TEST – XTENEX les lacets auto-bloquants

0
256

Au-delà de l’aspect « design » et « esthétique » des nouveaux modèles de chaussures de running, il est un élément de « customisation » qui reste a porté du coureur…Les lacets ! En ce domaine, nous avons vu plusieurs produits innovants apparaitre sur le marché du running. Tantôt élastiques, en silicone ou en tissus, ils ont ce point commun qu’est l’amélioration du maintien du pied. Bien sûr, ils apportent aussi une note de « fun » à vos run. Nous nous sommes plus particulièrement intéressés aux modèle Xtenex.

A y regarder de plus près, ça ressemble à des lacets, mais ils ont quelques chose de différents. Ce sont des lacets auto-bloquants. Ils sont simplement passés dans les œillets des chaussures. Les lacet Xtenex sont élastiques et composés de nœuds auto-blaquant.

 

Fiche technique

  • Longueur 75cm
  • Plus de 20 coloris au choix
  • Tarif 12,50 euros

Premières impressions

Au premier regard, il y en a pour tous les goûts. Chacun y trouvera son compte des couleurs les plus sobres, aux plus flahy. Une fois en main, ma première question est: « comment on les installe? ». Dans un second temps la tentation de tirer dessus pour tester l’élasticité est grande….histoire de savoir si mes pieds seront compressés. D’une longueur de 75cm ça ressemble plus à une petite corde à nœuds qu’à des lacets.

En détail

Une fois mon choix arrêté sur les lacets qui seront mis sur mes chaussures, il est temps de passer au montage… Et c’est avec les conseils de Julien de chez « Accessoires Running » que nous avons tester les lacets Xtenex lors d’un périple Versailles-Cabourg. Une distance de plus de 200 kilomètres en relais. Soit une longue série de « runs », de jour comme de nuit. L’idéal pour se forger un avis sur le produit.

Julien nous explique que les nœuds empêchent les lacets de ressortir des œillets. Cela permet de garder un niveau de serrage souhaité et ainsi mettre et retirer la chaussure rapidement sans changer vos réglages. Si ces lacets permettent de gagner du temps lors de l’enfilage des chaussures ou pour les retirer, ce n’est pas le cas lorsqu’il faut les installer. Il faut s’armer d’un peu de patience pour une première fois. Au début, il vous faudra en moyenne quinze bonnes minutes pour mettre les Xtenex en place. Et ensuite quelques minutes de course à pied pour trouver l’ajustement parfait.

Installation des lacets Xtenex

  • Mettre le pied dans la chaussure lors de l’installation du lacet Xtenex
  • Passer l’extrémité du lacet dans l’œillet
  • Effacer les nœuds en étirant le lacet de part et d’autre de l’œillet
  • Faire coulisser le lacet librement dans l’œillet jusqu’au réglage souhaité
  • Relâcher le lacet Xtenex ; les nœuds se reforment
  • Répéter l’opération pour chaque œillet
  • Régler la tension entre les œillets de manière à épouser la morphologie du pied sans le comprimer
  • Pour un maximum de confort, le lacet Xtenex doit rester souple
  • Une fois l’installation terminée, les nœuds effaçables des lacets Xtenex doivent être visibles (si les nœuds restent effacés une fois le lacet installé, le lacet est trop serré et risque de comprimer le pied)
  • Pour retirer le lacet Xtenex , faire l’opération inverse (étirer le lacet pour effacer les nœuds et retirer le lacet

Il faut forcer un peu pour enfiler vos chaussures, je ne suis pas sûr qu’avec le temps, cela n’entraine pas une usure prématurée au niveau du talon. Cependant dans le cas d’un coureur régulier, je pense que l’amorti ou la semelle s’useront bien avant.

En pratique

Une fois l’ajustement trouvé, sans avoir la sensation de compression, il est temps d’aller courir. Lors de mon premier relais, la peur de perdre ma chaussure était présente est donc j’ai volontairement serré un peu plus fort. Quelle mauvaise idée. Après dix minutes de course je suis obligé de m’arrêter sur le côté et de desserrer l’ensemble. L’élasticité de ces lacets me comprimait le coup de pied. Ma première expérience me laisse perplexe quand à leur réelle utilité. La suite des « runs » se passera sans encombre, la pose du pied et le déroulé ne procureront aucune gêne ni douleurs. Il semblerait que j’ai trouvé le bon ajustement. Ce qui me dérange un peu, c’est que les lacets du fait de leur élasticité, gardent la languette de la chaussure  en position basse, et du coup la chaussure met plus de temps à sécher.

 

Ma curiosité m’a poussé à voir ce que ça donne sur un terrain plus technique et caillouteux. Cependant je ne me souviens pas en avoir vu sur des chaussures de traileurs. Après les avoir mis sur ma paire de Trail (avec lesquels j’ai fait déjà pas mal de kilomètres), je suis agréablement surpris par la tenue de la chaussure dans les singles. Mais sur les roches et dans la boue, j’ai eu la sensation d’avoir le talon qui décolle de la chaussure. La précision de la pose du pied lors de l’attaque un peu est moins bonne par rapport aux lacets classiques. Dans l’ensemble le pied est bien maintenue, je ressens un réel plaisir à courir avec.

Conclusion

Je pense que les lacets Xtenex sont parfaits  pour des triathlètes (surtout lorsque le temps lors des transitions est précieux). Un produit qui apportera aussi une plus-value en terme de confort pour les « routiers ».

Ce qui m’a particulièrement plu, c’est la garantie de ne pas refaire mes lacets après quelques minutes (car ils ne se desserrent pas), ni d’avoir deux grandes boucles qui se baladent quand on ne dispose pas de poche pour ranger le surplus de lacet. C’est un réel avantage et confort de retrouver le serrage idéal dès l’enfilage des chaussures. La pression des lacets est bien répartit et plus homogène sur toute la surface du pied.

Avec un tel choix de couleurs, c’est aussi l’occasion de donner un look sympa à vos chaussures en alliant confort et praticité.