TEST – Le Haut technique BRUBECK Thermo pour affronter toutes les conditions

0
1762
BRUBECK

BRUBECK  leader sur le marché polonais, élabore des vêtements hautement techniques à la pointe du progrès et répondant aux exigences de chaque sportif. Une large gamme est proposée selon l’activité, l’intensité et la saison.

A l’occasion de la Saintélyon se déroulant dans des conditions souvent rigoureuses, la mise en avant de cette marque n’a pas tardé à m’interpeller. Parée d’un sweat-shirt Brubeck manches longues THERMO, me voilà partie à l’assaut des frimas de mes montagnes savoyardes, en formule snow-running, ski alpin et ski rando par des températures allant de -7 à 10 degrés pour vérifier l’authenticité de ce produit high-tech.

BRUBECK

BRUBECKFICHE TECHNIQUE

  • Sans coutures
  • Tissu respirant en double couche
  • Haute isolation thermique, Thermorégulateur, NILIT INNERGY
  • Confort et ajustement maximum
  • Propriétés anti-allergiques et antibactériennes
  • Prix : 78.90 euros

PREMIÈRES IMPRESSIONS

Je déplie le vêtement qui me parait petit et puis non, il s’étire et s’adapte très bien. L’effet seconde peau est agréable. Le bleu est magnifique, il fait ressortir le logo bien présenté sur la manche et l’encolure.

La structure des tissages est savamment étudiée, entre nid d’abeilles et tissus gaufrés, avec des épaisseurs différentes selon les zones. Passons à l’action, direction le terrain !

EN PRATIQUE

Je m’équipe pour ma séance de running par -7 degrés sur neige à 2000 m d’altitude. Le haut est bien ajusté, j’apprécie cet sensation, car il suit bien les mouvements. Les cessions d’1h en moyenne s’enchaînent et je n’ai absolument pas froid. En seconde couche je ne mets qu’une veste légère en primaloft par-dessus. Même à des températures entre 3 et 10 degrés cela régule parfaitement.

BRUBECK

Je l’ai testé également lors d’une compétition de snow trail en nocturne, sans vent. J’aurai pu partir avec une veste plus légère car ce haut THERMO assure même en haute intensité car je n’ai pas eu froid. En ski alpin il est tout aussi efficace. Malgré du grand froid et des descentes toniques, on ne se refroidi pas vraiment entre deux, du moment que l’on respecte bien la règle des 3 couches (1 dessous technique, 1 couche chaude et 1 couche protectrice – veste ou blouson).

Lors de mes sorties en ski randonnée par temps sec et frais, j’ai vraiment apprécié de ne pas avoir la sensation de grosse humidité, le séchage est rapide. Et surtout on ne ressent que le plaisir de pratiquer son sport sans contraintes, ce haut est ultra confortable et son grand coté positif est la thermorégulation. La technologie NILIT INNERGYE est une microfibre enrichie en agents minéraux naturels transformants la chaleur corporelle en rayons infrarouges lointains. La fibre accroît la température corporelle de +1.14 %, le flux lymphatique de 8.5% et la circulation sanguine de 9.4%.

BRUBECK

J’ai réalisé une ascension de 980 m positif avec seulement une petite veste car c’était à l’ombre, sinon ensuite j’ai fini vers 3000 m en Brubeck seul, puis j’ai remise ma veste arrivée en haut car tout de même humide, je ne voulais pas me refroidir. La technologie m’a bluffée d’efficacité.

EN CONCLUSION

En terme d’odeurs, ce textile est génial, il ne génère pas d’effluves malgré plusieurs séances sans lavages, pari tenu. C’est de bonne augure pour les voisins lors des expéditions sur 3 à 4 jours.

BRUBECK

 

Il assure une très bonne régulation et échange thermique durant l’effort, dans n’importe quelle condition hivernale. C’est l’idéal par temps frais à froid, lors de pratiques intensives. BRUBECK peut se féliciter de nous apporter autant de plaisir à pratiquer, par tous les temps, notre passion et d’aller au bout de nos défis.

 

« Le vêtement technique qui vous suit partout dans vos défis les plus extrêmes, avec brio et efficacité, j’adore !! »