Sourires et boue font bon ménage au Trail du Josas

0
1259
Trail du Josas 50km 2016 Aurélien COLLET

Il y a quelques jours nous étions au trail du Josas. Un évènement qui, pour sa 8ème édition, affichait complet sur l’ensemble de ses distances. Rendez-vous majeur des traileurs franciliens, compte tenu du fait qu’on ne mets que 30 minutes pour s’y rendre depuis Paris, l’ensemble de la « trailosphère » avait donc répondu présent par ce beau weekend printanier.

Trail du Josas départ

Dés 7h du matin, les premiers coureurs retiraient leur dossard à la salle des sports de Jouy-en-Josas. Le départ était donné peu de temps après pour arpenter des parcours variés très naturels avec des passages en forêt, des singles, et également un peu de bitume… Des passages techniques parfois cassant aux passages roulant en sous bois, le soleil avait répondu présent pour donner du pep’s à nos foulées qui en avaient bien besoin à cause de l’abondante boue due aux précipitations des jours précédents !

Une ambiance chaleureuse

Trail du JosasEt pour nous soutenir, il y avait une équipe de bénévoles dévoués et souriants. Ils n’ont jamais manqué une occasion de nous encourager par un franc sourire ou un petit mot fredonné au détour d’un coca et d’un Tuc ! Une attitude largement appréciée par Nicolas DUHAIL, qui se classe 2nd sur le 35km : « Les bénévoles étaient vraiment aux petits soins et avec le soleil, le Trail du Josas est vraiment une épreuve à ne pas rater ! D’autant plus qu’il y a de la bière et de la paëlla à l’arrivée avec les amis et mon frère qui termine premier ! What else ? »

Trail du Josas bénévoles

Un frère, Jonathan DUHAIL, qui ne cache pas non plus son enthousiasme pour cette épreuve : « Pour ma quatrième participation j’ai pu constater que ce trail est toujours aussi top. Et avec le classement de mon frère à l’Ecotrail de Paris, j’avais le droit à des « Allez Nicolas » pour m’encourager tout le long du parcours. » Les spectateurs ont du être surpris de le voir juste derrière lui !

Un après course canon

Trail du josas

« Je me demande pourquoi je ne suis pas venu avant ! », s’exclame Benoit GANDELOT qui a fini 2nd du 50km, derrière Aurélien COLLET, et a aussi bien aimé la course que l’after course. Car après les kilomètres, la fête était bien là au stade de Jouy. Et ce moment d’extrême convivialité est cher à certains champions, telle Agnès HERVE. La coureuse, arrivée 1ère du 20km (encore une fois…) se rappelle : « C’est sur le Josas que j’ai rencontré mon futur mari pour la première fois ! Alors c’est une course qui ne se loupe pas ! »

On n’a plus qu’à lui dire : à l’année prochaine pour ce bel événement qu’on peut qualifier de familial !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here