TEST – En route vers la performance avec les GoRun de Skechers

0
1524
Skechers GoRun 4

Wondertrail vous présente aujourd’hui la toute dernière version de la gamme GORun4 de Skechers. Subtile alliance entre légèreté et dynamisme, elle regorge de qualités pour progresser et travailler en toute quiétude ses allures. Après plus de 500 kms en leur compagnie, il est temps de faire le bilan de cette petite paire de running désormais indispensable dans ma panoplie de runneuse !

 

FICHE TECHNIQUE:

  • Foulée universelle
  • Usage sur route et piste
  • Pour l’entrainement et la compétition allant du 10K au marathon
  • Pour les coureurs aux gabarits légers et moyens
  • 170 gr en 38
  • Drop : 4mm ou 8mm… vous comprendrez pourquoi ensuite !
  • 100 € en moyenne

PREMIÈRES IMPRESSIONS:

Difficile de rester de marbre lorsque l’on prend pour la première fois dans sa main la GORun 4. Elle impressionne autant par son poids plume que par la malléabilité de sa semelle extérieure. Je suis vraiment bluffée et j’ai juste hâte de pouvoir les essayer sur mon terrain de jeu favori, la piste cyclable. Elles ont le profil parfait pour l’arpenter !

La particularité de la GORun4 c’est son drop évolutif. Elles disposent en effet d’une seconde semelle intérieure permettant d’obtenir un drop de 8mm. En la retirant, vous aurez alors un drop de 4mm. Pour les runners souhaitant passer en douceur à un drop plus faible, la GORun4 est la running idéale. En sachant que, plus le drop est proche de 0, plus la foulée se « minimalise » et la pose du pied par l’avant est facilitée.

Skechers GoRun 4

Côte coloris, la marque a misé sur l’association du bleu turquoise et de l’orange, qui confère à la chaussure un look plutôt atypique mais fun ! En cette saison hivernale humide et un brin morose, cela égaiera assurément les sorties ! Le mesh tissé et fin est d’une surprenante souplesse ! De quoi assuré un déroulé du pied optimal.

Je sais d’ores et déjà que je tiens là une paire de running adéquate pour mes prochains entrainements de fractionnés et pour ma dernière compétition sur route de l’année !

EN PRATIQUE:

Comme précisé plus haut, les GOrun4 ont fait l’objet d’un test sur près de 2 mois et avec plus de 500 kms au compteur (soit une quarantaine de sorties au total).

Skechers GoRun 4L’ensemble des runs ont été effectués sur route, piste et piste cyclables. J’ai également emprunté quelques portions de chemins légèrement boueux pour en tester l’adhérence (même si ce ne sont pas des chaussures de trail, rappelons-le !). Les sorties en leur compagnie avoisinaient régulièrement l’1h15 jusqu’à des sorties plus longues de 2h.

EN DÉTAILS:

Fractionné incontournable de mes entrainements, les Gorun4 ont eu droit à mes fameux 30 x 30/30. C’est sur cette sortie très rythmée que je peux juger du dynamisme et du grip d’une paire de chaussure de route. C’est aussi l’occasion de vérifier si le déroulé du pied est idéale (comme je le laissais présager plus haut).

Skechers GoRun 4Dès les premières accélérations, le côté nerveux de ces runnings se révèle. L’accroche est parfaite, l’adhérence est totale. Quant au pied, il dispose de toute la place pour dérouler dans son axe et avec aisance. Le mesh a été conçu de façon à s’adapter à tous les pieds. A ceux qui pensent à voir le pied trop fin, je leur conseille vivement de les tester !

Je me suis également adonnée aux fractionnés longs de type 1000, ou 2000. Là encore, elles ont démontré toutes leurs qualités et m’ont donné la possibilité de progresser sur mes allures 10k et semi.

Skechers GoRun 4

Si j’apprécie courir seule, j’aime aussi (et beaucoup) courir avec ma petite dernière en poussette. Cela entraine une modification posturale importante avec la sollicitation de chaines musculaires différentes et une forte mobilisation des ischio-jambiers. J’ai donc emporté les GORun4 également sur ces runs quelque peu atypiques ! L’attaque par l’avant du pied avec l’usage de la poussette est quasi-systématique. Il me faut donc des running hyper souple et capable d’assurer une pause sur l’avant pied sans risque. Les Gorun4 remplissent toutes ces conditions.

C’est pourquoi je les ai embarquées sur un petit défi un peu fou : celui de faire un 10km sur route et en poussette. Au-delà d’offrir un excellent confort tout au long de la distance, elle a permis de décrocher un joli chrono, que je dois également à tous les efforts fournis sur les dernières sorties fractionné en leur compagnie !

EN DÉFINITIVE:

Que ce soit sur de courtes ou de longues distances, en entrainement ou en compétition, les Gorun4 assureront un excellent maintien du pied et de la cheville. Avec son mesh relativement large, le risque de frottement ou d’ampoule est réduit à néant.

Hyper-dynamique, elles seront la partenaire idéale pour tout type de séances de fractionnés sur piste ou sur route tout en assurant l’amorti nécessaire Et c’est avec plaisir que l’on appréciera sur des sorties longues à allure moins soutenue, tout le soin apporté au confort.

Enfin, avec son système de semelles intérieures modulables, elles donnent la possibilité de modifier le drop. Ce système est très ingénieux. Il évite l’achat de 2 paires et permet de changer progressivement sa foulée.
En retirant la 1ere semelle, c’est aussi la pose du pied et des sensations qui se trouvent bousculées. Le pied est plus « en contact » avec le sol. Il en ressent plus aisément les aspérités.

MON VERDICT:

Expert ou débutant, la GORun4 est la paire de running parfaite pour profiter des plaisirs de la course sur route. Elle dispose de toutes les qualités pour vous accompagner sereinement sur vos sorties ou sur vos futures compétitions.

Skechers GoRun 4La souplesse de sa semelle extérieure et de son mesh fait d’elle une running d’une grande adaptabilité. C’est certainement son point fort majeur en plus d’être particulièrement résistante. Car après 500km, je n’ai pour l’instant aucune trace d’usure sur la semelle ou le mesh à déplorer. Les photos ci-dessous ont été prises au terme du test. Je vous laisse juger de son parfait état !

Skechers GoRun 4

 » J’ai vraiment apprécié de pouvoir courir avec cette impression d’être presque « pied-nu ». Cela n’enlève en rien l’amorti de la chaussure qui permet d’être protégé des vibrations consécutives aux impacts au sol « .

 

Essayer la Gorun4 c’est tout simplement l’adopter ! Une fois chaussée, on ne peut plus s’en passer !