent sur le terrain et en dehors. Dans la vie de tous les jours, c’est quelqu’un de très attentionné, qui pensera plus aux autres qu’à lui même. En baskets, à l’inverse, c’est son esprit de compétition et sa détermination qui lui permettent de se dépasser et de tutoyer ses limites ! Un vrai battant !

    Manu : Dans la vie de tous les jours, je dirai son abnégation: elle est très sérieuse et investie dans son travail et dans son training également. En gros, elle ne lâche rien! C’est une qualité que j’apprécie beaucoup et qui me plaît chez elle … Elle est capable de mettre le réveil très tôt le matin pour aller courir si une grosse journée de boulot l’attend : du tempérament quoi !En compétition, je dirais son enthousiasme : elle est toujours souriante à tous moments de la course alors que je suis bien plus dans l’introspection et le combat. Je lui envie ce côté « plaisir » qu’elle arrive à dégager et qui ressort d’ailleurs très bien des photos de course.

    Quel est en cuisine le plat qu’elle/qu’il réussit le mieux ?

    Sissi : la cuisine, c’est bien un endroit où nous ne perdons pas de temps ! 😉 Nous ne sommes pas de grands cuistots … Mais on essaye de manger sainement et équilibré malgré tout. Le plat fétiche de Manu quand il se met aux fourneaux : le poulet/patates !! 🙂

    Manu : La poêlée de légume, mais chuuuutttt, je garde la recette secrète !! 😉

    Quel plat elle/il engloutit avec le plus de plaisir ?

    Sissi : pour faire plaisir à Manu, il suffit de lui servir une grosse assiette de lentilles 

    Manu : un bon saumon grillé avec des petits légumes et une salade bien assaisonnée, et vous avez une Sissi ravie !! 🙂

    Quel est sa phrase fétiche dans les moments de joies et celle dans les situations difficiles ?

    Sissi : quand il est heureux, il l’exprime simplement, sans retenue et parfois même dans l’excès ! 😉 : « je suis trooooooop content » ! Dans les moments difficiles, il sera plutôt du genre à essayer de positiver : « on va trouver une solution ! »

    Manu : Sissi pèse souvent ses mots. Donc dans les moments de joies, ça peut rester très contenu verbalement mais elle sait le montrer en geste ou en sourire. Dans les moments difficiles, c’est un peu pareil, elle sait fermer la porte à ses émotions pour ne pas montrer sa détresse. Donc pas réellement une phrase fétiche mais un « c’est top! » dans les bons moments et « c’est une belle galère » dans les pires moments peuvent lui échapper !

    Pour toi quel super héro la/le représente la/le mieux ?

    Sissi : Superman, toujours vouloir rendre service aux personnes qui en ont besoin ! 🙂

    Manu: Un mélange de Catwoman et super Jamie lui colle bien à la peau!

    Si elle/il devait être une œuvre d’art que représenterait elle/il ?

    Sissi : La Tour Eiffel si on peut considérer que c’est une œuvre d’art en plus d’être un monument ! Parce que l’Eco-Trail de Paris, c’est un peu son épreuve fétiche ! 🙂

    Manu : Un sphinx, avec le visage platonique pour son détachement concernant les choses matérielles.

    Si elle/il devait être une musique, de quel genre ce serait ?

    Sissi : une berceuse, parce que sous ses airs un peu speed, il sait être doux avec les siens ! 🙂

    Manu : un air folk avec de la guitare acoustique, parce que sous ses airs survoltés, se cache quelqu’un de sensible.

    A quel animal sa personnalité se rapproche t’elle le plus ?

    Sissi : un caméléon. Parce qu’il cherche à s’adapter en toutes circonstances !

    Manu : Un chat : un air détaché mais qui reste en perpétuel questionnement sur ce qui l’entoure.

    A quel animal son aisance et sa spécificité en trail te fait elle/il penser (gazelle, panthère, mouflon, sanglier….) et pourquoi ?
    Sissi : une antilope. Parce qu’il court vite et longtemps !!

    Manu : une autruche, pour sa foulée bondissante et son cycle avant !!

    Quelques mots sur son aisance avec les nouvelles technologies ?

    Sissi : Ahah, « peut mieux faire », on va dire !! 😉 Mais il est curieux et bonne élève ! Donc, peut vite être à l’aise avec un gadget technologique qui va l’intéresser, mais laissera vite tomber s’il ne voit aucun intérêt à la chose …

    Manu : Elle n’est pas forcément très attachée à ces nouveautés technologiques, donc ne s’y intéresse pas quand ce n’est pas utile. Mais elle maîtrise très bien son ordi et son smartphone, ce qui est déjà un exploit pour moi !



    Nous aimerions bien en conclusion connaître vos projets pour la saison 2017 et surtout sur quels courses aurons nous le plaisir de vous retrouver ?

    Les grandes lignes seront Ecotrail de Paris / Ecotrail de stockhlom/ CCC/ Templiers/ Saintelyon et quelques autres projets secrets…;-)


    « En ce début d’année nous vous souhaitons beaucoup de bonheur, une belle saison et une très bonne santé. »