TEST – Waa « Ultra Rain Jacket »

0
1757

Le vrai breton ne craint pas la pluie. Dès que j’ai eu l’opportunité de tester une veste étanche, j’ai saisi l’occasion. Waa, marque récente (2013) et réputé pour proposer une gamme de textiles haut de gamme, m’a expédié l’ultra rain jacket, un petit bijou en matière de protection contre la pluie et le vent. Il y a de plus en plus de produits de ce type et les Trailers sont exigeants. Ils recherchent un maximum de qualité (respirant, étanche, légèreté, prix, compatibilité utmb) et que ça prenne peu de place! L’ ultra rain jacket est-elle la bonne pioche ?

waa-ultra-rain-jacket-hFiche technique

  • poids : 169 g
  • imperméabilité : 10 000 Schreiber
  • respirabilité : 8 ret/1000 MV+r
  • 100’/. Nylon
  • coutures imperméables
  • cordons de réglages à la taille
  • capuches ajustable grâce à ses cordons de serrage
  • poches frontale zippée qui accueille l’ultra rain jacket une fois compensée (10x15cm)
  • membrane WAA shell pro : imperméabilité, évacuation de la sueur
  • sécurité : éléments réfléchissants sur l’avant (WAA), sur les manches (bandes), et à l’arrière (WAA) de la veste
  • plusieurs coloris: bleu, carbone, rouge et jaune
  • prix : 189 €

1ères impressions

Dès l’ouverture du colis, on voit que le produit est de très grande qualité. En février, le Trail Glazig s’est déroulé sous des trombes d’eau avec plus de 35% d’abandons et des bourrasques à+ de 100 km/h. Ma veste, à l’époque sur cette épreuve n’a pas tenu la marée. Je misé fortement sur ce produit WAA, qui doit me permettre d’être à l’aise face aux éléments.
Le produit est sobre, léger et  bien taillé. Maintenant je dois la juger sur ses fonctions principales (protection pluie et vent, respirabilité)….ça tombe bien, il tombe dru en « bzh » (terme breton qui veut dire qu’il pleut fort)!!! C’est parti.
WAA

En pratique

Dès la réception de la veste, ce qui m’ impressionne c’est son poids, à peine 169 grammes ! Lors de mes sorties (sur courses et entrainements), on essaye de s’alléger au maximum, et cette veste trouve facilement sa place dans mon sac. Un excellent point! Sur cette nouvelle version, elle baisse son poids de + de 10g.
La coupe est ajustée. Lors de l’achat, prenez soit votre taille, soit si vous souhaitez avoir de la marge un poil au dessus. Pour le coup ma taille convenait.
Sa poche à l’avant est large et permet d’y insérer un portable 5 pouce par exemple.
La capuche se règle facilement avec ses 2 cordons. Elle reste bien à sa place et suit parfaitement les mouvements du corps.
 Ce test s’est déroulé sur 3 sorties de 2h chacune avec soit un gros crachin soit un bon grain, normal j’habite dans les côtes d’Armor. L’ultra rain jacket remplie largement son objectif. Je m’explique: l’étanchéité est parfaite pas une goutte n’a traversé la veste et la seule sensation d’humidité perçue est celle de la sueur de mon maillot. Le produit est totalement déperlant avec ces 10000 Schreiber (compatible utmb), respirante et coupe-vent avec la membrane de « type gore-tex » WAA shell.
Je reviens au premier point positif abordé lors de ce test, à savoir sa légèreté. Avec ces 169 g, on oublie que l’on porte une seconde couche sur soi. Ainsi si vous souhaitez retirer la veste en cours de sortie et la mettre dans votre sac, la poche ventrale permet aussi de la compacter et de la ranger.
Dernier élément important, la sécurité. Ici WAA ne l’oublie pas et place à la fois des bandes sur les manches et autre astuce le « logo » WAA placé à l’avant et à l’arrière le sont également.
La fermeture est légèrement difficile au début, mais on s’y habitue par la suite.

 

En conclusion

WAA a développé une gamme de produits haut de gamme de Trail, grâce notamment à la collaboration de sa Team et collaborateurs issus du milieu (A.Guillon, L.PAPI) et ça se ressent. Cette veste est clairement le produit idéal pour le Trailer exigeant, connaisseur qui souhaite une veste de qualité. Elle regroupe toutes les caractéristiques recherchées pour des courses longues (poids léger, ….). Le prix est un peu élevé mais la veste est très performante et honnêtement, c’est justifié !!!
« Elle me suivra à coup sûr, sur les templiers en octobre ! »