TEST – HOKA Clayton 2, Le juste compromis entre confort et dynamisme

0
2238
Clayton 2

Pour la plupart d’entre nous, Hoka évoque principalement le concept de l’oversize. Mais la marque semble aujourd’hui se rapprocher de certain standard, tout en conservant des caractéristiques de confort et d’amorti.

La Clayton 2 a été conçue pour repousser les limites des chaussures de vitesse. Elle intègre une semelle à double densité pour assurer un impact en douceur et une impulsion réactive. La semelle extérieure permet d’éliminer l’excès de poids du caoutchouc traditionnel pour afficher 235 grammes sur la balance. Une incroyable légèreté et une stabilité accrue, qui sont censées en faire l’alliée de toutes les compétitions sur route. Du moins, voici le programme annoncé par le fabriquant! Nous avons bien-sûr voulu vérifier tout cela.

Fiche technique

  • Clayton 2Foulée universelle et Dynamique
  • Usage route entrainement rapide et compétition
  • Toute morphologie coureur
  • 215g (pour une taille 42 2/3 sur ma balance)
  • Drop 4mm
  • Technologie PRO2Lite Oversize et RMat
  • Prix: 150€

 

Premières impressions

Clayton2A peine la boite récupérée… Elle est jetée au fond du sac, direction les Antilles. Et c’est sous le soleil que je découvre ma nouvelle paire de HOKA. Entre vert fluo et bleu turquoise, en tout cas, je ne passerais pas inaperçu. Outre les couleurs acidulées, on reconnait bien là l’ADN HOKA. Une semelle épaisse, un poids plume, un chausson « baquet » qui semble conçu pour épouser les formes du pied !

Bien sûr, l’occasion est trop belle. Après avoir enfilé une tenue (légère, bah oui, ici il fait chaud), je chausse mes nouvelles pneumatiques. Elles sont hyper légères. Et très très souple. Dès les premières foulées, on bascule vers l’avant !  Ça va envoyer du lourd sur 30/30… J’aurais presque envie de me remettre à la route !

En pratique

Clayton 2Lors de ma première sortie, la sensation de confort se confirme immédiatement. La souplesse de la chaussure (malgré qu’elles soient neuves) est étonnante. La semelle avec ses 4mm de drop donne l’impression d’être très près du sol.

Après 20 minutes d’échauffement, j’attaque une séance de fractionné. La chaussure est particulièrement stable malgré son poids plume. L’accroche est parfaite. La gomme de la semelle semble coller au bitume. Le laçage est simple et classique, rendant le chausson très facile à ajuster (dommage qu’il n’y ait pas une petite poche à lacet, car ils sont un peu grands). Après cette première sortie, j’avoue être très enthousiaste sur l’ensemble des qualités de cette Clayton2.

En Détail

Clayton2Après cette séance, je vais cumuler près de 250Km en trois semaines avec les Clayton. L’occasion de découvrir la Guadeloupe en courant, mais aussi de travailler ma vitesse. Et sur ce dernier point, elles s’avèrent être des alliés de tailles. Leur conception en fait une chaussure particulièrement dynamique est ludique. Elles vous amènent vite sur l’avant du pied, vous incitant à accélérer, sans perdre la notion de confort.

Le drop relativement faible, permet de retrouver des sensations naturelles. Et avec leur poids plume, j’arrive à travailler le « touché » du sol, avoir juste l’impression de griffer le bitume (bon, n’exagérons pas non plus, je vais malheureusement pas me transformer en jaguar, tout au plus en grenouille verte et bleu de compétition).

La Guadeloupe, n’est pas forcément plate…C’était donc aussi l’occasion de faire quelques bonnes séances de cote du coté de St Claude, sur la route de La Soufrière. En montée, la chaussure est parfaite, légère et dynamique, elle me permet de conserver une bonne attaque médio-pied. Cependant en descente, j’avoue être moins à mon aise. Je recherche ma position sans la trouvée immédiatement, il me faudra là un temps d’adaptation plus long afin de trouver la bonne pose du pied sans « taper ».

En définitive

Clayton2Après environ 300km avec ces Clayton2 aux pieds, j’ai presque oublié mes anciennes Clayton1, qui était certes légères mais ne présentaient pas les même qualités de dynamisme.

J’ai eu un coup de cœur pour le maintien et le confort de la chaussure. N’étant pas ce que l’on pourrait considérer comme un coureur de route, j’ai pourtant trouvé beaucoup de plaisir à enchainer les séances de fractionné, mais aussi de long (jusqu’à 25km).

Les points forts de ce modèle sont : la légèreté, le confort et le dynamisme. Elles ne demandent qu’à accélérer, et même fatigué la semelle ne vient pas « taper » lourdement au sol lorsque la foulée devient doucement « talonnante ». Cependant le choix du RMAT (semelle extérieure) afin de limiter le poids de la chaussure serait à suivre dans le temps, car il s’agit là du seul point d’usure que j’ai pu constater.

« J’ai donc très vite adopté ces chaussures qui m’accompagnent sur mes sorties rapides sur route, mais aussi sur piste. Elles ont réussi à me réconcilier avec l’asphalte ! »