TEST – Une F1 tout terrain, la Salomon S-Lab Speed

0
2685
Salomon

Les conditions météo hivernales s’y prêtant particulièrement bien (après le gel, vient le dégel, et la boue), nous nous sommes intéressés à un modèle spécifique au terrain gras. C’est sur la Salomon S-Lab Speed, que nous avons donc porté notre dévolu ! Digne héritière de la FellCross, la Speed s’annonce comme une chaussure rapide, même dans des conditions improbables de boue, de pluie et de terrains difficiles.

Fiche technique

  • Foulée universelle
  • Usage : montagne et sentiers techniques.
  • Semelle : Contragrip, dotée de grands crampons de 7 mm
  • Poids : 265g environ (T.42 2/3)
  • Drop : 4 mm
  • Prix : 180€

Premières impressions

La découverte de cette paire ne laisse pas de « bois »…. Même si je suis habitué aux Salomon, cette paire m’impressionne ! Une chaussure racée et particulièrement basse. Les crampons lui donnent un air « bestial » ! Même le choix du coloris semble fait pour rajouter à son aspect agressif.

SalomonLe mesh parait très résistant. Une bande de polymère court tout autour du chausson, comme sur la SpeedCross et la FellCross. La poche à lacets, signature de la marque, est bien présente. Rien ne dépasse, si ce n’est la dentition de la bête. Elles semblent prêtent à mordre la montagne !

A peine chaussée (dans mon salon), je retrouve des sensations lointaines de chaussure de foot… Les crampons sont hyper présents sous le pied, et l’accroche semble énorme ! Mais en beaucoup plus léger que les chaussures de foot de mes souvenirs.

Il ne reste plus qu’à attendre la pluie, histoire d’aller jouer dans la boue.

En pratique

Afin de joindre l’utile à l’agréable, je vais profiter d’un séjour dans le Morbihan pour aller courir sur les sentiers bordants le Golf (ambiance Ultra Marin). J’opte pour un premier parcours alternant marches, sable, terre et rochers. Le dénivelé est relativement faible, mais les ascensions et les descentes vont se succéder tout au long de la sortie et me permettre de pousser un peu.

SalomonLes premières sensations sont plutôt mitigées. Après un enfilage et un ajustement de la chaussure très facile (merci au système de lacage Quicklace), je m’élance sur un petit single en terre. La chaussure est certes légère, mais très ferme. Une chose est sûre…il ne vaut mieux pas courir avec ces chaussures si l’on est fatigué. Car l’amortie n’est pas prévue pour une foulée talonnante, et risquerait d’entrainer des blessures.

Passé quelques minutes, les chemins deviennent plus techniques, et l’échauffement terminé, j’essaye d’attaquer un peu plus. La garde est très près du sol avec un drop relativement faible (4mm). De ce fait, les sensations produites par le sol sont omniprésentes. Les appuis dans la boue sont agréables et sécurisants, j’ai l’impression d’avoir des « griffes » sous les pieds. Le relief de la semelle est très efficace, et présente l’avantage de se « débourrer » facilement.

Sur terrain plus sec, la chaussure reste agréable et incite à attaquer « médio-pied ». Je me surprends à accélérer et jouer avec la moindre bosse. Cependant un passage rapide sur 400m de bitume me rappel rapidement qu’il s’agit d’une chaussure exclusivement de trail et que la bête est très peu tolérante.

SalomonAprès plusieurs sorties, la chaussure s’est assouplie et est devenue très agréable sans perdre de son dynamisme. Le laçage est efficace et ne se desserre pas malgré les kilomètres. La poche à lacet est un avantage indéniable, permettant de ne pas ramasser le moindre branchage sur votre chemin.

En détail

Il s’agit là d’un modèle exigeant, destiné aux coureurs amateurs de courses rapides et techniques. Elles sont idéales sur une course au format court mais aussi lors d’une séance d’entrainement rythmée, car elles n’invitent pas vraiment à la promenade

Leur point fort, leurs crampons, peut tout de même s’avérer gênant sur un terrain trop dur. L’amorti étant limité, une fatigue musculaire s’installe facilement, avec éventuellement une sollicitation importante des tendons d’Achille.

Après environ 200km, elles sont dans un état proche du neuf. Effectivement utilisées sur terrain gras, la semelle ne subit que très peu d’agression, limitant ainsi leur usure.

Mon verdict

SalomonCertainement une des chaussures la plus dynamique et stable que j’ai essayé, mais aussi un produit extrêmement « typé ». Une chaussure à avoir dans son matériel pour pouvoir s’adapter à une météo capricieuse ou préparer sa saison de cross. Mais elles ne permettront pas des passages sur routes ou une séance trop longue dans de bonnes conditions.

Une chaussure très performante à l’image des hauts de gammes de Salomon. Cependant ce haut de gamme a un prix non négligeable, surtout pour un modèle à l’usage aussi restrictif. Mais pour être objectif, il s’agit là d’une acquisition durable. Au vue d’un usage sporadique et correctement entretenues, ces chaussures devraient durer dans le temps.

Salomon

« Une chaussure très performante, dynamique et stable, mais à l’usage aussi très restrictif ! »