TEST – Sweat Shirt thermique EXTREME MERINOS by Brubeck

0
1426
Brubeck

Lorsque l’on arrive en période hivernale, le froid devient malheureusement un ennemi qu’il faut combattre (je dirais même que ça caille), et avec toutes les tenues qui existent il est souvent difficile de faire le bon choix!

Pour ma part c’est un vrai casse-tête, d’autant que je cours dans les montagnes Basques et que les différences de températures entre plaines et sommets sont importantes. Quand on m’a proposé de tester ce maillot thermique de chez Brubeck, j’ai donc sauté sur l’occasion.

FICHE TECHNIQUEBrubeck

  • Composition:
    – 78% de laine mérinos
    – 21% polyamide
    – 1% d’élasthanne
  • Poids: 273 g / m 2
  • Construction en 2 couches :
    – la couche interne évacue l’humidité
    – la couche extérieure assure une bonne isolation thermique
  • Fabrication sans couture
  • Prix : 101.90 euros

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Recherchant depuis longtemps un maillot technique, je suis comme un enfant en ouvrant le colis. Le coloris est sobre. Le maillot est très léger, par contre je suis un peu septique…car la laine, au touché, est différente de tous les autres sous-vêtements  thermiques que j’ai pu porter (sensation pyjama), mais c’est certainement le manque d’habitude.

Qu’à cela ne tienne, je l’enfile et ma première impression est excellente, la laine est extrêmement douce, agréable à porter. Ce maillot est relativement confortable et bien ajusté. Les différentes zones le long de la taille et du torse offrent un ajustement parfait et garantissent une liberté de mouvement totale. En bref il colle bien « au corps ».

EN PRATIQUE

 Il est temps de tester ce haut BRUBECK, je pars donc sur les pentes de la vallée des Aldudes dans le cœur du Pays Basque. Il fait frais : 1 degré, je commence à monter. La première sensation est étonnante il est vraiment agréable et ne se sent pas, c’est comme une seconde peau. La fabrication sans couture et sa coupe en mailles serrées n’empêchent pas les mouvements amples, bref l’ajustement est impeccable.

Brubeck

Malgré les mouvements des bras et de mon sac d’hydratation, aucune irritation, aucune gêne. J’arrive à 1645 mètres d’altitude, le soleil est présent (comme souvent au Pays Basque). J’ai même trop chaud. J’enlève ma veste pour rester seulement avec mon THERMO. Il y a un peu de vent, la sensation devient désagréable, la laine étant tellement extensible que l’air passe, il se ressent sur la peau et laisse une sensation de froid.

J’enfile un coupe-vent, cela va mieux, il faut chaud mais je suis agréablement surpris car ce textile absorbe très bien l’humidité, sans donner l’impression d’être humide. La peau est sèche et je ne sens pas l’odeur de transpiration.

Brubeck

EN DÉFINITIVE

  • Possède d’excellentes propriétés d’isolation thermique,
  • Respire parfaitement,
  • Transmet efficacement l’humidité,
  • Sèche rapidement,
  • Ne provoque pas de réactions allergiques,
  • Antibactérien,
  • Anti-odeur,
  • S’ajuste parfaitement au corps comme une seconde peau,
  • Très léger,
  • Ne provoque aucune irritation.

EN CONCLUSION

Il vous accompagnera facilement dans tous vos sports d’hivers, même à température très basse. Son extrême extensibilité s’adaptera à toutes les morphologies, ce qui facilite la décision lors du choix de la taille.

Seul bémol il ne protège pas du vent, mais ce n’est pas non plus ce qu’on lui demande, ce défaut est vite corrigé avec un coupe-vent.

Brubeck

« J’ai testé ce thermo en montagne, vélo, roller, balade, sous le soleil, sur la neige, en bord de mer et même pour jouer au rugby et dans toutes ces situations j’ai énormément apprécié cette protection thermique »