Marathon des Sables Maroc du 6 au 16 Avril 2018 : FINISHERS !

0
517

LE 33E MDS DÉCOUVRE SES LAURÉATS

Plus de 95% de Finishers : la 33e édition du MARATHON DES SABLES s’avère être un cru exceptionnel, avec deux superbes lauréats en la personne du Marocain Rachid EL MORABITY (6 victoires) et de la jeune Américaine Magdalena BOULET.

Comme à son habitude, Patrick BAUER, Directeur de Course, attend chaque concurrent, du premier au dernier, pour leur remettre leur médaille Finisher. Ces 70 grammes de métal au bout d’un cordon orange, c’est la consécration de cette semaine de marche et de course au milieu du Sahara. L’émotion est palpable sur la ligne d’arrivée, et même les gaillards les plus imposants et robustes ont du mal à retenir leurs larmes. C’est bien sûr une immense joie pour ces naufragés volontaires du désert de franchir la ligne d’arrivée de l’étape marathon, mais une once de tristesse point dans les paroles des uns et des autres.

Et de 6 ! Rachid EL MORABITY (D0001-MAR) s’octroie une sixième victoire sur l’épreuve mythique, le MARATHON DES SABLES. Sur cette ultime étape comptant pour le classement général, Rachid n’a pas forcé son talent et s’est contenté de gérer les 33 min d’avance sur son petit frère Mohamed. De son côté, Abdelkader EL MOUAZIZ (D0204-MAR), quatrième au général après l’étape longue, a tout tenté pour rattraper son retard de 20 min sur le troisième, le Français Mérile ROBERT (D0954-FRA). Mais son passé de marathonien élite (record à 2 h 06 min 43 s) n’a pas suffi : Abdelkader n’a repris qu’une dizaine de minutes au Français, qui devient le premier depuis Gilles DIEHL en 2002 à grimper sur la « boite » du MARATHON DES SABLES, une incroyable performance pour un homme qui visait le Top 10.

Rachid EL MORABITY (D0001-MAR) : « Je suis vraiment très content de gagner mon sixième MARATHON DES SABLES. Mon objectif est de le gagner 10 fois et d’égaler le record de Lahcen AHANSAL. »

Mohamed EL MORABITY (D00205-MAR) : « Je suis content de ma deuxième place et de la victoire de mon frère. On verra un jour pour la première place Inch’Allah. »

marathon des sablesMerile ROBERT (D0954-FRA) : « Je voulais faire Top 10, ça fait 4-5 mois que c’est mon point de motivation quotidien. Je n’arrêtais pas de réfléchir tout le temps à optimiser mon entrainement, ma préparation, mon sac. Il a fallu composer avec la vie de famille, le boulot. Au final, l’objectif est largement atteint. La troisième place était inespérée. Je n’y croyais vraiment pas. Sur cette dernière étape, j’ai été dans le doute toute la journée. J’ai vu partir Mohamed et Abdelkader à fond. Ils se protégeaient mutuellement du vent. Et puis moi j’étais seul derrière, face au vent, j’essayais de résister. Je suis vraiment ravi. »

De son côté, la Russe Natalia SEDYKH (D0220-RUS) n’aura pas la chance de remporter un deuxième titre cette année. Après une étape longue difficile, elle s’est résolue aujourd’hui à « juste terminer » l’épreuve proprement, laissant la jeune Américaine Magdalena BOULET (D1019-USA) conforter sa position en tête.

Gemma GAME (D0433-GBR) a de son côté grappillé quelques minutes sur Bouchra ERIKSEN (D0008-DEN), mais la Danoise disposait de trop d’avance pour que ce soit efficace. Magdalena, novice sur le MDS, n’est pas une inconnue puisqu’elle a gagné, entre autres, la mythique Western States (100 miles) aux États-Unis. Elle est la quatrième Américaine à remporter le MARATHON DES SABLES.

Magdalena BOULET (D1019-USA) : « Chaque jour a été difficile depuis le début. Il n’y a vraiment rien de facile sur le MARATHON DES SABLES. Mais ce fut une belle expérience de vie pour moi. Je suis fière d’être Finisher pour cette première participation, et me trouver ici sur cette ligne d’arrivée avec ma médaille au cou. Je suis d’ailleurs vraiment fière de toutes les personnes ici. Je ne comprends toujours pas comment elles ont toutes fait cela. On fait finalement tous partie d’une grande famille, on s’est aidé. Sur cette dernière épreuve, je me suis accrochée à chacun d’entre eux pour essayer de les rattraper, et de garder un bon rythme. »

Bouchra ERIKSEN (D0008-DEN) : « C’était une superbe course, les trois premiers jours particulièrement. Pour la longue étape, j’ai manqué d’énergie, c’était très dur. Hier je ne pouvais pas manger. Donc pour finir aujourd’hui, j’ai également eu du mal. Ça a été globalement plus dur que ce que j’imaginais. Pourtant, je suis ravie d’être restée numéro 2 pour finir la course. J’ai été très étonnée et ravie de ce podium, je ne suis pas une traileuse et je n’ai jamais couru dans le Sahara auparavant. J’espère donc revenir, et pourquoi pas gagner ? »

Gemma GAME (D0433-GBR) : « J’étais en vacances, il faisait beau, l’ambiance était sympa, les paysages magnifiques, je n’ai pas trop souffert : j’ai passé un super moment. J’ai particulièrement aimé courir sur le lac blanc, avec mes compagnons de tente. Nous nous sommes relayés, on s’est vraiment soutenu, c’était beau. C’est vraiment l’esprit du MDS : solidarité, partage. Dès que l’on croise quelqu’un on se dit bonjour, on se check, beaucoup d’interactions, j’ai adoré ! »

Après 247 km à pied, 934 concurrents sont parvenus au bout du 33e MARATHON DES SABLES, terminant en beauté par la traversée des dunes de Merzouga lors l’étape Solidarité MARATHON DES SABLES.

Bonheur et sentiment d’accomplissement explosent sur la ligne d’arrivée de l’étape Solidarité MARATHON DES SABLES qui vient clôturer cette incroyable semaine de traversée du désert. Les ampoules, les courbatures, la fatigue, la faim sont oubliées : désormais, il reste à savourer… et à récupérer !

L’amitié, la solidarité : des valeurs au coeur de l’épreuve, depuis toujours. Plus que jamais, l’entraide guide les pas des marathoniens des sables et de l’organisation de l’épreuve. Ici, au coeur du désert, le MARATHON DES SABLES infléchit favorablement le destin de dizaines de femmes et d’enfants, sans compter celui des concurrents eux-mêmes, qui voient parfois leur vie bouleversée après cette parenthèse d’exception dans leur vie quotidienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here