TEST – Le nouveau-né de chez Kiwami, l’Equilibrium TR Top PRO

0
837

Kiwami est une marque française, créée il y a 15 ans, dont l’activité principale est le triathlon. Quand ils décident de sortir un produit, ils ne font pas les choses à moitié! Tous ceux qui sortent de chez eux, sont pensés et réfléchis pendant de longs mois. Tout est étudié en profondeur, que ce soit pour le confort, la solidité, l’esthétique, la durabilité ou l’utilité. Ils avaient lâché une bombe dans le monde du trail en 2016 avec le short Equilibrium (voir notre TEST du short) qui permet de ranger ses bâtons de trail.

Ils décrivent ce nouveau concept de maillot comme le plus polyvalent du marché. On pourrait transporter tout le matériel obligatoire lors des trails officiels courts, allant jusqu’à 41km. Donc fini les sacs d’hydratations dans le dos ? Mais peut-on vraiment s’en passer ? Ce maillot remplace-t-il vraiment tout ce que l’on a connu jusqu’à maintenant ? On m’a proposé de le tester. J’ai donc sauté sur l’occasion. J’ai attendu ce précieux sésame comme un enfant attend Noël. Nous sommes tous un peu chauvin, donc essayer un produit dont la conception et fabrication se trouvent à moins d’une heure de chez moi, ben c’est du local, j’aime ça.

Fiches techniques :

  • Poids :200g en taille S,
  • Composé de 6 tissus pour allier des spécificités différentes,
  • Zip pour ouvrir le maillot totalement,
  • 9 poches de rangement pour transporter l’ensemble du matériel trail, dont certaines imperméables,
  • Grip sur les épaules pour un meilleur maintient en cas d’utilisation d’un sac,
  • Bandes auto réfléchissantes,
  • Coupe ajustée serrée pour éviter les ballotements,
  • Élastique large à la base pour éviter que le maillot ne remonte,
  • Coloris: noir et rouge,
  • Existe en 6 tailles (du XS au XXL),
  • Tarif: 159 euros.

Premières impressions :

Enfin il est arrivé, je l’ouvre tout excité, le packaging est joli, même soigné. Il est emballé tel des vêtements de luxe, c’est assez rare pour le souligner. Passons au maillot je le trouve vraiment très beau visuellement. A chacun ses gouts, personnellement je ne suis pas fan des couleurs trop vives donc ce modèle en noir et rouge reste sobre, mais le rendu est splendide: avec des formes de vagues dégradées sur les flancs. Il possède des nombreuses poches. Au touché, on remarque les différents tissus qui ont chacun une caractéristique particulière, et une utilité bien spéciale (légèreté, respirabilité, extensibilité, étanchéité, déperlance). Vu la complexité du maillot je pense que le test va être long afin de l’étudier en profondeur, sous toutes les coutures, prenez patience en le lisant…

En détail :

Ce qui est frappant c’est d’abord sa légèreté mais également la finesse des tissus:

  • Le dos possède un mesh aéré pour une meilleure ventilation,
  • Sur les épaules se trouve un grip pour un bon maintien de votre sac d’hydratation,
  • Les flancs et le cou sont composés d’une maille micro-perforée ultra légère,
  • L’avant est en tissu ultra léger, respirant mais également déperlant en cas de pluie,
  • Les manches sont en tissus super léger, respirant et extensible empêchant les frictions,
  • L’intérieur des poches arrières est composé d’un tissu flexible et imperméable.

En pratique :

Il ne manque plus qu’à rejoindre mes montagnes Basques pour des tests à grandeur nature. Cela tombe bien pour la première sortie il fait beau. J’enfile le maillot, il se porte très près du corps, quand on n’a pas l’habitude cela fait bizarre, mais la sensation est bonne.

Le but de ce maillot étant de contenir l’ensemble votre matériel trail, je l’ai chargé, mais alors chargé. Honnêtement je ne pensais pas pouvoir tout rentrer, j’aurais même pu en rajouter.

J’ai utilisé les 9 poches en rentrant dedans : lampe frontale, batterie de rechange, casquette, lunettes de soleil, couverture de survie, téléphone portable, éco-cup, buff, manchons, veste, barre de céréales, berlingot miel, 2 gourdes 250ml (mais on peut en prendre 2 de plus).

Go pour les premières foulées pour un parcours de 20 km D850m. Je comprends pourquoi il est si près du corps, pour que rien ne bouge. Et……. Rien ne bouge, le maillot étant extensible tout est bien calé, je ne sens pas de gêne, pas de compression, mais je suis encore en train de monter pour l’instant, donc c’est pas violent. Le rythme est même lent. J’attends quand même d’arriver au sommet de l’Halzamendi afin d’accélérer en descente, de sauter de rochers en rochers et voir ce qui va se passer. C’est surprenant le maillot ne ballote pas, et surtout ne remonte pas grâce à une large bande élastique sur la partie inférieure, rien ne bouge.

Tout au long du parcours je vais me servir de tout ce qui se trouve dans le maillot. Que ce soit les poches à accès direct, celles avec une fermeture ou encore dans le dos, tout est accessible facilement, rapidement, une grande simplicité !

Les sorties suivantes m’ont permis de le tester avec le vent, un petit crachin, et encore du beau temps car bien sûr au Pays Basque il fait toujours beau.

En définitive :

En répartissant correctement l’ensemble de votre matériel, vous courez libéré,  car même chargé il est extrêmement confortable est ergonomique, tout reste à sa place et tout est rapidement accessible. Il est fait de façon à avoir un équilibre parfait.

L’avant en tissus déperlant joue bien son rôle, avec la pluie et le froid je ne ressens pas de mauvaise sensation au niveau abdominal. Autre surprise même si près de la peau, pas de frottement, ni d’irritation, les mouvements restent amples. Il est agréable à porter, il se fait oublier.

Lorsqu’il fait chaud, vous pouvez ouvrir partiellement ou totalement le maillot grâce à une fermeture éclair sur toute la longueur. Un seul bémol, si vous ouvrez trop et que vous avez beaucoup de matériel cela ballote beaucoup trop, normal.

Il faudra penser également à bien étudier votre rangement avant le départ. En effet, en cas de pluie si vous devez mettre votre veste durant la course il faudra être sûr que le matériel important soit accessible.

Sur le site de Kiwami, il vous est expliqué comment ranger vos produits, ce ne sont que des exemples, toutes les poches permettent de trouver votre bonheur afin de tout bien répartir, selon votre gout.  Par exemple, pour la poche derrière en bas du cou, on peut y mettre une batterie de lampe frontale voir ranger la frontale entière. Lors de mon test la lampe frontale m’a gênée dans cette poche, aucun souci j’ai pu la loger ailleurs. Mais parfait pour une batterie annexe.

En conclusion :

Le contrat est largement rempli, ce maillot technique vous permettra de prendre la ligne de départ de tous vos trails courts allant jusqu’à 41km. Pour les ultras vous pouvez compléter avec un sac.

Ce maillot deviendra très rapidement votre partenaire trail incontournable, même pour ceux qui n’aiment pas les vêtements moulants, il permet de ne pas avoir cette sensation de chaleur que procurent les sacs d’hydratations.

« En ce qui concerne le prix, il pourrait paraitre élevé, mais quand vous additionnez le prix d’un sac d’hydratation de qualité et celui d’un maillot technique cela vous revient moins cher. J’ai vraiment apprécié ce maillot qui se laisse totalement oublier. En lisant ce test, certains penseront que Wondertrail a des actions chez Kiwami car il est plutôt élogieux. Et bien…….. Vous avez absolument tort, tous nos tests sont indépendants et totalement impartiaux, la preuve je finirais sur une mauvaise note : ce maillot n’est pas Basque mais Béarnais. »

« Une excellente idée pour votre cadeau de Noël ! »

Crédits photos : Thomas@Wondertrail