ITW – Apostolos Teknetzis « APO, dis le Grec! The MonkeyTrail! »

    0
    1213
    Apostolos Teknetzis

    Rendu célèbre sur la planète trail par son Monkey smile, derrière ses pieds de Hobbit (c’est un grand amateur de five-fingers) et ses tenues capables de provoquer une crise d’épilepsie chez toutes personnes non daltonienne (manchettes vertes, maillot jaune, lunettes oranges…), se cache un véritable « runner parisien »… Un coureur qui connait particulièrement Le Site de D+ de paris…La Butte Montmartre. C’est là qu’il prépare ces défis…

    En véritable boulimique de l’effort, il est déjà « finisher » du Marathon du Mont-Blanc, Les Templiers, l’UTMB, la TDS, la Diagonale des Fous, l’Endurance Trail, l’Andorra Ultra Trail, l’UT4M XTREM…et tout çà en avalant des marches nuits et jours !

    Mais cette fois, c’est à la SwissPeaks Trail 360 qu’il va s’attaquer. Du 2 au 9 septembre, il affrontera le mythe, 360K et 25500m D+… Avec déjà près de 1078K et 41100m de D+ à son actif depuis le début de l’année, nous avons eu la chance de le rencontrer, histoire de savoir comment se sentait-il avant son voyage au pays du Toblerone !

    Apostolos Teknetzis

    WT – Bonjour APO, peux-tu te présenter ? (vie, étude, métier, famille…) ?

    AT – Bonjour a tous, Apostolos mais plus simplement Apo ou Apos ou encore le Monkey , 37 ans , d’origine grecque,  je suis né et je vis en proche banlieue parisienne à Levallois.  Je travaille chez un opérateur mobile a Vélizy (loin, tres loin , trop loin de chez moi) . Je suis sorti il y a plus de 10 ans d’une école de commerce. C’est à peu près a ce moment-là que j’ai commencé aussi a courir plus que 20 minutes une fois par semaine. Mais rien ne me prédestinait au trail ou a l’ultra. Je râle beaucoup aussi

    WT – Comment en es-tu venu à courir ?

    AT – Dans ma prime jeunesse (je suis vieux maintenant) j’ai joué longtemps au hand-ball puis au rugby. Il faut dire que j’avais quelques dizaines de kilo en plus par rapport a aujourd’hui. J’étais dans la mêlée.   Et puis je me suis mis à courir pour perdre un peu de poids et gagner en endurance durant les matchs de rugby. Arrive la grosse blessure au dos pendant un match, qui a signé la fin de ma petite carrière de rugbyman amateur. Mais j’ai gardé ce gout pour la course a pieds. J’ai perdu pas mal de poids au passage. Puis de une, je suis passé a deux puis 3 sorties par semaine de 45min/ 1 h. Mais pour moi les ultra trailers étaient quand même des psychopathes maso que je ne comprenais pas . Puis un pari entre potes et me voilà embarqué sur la Saintélyon en 2012..et c’est le drame , tout bascule ! Allongement des distances, du dénivelé , augmentation du plaisir en course..une TDS, un UTMB, une Diag , une Ronda, un UT4M , un 2nd UTMB , une 2eme Diag. C’est grave docteur ?

    Apostolos Teknetzis

    WT – S’entrainer en région parisienne n’est pas chose aisée… Un de tes « spots » préféré se trouve au cœur même de Montmartre… Peux-tu nous décrire un peu tes séances ?

    AT – C’est la dure vie trailistique du coureur Parisien 😊 on ne voit pas très souvent la montagne, je ne skie pas en hiver. On n’a pas de conditions de montagnes ni de sentiers montagnards. On fait avec ce qu’on a ! Montmartre ça monte c’est le principal. Je fais mes séances en fonction de l’humeur : soit j’ai un peu envie de galoper et j’ai un petit parcours de 6km et 300m D+ que je fais 2 ou 3 fois , soit je me fais une séance a l’Andorrane sur les marches et murets du Funiculaire. Une montée de 40m D+ environ sur une pente à 35-38%..à faire 15, 20 ou 25 fois ! on prend 1000m D+ en moins de 10km 😊  comme en Andorre !  Ça ne travaille pas trop le technique mais ça fait des cuisses en titane ! les séances ne sont pas forcément fun , le funiculaire fait office de grand Col ferret (ça fait rêver hein ? ) , on ne croise pas de bouquetins, les pavés sont des pierriers , je suis ridicule avec mon sac , mes bâtons au milieu des cars de chinois,  mais tant que je m’ amuse c’est le principal.

    WT – Comment te sens-tu à l’approche de la SwissPeaks 360 ? Fin prêts ?

    AT – Prêt ? nooooon ! j’ai peu couru cette année, pas assez de kilomètres, peu de D+ , malheureusement côté pro c’est très chargé depuis plusieurs mois. Quand on bosse 10h/ jours avec en plus 2h30 de transports aller/retour, compliqué de caser des prepa..mais c’est la vie ma petite Dame .

    Je pense aussi que pour ce type de balade, à mon petit niveau, on ne peut pas être prêt !  Il peut se passer tellement de chose en 6 jours, dans le ciel, dans la tête , dans le corps , dans les pieds. Trop d’aléa. Par contre je ne tiens plus en place, j’ai tellement hâte d’y être, pour moi c’est nouveau, c’est pas une course classique, c’est une course hors norme. J’ai de la chance de pouvoir toucher à ce genre d’aventure. Je vois a peu près ce qui m’attend sur les 60 premières heures… pour la suite oublie que t’as aucune chance, fonce, sur un malentendu ça peut passer!

    WT – Question matériel, que comptes-tu embarquer avec toi pour cette longue balade suisse ?

    AT – Tout d’abord le matos obligatoire, qui est là pour protéger le coureur quelles que soient les conditions, entre les Goretex , la micro-doudoune , la couverture de survie. Faut que je prévois 6 jours de fringues je pars avec ma maison sur le dos ! Et accessoirement ma garde-robe entière ! Ce qui va être primordiale sur cette très longue épreuve, c’est de chercher le plus possible le confort (vestimentaire, au sec, niveau alimentation, brossage de dents, douche). Je sais qu’a un moment je ne supporterai plus mes bretelles de sac, mes chaussures, mes maillots, mes buffs, que j’aurai envie de tout bruler. L’idée est de reculer ce moment le plus possible !

    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/40353199_1793466474104109_6742926886092931072_n.jpg?_nc_cat=0&oh=75b467bb4440e22f92de72846ba0aadb&oe=5BEDF773

    WT – Quel modèle de chaussure as-tu choisi ? Tu as déjà préparé ton sac ?

    AT – Je me permets c’est l’instant Pub : ) Jingle !  J’ai de la chance d’avoir quelques partenaires qui me font confiance sur mes balades et je voulais les remercier !

    • Côté chaussures je vais courir en Scarpa, j’ai un grip incroyable, et des semelles inusables (les spin et les neutron) les vol planés sont quasi impossibles.
    • Coté Sac je vais prendre mon gros Utlimate direction fast pack  15L , transformable en 20L , je préfère être large niveau sac pour balader mes affaires, cape de pluie et doudoune !
    • J’emmène aussi ma collection de casquettes vintage (merci les Casquetteurs ) et ma collection de maillots Douzaleur !  Je n’oublie pas les poum poum shorts , pour bien bronzer des cuisses 😊.

    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/40395517_10155470261252441_1966733647314681856_o.jpg?_nc_cat=0&oh=2a0594e1916af2aef9b8529164e4bf98&oe=5BEED92D

    WT – Comment t’alimentes-tu en course ? Saucisson et Tucs…ou plutôt boisson isotonique et gels ?

    ATJe ne suis pas du tout gel, mon estomac ne les supporte pas. J’ai la chance d’avoir Mulebar qui m’accompagne cette année (Jingle Pub 😊), mais c’est les seules barres que j’arrive a digérer et en plus j’aime beaucoup le gout et la texture (la petite Tomate/romarin est sublime ). Après, au ravito c’est un ou deux verres de coca, du fromage, des petits sandwichs, oui j’avoue c’est pas très diététique, mais il faut du plaisir et des calories. Et en course de l’eau claire, plate ou gazeuse. Et je pense me laisser tenter par une bonne bière vers le 4eme ou 5eme jours 😊.

    WT – As-tu déjà « programmé » ta course, comment vas-tu gérer une telle distance ?

    AT – Je vois a peu près comment ça peut se passer jusqu’aux 60h soit la mi course. Au delà c’est l’inconnu !  J’envisage de faire 60km / jour soit une vingtaine d’heures par jour et me laisser 4h pour du repos et prendre soin de moi !  Je vais essayer de m’y tenir le plus possible! Ça va être long, j’ai peur de la lassitude, c’est là que la tête sera importante !  Et puis je sais que sur une épreuve longue comme celle-ci, on avance mieux à deux ou trois, alors ne reste plus qu’a trouver en chemin le coureurs/coureuse qui devra subir mes blagues pendant de longues heures 😊.

    Apostolos Teknetzis

    WT – Penses-tu dormir un peu aux bases de vie ?

    AT – Il y a une base de vie tous les 45-50km soit pour moi toutes les 17-18h.. Je vais essayer de caler le sommeil et le repos sur l’arrivée aux bases de vie. Mais d’expérience, il y a du monde, du bruit, de l’agitation… Et puis je sais qu’a partir d’un certain nombre d’heures, je ferai des siestes partout en chemin, sous un arbre, sur un lit d’herbe, de jour comme de nuit ! Je multiplierai les siestes de 20 min et j’essaierai de faire des cycles complets aux base de vie !  Finalement les rochers finiront par être confortables 😊.

    WT – Et après… qu’as-tu prévu comme défis pour cette fin d’année ?

    AT – D’abord un peu de vraies vacances et puis du repos, une telle épreuve remue tout a l’intérieur et surtout dans la tête !

    J’aurai le Paris-Versailles pour le décrassage et puis fin d’année j’ai prévu de tenter l’UTMM (Ultra trail de MontMartre) pour retrouver les potes Casquette Verte et Pierre Oucif.. Histoire de bien achever le peu de cuisses qui me restera . Cette année j’ai pas prévu beaucoup de courses, mais je voulais valider soit une Swisspeak 360 soit un Tor des Géants (refusé a nouveau au tirage au sort)  avant de retenter Euforia, en Andorre , ma bête noire

    Apostolos Teknetzis

     

    Un petit portrait chinois pour finir cette interview :

    • Si tu étais un animal, tu serais … Un singe naturellement 😊 ça grimpe partout, ça passe partout, c’est malin et ça fait des grimaces .
    • Si tu étais une couleur, tu serais … Plein de couleur en même temps, et de préférence bien pétantes et flashy 😊  et aussi toutes mélangées !  je m’excuse auprès des daltoniens  .
    • Si tu étais une chanson, tu serais… Le bal masqué de la compagnie créole !  Souvent je la chante en descente à partir de 30h de course. C’est quand je commence a partir en cacahuète .
    • Si tu étais un trail, tu serais… La  Ronda del Cims en Andorre, c’est ma course de Cœur , le terrain de jeu le plus compliqué que j’ai expérimenté…la course ou j’ai vraiment le plus dégusté et que j’ai adoré.
    • Si tu étais un métier, tu serais … Kiné ou ostéo mais malheureusement je passe 10 heures par jour dans un bureau derrière un PC…
    • Si tu étais un objet, tu serais… Une casquette vintage de Cycliste a l’ancienne, une casquette de Casquetteurs ! la visière juste assez grande pour protéger du soleil et la pluie quand il fait mauvais.
    • Si tu étais un film, tu serais… Le Hobbit : comme lui je me déplace souvent en « 5 doigts » et comme lui, mes aventures trailistiques sont souvent rocambolesque, avec des passages bien chiants mais toujours inoubliables.
    • Si tu étais un fruit, tu serais… Une mangue , mon fruit préféré !
    • Si tu étais un sport, tu serais… L’Ultra, j’aime quand ce n’est jamais gagné d’avance et que les chances de réussite sont très faibles.

     

    Propos recueillis par Christophe.LeBoulanger@Wondertrail