L’ITW de Vincent ROUXEL – Un champion pur beurre!

    0
    5142
    Vincent ROUXEL
    Vincent Rouxel, 2nd du dernier Trail Glazig juste derrière Andy Simmonds (-5min) et 3ème du Ouest Trail Tour 2016 derrière F. Garnier et F.Laureau. Il est venu affronter le plateau très relevé du 80km de l’Eco-Trail de Paris avec de grosses ambitions de résultats, et termine à une excellente 6e place! Mais qui est ce petit breton qui monte….
    Vincent ROUXELWT– Qui es tu? Peux tu te présenter en quelques lignes?
    Bonjour, je m’appelle Vincent Rouxel, j’ai 29 ans. J’habite en Bretagne, dans les Côtes d’Armor à Plouagat, près de Guingamp avec Camille, mon amie. je suis aide-soignant (avec un rôle d’éducateur auprès de personnes déficientes ou trisomiques dans un foyer de vie à St Brieuc.
    WT- Parle nous de ton passé d’avant trail
    Avant le trail que j’ai découvert en 2014, j’étais coureur cycliste. J’en ai fait à haut niveau pendant presque 10 ans, en gagnant de belles courses élite, en ayant la joie de porter le maillot de l’équipe de France, en juniors notamment. mais je n’ai pas réussi à décrocher un contrat chez les pros, donc à 26 ans j’ai mis le vélo de côté, du moins en compétition.
    WT- Penses tu que ce passé de cycliste t’aide à l’heure actuelle dans le trail?
    Oui, mon passé d’ancien cycliste m’aide. Le vélo m’a fait la caisse, m’a donné de grosses ressources mentales également, mais aussi au niveau de l’approche psychologique avant un grand rendez vous sportif aussi dans la gestion de l’alimentation, la récupération…
    Vincent ROUXELWT- Peux t-on  parler d’exutoire dans la pratique de ce sport?
    Le trail permet de se défouler après le travail le soir ou le week-end, de s’évader, se vider la tête, et à l’air libre en osmose avec la nature, la campagne, la mer, et ça j’adore car je suis un amoureux de ma région.
    WT- Tu as eu une progression fulgurante ces dernières années, peux tu nous en parler?
    C’est vrai que j’ai vite progresser dans le trail. Il a juste fallu plusieurs mois au début pour que je prenne la foulée de coureur à pied et que je soigne les blessures naturelles qui arrivent encourant (syndrome de l’essuie-glace notamment)mais c’est vrai que mes premiers résultats sont apparus dès mes premières courses. Mes années de cycliste y sont certainement pour beaucoup!
    Vincent ROUXELWT- Que t’apporte ton groupe d’entrainement  »Fartleck » et plus particulièrement ton coach christophe Malardé?
    Christophe Malardé (Fartleck) me guide dans ma progression du running. Le vélo et la course à pied sont 2 sports différents même s’il y a beaucoup de similitudes. Ce ne sont pas les mêmes chaînes musculaires qui travaillent. En trail, il faut avoir des ressources physiques mais aussi mentales, gérer l’alimentation, sa course…
    Christophe m’aide beaucoup dans tous ces domaines, et gère mes entrainements en fonction de mon planning professionnel et personnel. Avec lui, je sais où je vais et je lui fais entièrement confiance pour me faire arriver au top de ma forme pour mes grands objectifs de l’année. C’est vraiment quelqu’un de compétent, de pointu…et j’aime ça!!
    WT- Quelle est la fréquence de tes entrainements hebdomadaires, et le nombre de km/an ainsi que tes lieux d’entrainements? Comment conjugues tu tout ça avec ta vie privée et professionnelle?
    Je ne suis pas un coureur qui cour 150 à 200 km /semaine. Je privilégie la qualité à la quantité. Je cours 4 à 5 fois/semaine (70 à 130 km) + 1 à 2 sorties vélo qui peuvent aller de 2 à h à 5 h selon les objectifs à venir.
    Je dois gérer ma vie professionnelle et privée à côté. Je ne me vois pas faire plus d’entrainement, car il n’y a pas que le sport dans ma vie. J’essaye toujours de m’entrainer sur des créneaux qui n’empiètent pas sur les activités familiales (le sport passe après la famille).
    Mes lieux d’entrainements préférés sont le GR 34 dans la baie de Saint Brieuc, surtout entre Binic et la côte de Granit Rose, des spots magnifiques pour courir… Des paysages magiques! Je suis un vrai fan de ma région, que je ne quitterai pour rien au monde.
    WT- Comment ton amie vit-elle cette passion très prenante?
    Mon amie fait partie intégrante dans ma pratique du trail. Elle m’accompagne sur toutes mes courses quand elle  peut. C’est elle qui fait tous mes ravitos sur les différents points du parcours et c’est une source de motivation. En plus quand on sait que le mental en trail long est primordial, le fait de la voir redonne du courage et l’envie d’aller au bout pour elle aussi, car cela demande des sacrifices tout au long de l’année. Quand je pars courir 3 ou 4 h, c’est un juste retour des choses que de l’impliquer dans mon sport. Comme je vous l’ai dit, la famille passe avant le sport…Elle est ma source de motivation numéro 1!
    Vincent ROUXELWT- Quelle est la compétition la plus difficile à laquelle tu as participé?
    Pour l’instant ce fût le Grand Trail des Templiers en 2016. Je ne fais du trail long que depuis moins de 2 ans, donc je n’avais jamais eu l’occasion de courir + de 60 km auparavant (Guerlédan 2015 et 2016), 3550 m de dénivelé. Pour nous, les bretons c’est énorme mais cette année je vais découvrir la montagne où je n’y ai jamais couru..je suis impatient!
    WT- 3ème du Ouest Trail Tour en 2016, tu as brillamment gagné ton billet pour la diagonale des fous en octobre prochain, excité ou flippé?
    Excité de faire cette grande compétition à travers cette île qu’on me décrit magnifique mais aussi flippé de courir 170 km et 10 000 m de D+, je pense qu’aucun des concurrents ne partent la fleur au fusil sur cette épreuve, tellement elle est difficile. Mais c’est le défi de mon année sportive, un beau cadeau pour mes 30 ans.
    WT- Cette participation t’a obligé à organiser ta saison en fonction de ce magnifique challenge, quels vont être tes courses et tes objectifs en 2017?
    C’est sûr que le gros morceau sera la diagonale des fous mais je me vois mal miser toute une saison sur une seule course!
    Ma première moitié de saison sera classique comme l’Eco-Trail de Paris, Guerlédan. Puis j’irai faire le Lavarédo ultra trail en juin en Italie pour courir une longue distance en montagne et habituer mon organisme à courir de nuit et pendant 120 km. Je suis impatient de découvrir cette épreuve internationale avec de grosses pointures au départ.
    Puis je couperai en juillet pour préparer La Réunion à partir du mois d’août  avec beaucoup de km, de dénivelé et de travail musculaire. Mais ma saison ne se résumera pas à une seule course, chacune pour moi est importante. A chaque fois que je prends le départ c’est pour donner le meilleur. Surtout que je découvre cette saison l’ultra trail donc je serais là pour apprendre et progresser…le résultat étant un bonus…objectif: être finisher à la réunion.
    WT- Comment perçois-tu l’évolution du trail running sur un plan commercial, markéting, sponsoring? un petit mot sur tes sponsors.
    Le Trail running est un secteur en pleine expansion qui suit l’évolution de la société actuelle: manger bio, faire de l’activité physique dans un air pur (mer,campagne,montagne), ceci peut expliquer l’engouement actuel. Les marques outdoors ont senti le filon. La course à pied est pratiquée par plusieurs millions de français chaque semaine, c’est un gros marché.
    Pour ma part, je cours pour la Team Berci, une équipe d’hommes et de femmes rassemblés autour de valeurs communes. Partager des courses comme la Réunion ou le Lavarédo à plusieurs est très enrichissant: superbe ambiance, sans prise de tête. C’est ça qui est super dans le trail, tous les niveaux sont mélangés et chacun fait le même parcours du premier au dernier de la course donc autant de mérite à chaque coureur. J’adore ce milieu, et cela me change beaucoup du vélo, beaucoup plus cloisonné avec le système de catégories..
    Chacun dans sa case, cela ne m’attirait plus du tout!
    Vincent ROUXELWT- Quelle est la technologie dans ce sport dont tu ne peux plus te passer?
    Je suis fan des nouvelles technologies. Je ne pars jamais sans mon gps au poignet, en course comme à l’entrainement. J’adore rentrer chez moi et mettre ma séance sur Strava et analyser mes courbes sur Garmin Connect!
    Je suis un athlète pointilleux et ce sont vraiment des outils importants pour analyser la foulée, la courbe cardiaque, la récupération…cela ne fait pas tout mais j’aime tous ces petits gadgets ludiques dans la pratique de notre sport. Strava est vraiment novatrice, un peu le Facebook du runner ou du cycliste.
    WT- Tes projets pour l’avenir?
    Mes projets sportifs pour l’avenir: Je fonctionne d’année en année. 2017, c’est l’ultra. En 2018, je partirai peut-être sur des courses de l’UTMB même si mon rêve serait de participer à la Western States ou un autre 100 miles aux Etats-Unis. Le trail propose tellement de courses atypiques à travers le monde que chacun y trouve son compte et de quoi combler ses attentes les + folles! Découvrir le monde en courant, avec toujours mes proches à mes côtés, c’est comme ça que je vois mes futures années de pratique du trail!

    L’ITW décalée:

    • Ton plat préfére? Galettes et crêpes bien sûr, vive la bretagne!
    • Ce qu’on trouve toujours dans ton frigo? Du beurre salé.
    • Ta musique préférée? Avicii, don pablo, tiesto.
    • Ton livre préféré? pas de livre mais un journal que je lis tous les jours, le  »ouest france »
    • La course que tu aimerais faire? Western states ou hardrock 100 miles aux us
    • Ta plus grande fierté? réussir à concilier vie privée, professionnelle et sportive et avoir mes proches qui me soutiennent, partager mes émotions avec eux, c’est mon équilibre!
    • Si je te dis Rouge et noir? Je dis EAG en avant de Guingamp, le club de mon cœur, celui que je supporte depuis tout petit. J’adore aller au roudourou, dans cette ville d’à peine 7000 habitants, c’est formidable et j’espère qu’on va encore en surprendre plus d’un cette année, força EAG!
    • Un petit mot pour la fin:
    Bon courage à tous les trailers pour cette année dans tous vos projets sportifs, et surtout gardez en tête la notion de plaisir, essentielle dans le sport, celle qui nous fait durer dans le temps!….et longue vie à WONDERTRAIL!

    Palmarés

     
    • 2015:5e du trail de Guerlédan (58km).
    • 2016: 2e du trail du bout du monde (57 km)/ 5e trail de Guerlédan (58 km), 26e du grand trail des templiers (76 km).
    • 2017: 2ème du trail glazig (54 km), 4ème du semi d’armor (21,125km), 5e Eco-Trail de Paris 80km.