TEST – Salming Elements « Les ventouses du Gecko »

0
3586
Salming Elements

Après le test de la Salming T2 et la découverte du running à la suédoise, nous nous sommes intéressés cette fois à sa petite sœur, la version Elements.

Une chaussure destinée aux terrains mous, voire carrément gras et détrempés. Salming souhaite au travers du modèle Elements proposer une chaussure performante pour courir hors des sentiers, voire n’ importe où… et même nager si nécessaire. Voici notre test de ces modèles amphibies !

 

Fiche techniqueSalming Elements

  • Foulée universelle
  • Usage : sentiers et chemins gadouilleux, voire détrempés.
  • Semelle : TOC66 (Traction Outsole Control), dotée de grands crampons de 8 mm
  • Poids : 280g environ (T.42 2/3)
  • Drop : 4 mm
  • Prix : 140€ (Salming store)

Premières impressions

Salming Elements

C’est toujours avec un regard d’enfant que je découvre une nouvelle paire de chaussures de running. Dès l’ouverture de la boite, je ne peux m’empêcher de les analyser sous tous les angles, voire de les chausser immédiatement. Et force est de constater que les Elements, en jettent dès le premier regard. Avec leur coloris hyper flashy (vert gecko) et ses crampons de 8mm (certainement les ventouses du même gecko), elles semblent effectivement taillées pour affronter les pires conditions climatiques. Fidèles à l’esprit des T2, les finitions sont très belles et l’ensemble dégage une sensation évidente de qualité de fabrication.

Une fois la chaussure aux pieds, c’est le poids qui impressionne ! La chaussure semble offrir un bon maintien, mais qui plus est, un très bon dynamisme. Il ne reste plus qu’à aller tester l’accroche en terrain naturel !

En pratique

Un séjour hivernal en bord de mer dans le Finistère, semble l’idéale pour trouver un terrain de jeu idéale (BZH Bretagne Zone Humide…). Il nous faut de la boue, et les sentiers côtiers de la Rade de Brest seront parfaits !

Salming ElementsAprès deux jours d’attente, les premières averses feront leur arrivée (bah… j’étais un peu médisant avec le climat Breton…). Nous allons donc trouver dès le lendemain des chemins bien gras. Et j’ai été plus que servi ! Je m’élance pour un parcours sur les chemins côtiers allant de Daoulas à Logonna (21km), de montés, descentes, marches glissantes, escaliers tout verts…bref de quoi tester largement mes crampons !

Salming ElementsLe premier constat est immédiat ! La chaussure est dynamique et donne envie d’aller de l’avant. Le pied trouve bien sa place dans une toe-box plutôt large et proche du sol avec un drop relativement faible (4mm). La garde est basse et je ressens particulièrement bien le sol. Le grippe de la semelle est excellent, je ne perds pas contacts avec le terrain malgré la boue dans les phases de relance. Les sensations me rappelle mes chaussures de cross, mais avec le confort et l’amorti en plus. L’accroche fait des miracles sur les marches en bois mouillées et même sur les racines en travers du chemin. Une sensation de sécurité s’installe dès le début du run (et perdura tout au long de la semaine). Le « débourrage » se fait sans problèmes, car les crampons sont suffisamment espacés pour ne pas avoir à taper des pieds, pour se débarrasser des mottes de terre ! (Finie la sensation de pieds lourds).

Salming ElementsLors des sorties suivantes, j’ai particulièrement apprécié la précision du laçage, et la qualité des lacets. Réalisés dans une fibre « bi-matière » ces derniers ne se desserrent pas, même après plusieurs heures de running. Le pare-pierre aussi s’est avéré très efficace, et a préservé mes doigts de pieds de rencontres malencontreuses avec plusieurs gros cailloux.

Contre toute attente, les passages sur bitume ne sont pas trop désagréables (même si il ne s’agit pas là de son terrain de prédilection). La hauteur de crampons alliée au caoutchouc relativement souple de la semelle, offrirait même un amorti plus que convenable.

En détail

Il s’agit là d’une chaussure typée, destinée aux coureurs exigeants et qui aime avoir un matériel spécifique à chaque condition. Avec son dynamisme et son accroche elle semble plutôt destinée à un usage vertical (Km verticale, SkyRunning…) ou à un terrain particulièrement gras (trail court avec boue, Mudday ou autre course à obstacle).

Son amorti, suffisant, ne permet tout de même pas d’envisager de les utiliser sur une longue distance. Son faible drop, incite le coureur à se positionner médio-pieds. Attention à cette caractéristique, car si cette foulée ne vous est pas naturelle, elle risque d’entrainer une fatigue considérable. Une foulée talonnante serait rapidement sanctionnée par un amorti de la chaussure non adapté.

Mon verdict

Salming ElementsUne excellente chaussure, certainement la meilleur accroche que j’ai eu l’occasion de tester cette saison. Un produit technique et performant, qui permet de maintenir une cadence élevée malgré des conditions météo très exigeantes (sol gras, marches en bois, racines, rochers mouillés…) dans des conditions de sécurités nécessaires à un engagement sans retenus. Mais c’est aussi un véritable jouet pour amoureux des sports out-door en pleine nature, belle (ce qui ne gâche rien au plaisir) et ludique (son prix et sa conception ne la réserve pas à l’élite sportive), elle peut être la compagne idéale sur un trail court à moyen format, un cross, un swim & run ou même une course à obstacle. Ma seule réserve serait sur l’usure des crampons, car la contre partie d’un caoutchouc « souple » et souvent le risque d’usure prématurée.

« Un véritable jouet pour amoureux des sports out-door en pleine nature… »