TEST – Les Saucony Triumph ISO3 ou le confort avant tout!

0
1418
Saucony

Saucony n’est certainement pas la marque la plus connu des coureurs français. Et pourtant, elle a déjà une longue expérience dans le domaine de la chaussure. Crée en 1898 par quatre hommes d’affaires, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, elle débute en 1968 dans la course à pieds. En 1983, Rod DIXON, le néo-zélandais, remporte le marathon de New-York, chaussures Saucony aux pieds. Aujourd’hui la marque est installée en France depuis 6 ans, et nombre de coureurs, marathoniens et traileurs leurs font confiance pour atteindre leurs objectifs.

C’est le modèle phare de la gamme running que nous avons eu la chance de tester, la Triumph ISO 3. Ce modèle reprend les innovations apparues sur les précédents modèles ISO (l’amorti et le chausson). Un modèle que Cécile a testé sur des sorties en milieu urbain entre bitume et parcs parisiens.

Fiche technique

  • Coureuses à foulée neutre (universelle)SAUCONY
  • Usage route en entrainement et en compétition
  • Morphologie coureur : Tous poids
  • Poids : 270 gr
  • Distances : toutes distances
  • Drop 8mm
  • Prix : 170€

Premières impressions

Je découvre une chaussure assez « volumineuse », aux courbes rassurantes. Elle semble être confortable et renvoie une impression de sécurité pour mes pieds. Mais ce qui me marque immédiatement en les chaussant, c’est le confort et la souplesse du chaussant. De véritables pantoufles.

La chaussure plutôt « jolie », arbore des couleurs flashi ! Apres tout, je n’ai pas prévu de les mettre avec une tenue de sortie, alors vaut autant qu’elles ressemblent à des shoes de running !

En pratique

C’est sur bitume et les sentiers Parisiens que je teste mes nouvelles chaussures. Entre chemins de halages sur les bords de Seine et bitume parisien, je fais trois séances par semaines. Et dès les premières foulées, c’est la sensation de confort qui revient immédiatement.

Saucony

A allure footing et même lors de mes sorties longues, je suis particulièrement « à l’aise dans mes pompes ». La souplesse du chausson ISO alliée à un mesh très aéré contribue largement au confort général de cette chaussure. Largement, oui mais il me semble aussi que la Toe-Box soit assez large (fini les doigts de pieds recroquevillés façon: soit belle et souffre en silence).

Mais c’est en leur demandant un peu plus que j’ai pu apprécier un peu plus mes nouvelles montures. J’ai eu l’occasion de les amener sur  quelques courses, « Les 10km pour Elles » et « La course des Princesses ». L’occasion d’accélérer un peu la foulée ! Et malgré une chaussure plutôt « lourde », elle a su rester très polyvalente. Elle conserve un bon déroulé du pied, et ce malgré un amorti important au niveau du talon (insert Everun).

Saucony

L’occasion faisant lors d’un week-end en province, j’ai pu les amener sur des chemins sans grandes difficultés techniques (GR34 autour du Golfe du Morbihan). Leur polyvalence m’a permis de profiter pleinement de mes sorties. Elles s’en sont sorti « haut la main ». Même lorsque la pluie est venue jouer les trouble-fête, la semelle Tri-Flex a permis de conserver une très bonne accroche sur les sols humides.

Saucony

En définitive

Après environ 1 mois de test et 200km avec mes Triumph, elles sont devenues mes compagnes privilégiées de mes sorties. Le confort et un excellent amortie en font une chaussure très agréable. Une chaussure qui m’a séduite par sa polyvalence.

De plus leur longévité semble être au rendez-vous. La semelle, après 200km est comme neuve, très peu usée. Le mesh extérieur mais aussi la tige intérieure, ne laisse apparaitre aucuns signes d’usures.

Saucony

En conclusion

« Enfin une chaussure passe partout, que ce soit sur mes chemins parisiens, mes parcours en ville et même mes sentiers de vacances. Fini le sac de chaussures qui vient compléter ma valise, dès que je pars en week-end. Une chaussure confortable, qui donne envie d’aller courir longtemps, tant elle est agréable aux pieds ».

 

Photos