TEST – 361° Meraki GOUTEZ A LA VITESSE

0
522

Le degré supplémentaire vient de la devise 361°: « UN DEGRÉ AU-DELÀ« . Il s’agit du dévouement et de l’engagement de la marque à soutenir les athlètes de tous niveaux. 361 Dégrées croit que vous pouvez faire plus que ce que vous pensez pouvoir, c’est pourquoi ils vous soutiennent à aller au-delà de vos propres attentes.

L’entreprise familiale a été fondée en 2003 et s’est rapidement développée pour devenir l’une des plus grandes marques de sport en Chine. Elle a été l’un des principaux sponsors des Jeux Olympiques de Rio en 2016. En Chine, 361° est un important fournisseur d’équipements sportifs pour toutes sortes de sports comme la course, le basketball, le football, la natation, l’out-door et bien plus encore. Après le succès initial en Chine, la marque a décidé d’internationaliser son activité.

 Fiche technique

  • Tige en mesh sans coutures
  • Fitz-Rite – Les renforts souples
  • Extra œillets (œillets renforcés)
  • Qu!kFoam – La semelle intermédiaire
  • Qu!k Flex 4foot – La semelle extérieure
  • Foulée neutre
  • DROP: 9mm
  • POIDS: 289g
  • Hauteur de semelle: 12-21mm
  • Prix 134,99 €

Premières impressions

Dès l’ouverture du colis, 361° veut marquer les esprits avec un joli packaging qui sert d’emballage aux chaussures. Les chaussures ne se trouve pas dans une vilaine boîte comme la plus part du temps. Mais je vous avoue que cela m’importe peu, carton, sac etc. Le principal reste son contenu, le produit.

D’une couleur bleue et verte citron, les 361° MERAKI sont légères et me semblent très abouties. Elles ont un agréable visuel, et 3 détails me tapent à l’œil: la souplesse et le moelleux de la languette de protection avec ses lacets molletonnés, la structure au niveau du talon et enfin l’amorti QU!KFOAM

En détail

La tige de la MERAKI 361° est construite avec un tissu en mesh Vamp (maille sans coutures), afin d’offrir une sensation de confort. Le mesh est respirant et permet à l’air frais de rentrer facilement à l’intérieure de la chaussure pour garder vos pieds toujours au sec.

Au niveau de la semelle, trois couches d’amorti composent la semelle intermédiaire et travaillent pour convertir l’énergie dans un amorti réactif appelé QDP (Quick Dynamic Performance) System. La semelle intermédiaire amorti (appelée QU!KFOAM) est un mélange de caoutchouc EVA, absorbant les vagues de chocs et les forces d’impacts. Le but étant de transférer la même énergie dans l’avant pied où elle vous donne la propulsion pour faire le pas suivant. La semelle extérieure caractérisée par Qu!k Flex 4foot offre un mouvement naturel du pied et un bon contact pour une meilleure accélération.

La technologie QU!K Spine utilise une plaque de carbone pour une stabilité supplémentaire dans la zone métatarsienne et sur le talon. Un joli détail, vous pouvez voir la plaque de carbone à travers de petites ouvertures sur la semelle même sous la chaussure.

Pour le laçage, une languette ergonomique et souple a été positionnée pour vous offrir un excellent confort et éviter les irritations. Deux œillets supplémentaires ont été positionnés sur les deux côtés afin d’offrir un laçage personnalisé, stable et confortable. Vos pieds sont la plupart du temps insuffisamment maintenus avec un simple nœud serré, ce qui provoque des échauffements ou des glissements et favorise l’apparition d’ampoule. A vous de trouver ce qui vous conviendra le mieux.

Une bande rembourrée offre plus de confort autour de la cheville et du talon. Dans la zone du milieu du pied et sur le talon, une maille plus ferme a été utilisée, et renforcée avec une cage caoutchoutée, dans laquelle est incorporé le motif du grand trois, comme logo de la marque. Sur le côté intérieur, la transition entre le matériau de l’avant-pied et le métatarse semble un peu rustique lorsque vous le palpez à la main. Quand je porte la chaussure et que je cours, il n’en est rien. Mais il se pourrait que les coureurs aux pieds extra-larges aient un problème avec cette couture.

« Il est temps d’aller courir sur les bords de marne et d’inclure durant mes sorties des séances de marches et de vitesses. »

En pratique

Beaucoup de chaussures qui promettent un amorti de qualité, ont tendance à être volumineuses et au final nous perdons cette «réactivité» et la sensation de route sous nos pieds. Cependant, j’ai été surpris par la réactivité de cette chaussure. Flexible avec une sensation proche du sol, je me sens plaqué à la route. Avec ses 289 grammes, les Meraki sont clairement dans la catégorie de poids des autres modèles actuels de chaussures de course, mais honnêtement elles semblent plus légères sur le pied.

Les 361 sont confortables malgré mon gabarit dépassant les 100 kilos. Après quelques kilomètres prudents ma foulée est souple et aérienne. Mes pieds sont bien placés dans le chaussant et la pose du pied se fait en douceur sans être trop maladroit. Je me sens en sécurité et la sensation de vouloir mettre un peu de vitesse prend rapidement le dessus.

Dans la zone de l’avant-pied, le système QU!K Flex assure une grande flexibilité et un mouvement de bascule du pieds aisé, grâce à des encoches particulièrement souples sous la pointe du pied. La semelle intermédiaire absorbe les vagues de chocs et les forces d’impact. Les séries d’exercices dans les marches s’enchaînent et je ne ressens aucune douleurs. Cette chaussure est conçue pour durer dans le temps.

Beaucoup de mes chaussures ont tendance à tomber de fatigue assez rapidement après un kilométrage élevé. Mais pas celles-ci! La languette mince mais rembourrée sur la chaussure, bien que ce ne soit pas un atout auquel beaucoup de gens pensent, offre un ajustement plus sûr de mon pied. J’aime attacher mes lacets serrés et cela me permet d’obtenir un ajustement parfait. Les lacets me semblent un peu trop long. La chaussure est « respirante » et le sentiment de bien être prédomine grâce à son empeigne en maille sans coutures.

En vue des futurs objectifs de la saison, j’avais depuis un petit moment négligé les séances de vitesse. Les sorties se succèdent avec des sorties allant jusqu’à 2h. La chaussure ne présente pas d’usure ou de signes de faiblesse prématurée. Le plaisir est réel lors des entraînements et la sensation des premiers kilomètres reste identique même après une à deux heures de course. Il faut néanmoins avoir un peu d’expérience en course à pied pour les gabarits de plus de 90 kilos afin d’éviter de se blesser à moyen terme.

Conclusion

Je recommande fortement d’essayer les 361 Dégrées Meraki.

361 ° est un nouveau venu sur le marché européen, mais voici une excellente raison d’essayer la marque. La légèreté et le confort de la chaussure m’ont totalement convaincu dès les premiers pas. Quelques semaines plus tard, je suis toujours satisfait de celles-ci. La 361° MERAKI est faite pour des coureurs neutres de tous niveaux voulant courir des distances allant du semi marathon au marathon.