Marathon des Sables 2019 – Et si on vidait notre sac avant de partir!

0
320

CE QU’IL FAUT SAVOIR DU MARATHON DES SABLES

  • 6 étapes, environ 250 km
  • Sahara marocain, région de Ouarzazate
  • Ultra-trail désertique en autosuffisance alimentaire
  • 34e édition 
  • Plus de 20 000 participants depuis 1986
  • Environ 1000 concurrents attendus en 2019
  • Arrivée des concurrents au Maroc le 5 avril
  • Top départ le 7 avril
  • Course en autonomie totale (sauf l’eau…)

Votre sac, ce sera un peu comme votre caravane pendant une semaine…. Tout devra y tenir! Votre nécessaire, comme votre confort! Et là, pour tout faire rentrer, vous serez obligé de faire des choix, qui pourront parfois s’avérer drastiques…ou pas!

Crédit photo LePape.info

Voici quelques conseils, issus de mon expérience de l’année dernière !

Après une longue hésitation… J’ai choisi de partir avec le sac 20L de WAA. Mon choix est du à deux points principaux:

  • L’ouverture totale du sac permettant d’accéder au fond du sac sans le vider,
  • La forme carrée de la poche dorsale permettant ainsi d’optimiser le chargement.

J’ai aussi aimé avoir accès aux poches ventrales, ainsi qu’à deux bidons placés sur les bretelles… mais je reviendrais plus-tard sur le choix de mon sac!

En attendant voici tout ce que j’ai fait rentrer dedans. Surtout ne vous effrayez pas de voir votre sac bien rempli… Il se vide rapidement au fur à mesure des jours!

MATÉRIEL & ÉQUIPEMENT

  • Sac WAA MDS 20L + poche ventrale
  • Passeport + carte identité 32gr (dans un petit sac de congélation)
  • Argent + CB
  • MP3 + casque (et oui… petit confort)
  • Carnet + crayon (pour noter mes impressions et ne rien oublier)
  • Téléphone + chargeur + Câble montre (vive la technologie…)
  • Lampe frontale + ACCUS (Modèle PETZL NAO)
  • Lampe secours 11gr (PETZL Bindy)

TENUE BIVOUAC

  • Pantalon Ultra Light WAA
  • Coupe-vent Ultra Light WAA
  • 1 tee-shirt Ultra-Light WAA 90gr
  • Claquettes 180gr (achetées dans un distributeur à la piscine, elles se rangent à « plat »)
  • Cuissard CéramiQ 87gr (pour le soir)
  • Sac de couchage (modèle Mountain HardwearGhost Whisperer 4°, température de confort -10°C et 483gr, 349€ chez Snowleader)
  • Sac en soie (augmente le confort thermique dans le sac de couchage)
  • Papier toilette (rouleaux compacté, type rando, acheté Au Vieux Campeur)
  • Gant de toilette sans eau (super pratique le soir après l’étape)
  • Serviettes 24gr (acheté au rayon rando, Au Vieux Campeur)
  • Combustible Esbit 86gr (nécessaire pour manger chaud)
  • Réchaud titane Esbit 14gr
  • Cuillère 11gr (achetée chez Décathlon au rayon rando)

A ça, j’ai aussi rajouté une brosse à dent de voyage (en ne prenant que la partie haute), ainsi qu’un tube « échantillon » de dentifrice (un confort non négligeable). Mais attention… Avec ça, il ne faut pas oublier l’équipement obligatoire!

L’ÉQUIPEMENT OBLIGATOIRE DES CONCURRENTS

  • Un sac à dos (Bah oui, car dans la poche du short…, ça ne passe pas…)
  • Un sac de couchage, OK déjà vu
  • Une lampe frontale + 1 jeu complet de piles de rechange, OK déjà vu
  • 10 épingles à nourrice,
  • Une boussole à 1° ou 2° de précision, modèle SILVA 23gr
  • Un briquet, mini 35gr
  • Un sifflet, sur la pectorale du sac
  • Un couteau lame métal, OPINEL mini 4gr
  • Un antiseptique cutané,
  • Une pompe aspivenin, 38gr chez le Vieux Campeur
  • Un miroir de signalisation, (jouet pour enfant de ma fille…)
  • Une couverture de survie, 60gr
  • Un tube de crème solaire (attention à ne pas le prendre trop petit)
  • 200 euros ou équivalent en dirhams ou US dollars,
  • Le passeport ou pour les résidents marocains la carte d’identité
  • Le certificat médical original fourni par AOI, dûment rempli et signé par le médecin
  • L’ECG original et son tracé au repos

Maintenant, il reste à faire rentrer la nourriture! Un point clés…car l’organisation nous impose d’avoir au minimum 2000KCal par jour. Et 2000KCal, bah, ça ne fait pas grand-chose! Alors il va falloir choisir des aliments ayant un très bon ratio poids/calories.

Je me suis orienté vers un produit « tout fait »…. Le pack « Rachid El Morabity » commercialisé par la société Lyophilisé & Co. Un pack conçu par le champion du MDS, et particulièrement adapté au besoin du coureur sur ce type d’épreuves…
Le pack fait un poids net total (aliment brut sans le sachet) de 4,65kg, soit un total de calories: 20 636 kcal soit 2 950 kcal/jour (donc bien au-dessus du minimum imposé). Lyophilisé & Co, livre rapidement, dans un conditionnement très soigné et détaillé (gros gain de temps pour faire votre tableau de calories).

Bon…OK, J’ai ma nourriture! mais pour gagner du poids, il va vous falloir TOUT reconditionner! Vive les sac congélation à zip de chez IKEA! Mais attention…pensez à noter la quantité d’eau nécessaire pour reconstituer votre plat et eau chaude ou froide !

Et puis…on jette tout dans le sac ! Non, je vous conseille de préparer vos sachets en repas journaliers. Pour moi, le plus simple et d’ouvrir un sac par jour. Exemple :

Sac n°1
– Collation d’arrivée jour 1
– Repas soir jour 1
– Petit déjeuner jour 2
– Alimentation course jour 2

Sac n°2
– Collation d’arrivée jour 2
– Repas soir jour 2
– Petit déjeuner jour 3
– Alimentation course jour 3

Ainsi j’ouvre un sac en arrivant au bivouac, qui me dure jusqu’au départ de l’étape suivante. Et durant l’épreuve ma nourriture reste parfaitement organisée dans mon sac ! Là-dessus une étiquette autocollante et un numéro par jour de course me permettaient de m’organiser!

Pensez à rajouter des petits bonus… Le mini sachet de Haribo en récompense de la dure étape du jour, ou le mini flasque (tube à essais en plastique) de Diplomatico (qui aura une saveur inégalée devant le feu et à la belle étoile au milieu du Sahara) seront de véritable « petit bonheur » …ou pas ! Le mini sirop Teisseire, peut aussi vous aider à faire passer le gout de l’eau !

Et maintenant…le Tetris commence ! Moi, j’ai fait simple ! Le duvet dans le bas du sac (toujours le plus lourd, au plus proche des hanches et du bas du sac) tenue pour le bivouac, pliée et posée à plat sur le dos du sac. Et par-dessus la nourriture. Tous les petits éléments (miroir, briquet, boussole…) dans la popote ! Dans les poches sur le devant je place les éléments dont j’aurais besoin durant l’épreuve (roadbook, MP3, lunettes de soleil, barres de céréales…).

Il reste un point important…. Le tapis de sol ! Alors confort ou pas ? L’année dernière je n’ai pas pris de tapis de sol, mais j’ai dormi à même le tapis dans la tente. Ce qui est largement faisable, mais il faut tout de même être roder aux conditions de vie rustique. Si le poids de votre sac et la performance ne sont pas vos priorités, un tapis en mousse de gymnastique, recoupé (pour aller de votre tête à vos fesses et modifié également sur la largeur) pourra vous apporter un confort important, voir nécessaire pour bien récupérer.

TENUE COURSE

  • Maillots de course Ultra Carrier WAA
  • Short de course WAA
  • Chaussette LCF
  • Casquette WAA avec saharienne
  • Guêtres WAA  96gr
  • Lunettes
  • Buff WAA  31gr
  • Bidon WAA X2
  • Chaussures NB 910V3
  • Montre SUUNTO

Je pense que le principal est de choisir une tenue simple (pas de gadget pouvant se déchirer) à laquelle vous êtes habitué. Il est possible aussi de choisir une tenue jambes longues et bras longs, afin d’éviter les coups de soleil ! Mais avec de la crème solaire, je n’ai eu aucuns problèmes ! Cependant, par expérience évitez le blanc (tout en restant sur des couleurs claires) si vous souhaitez ne pas avoir l’impression d’être « sale » dès la première journée. Car avec la poussière, la tenue devient vite marron…

Et bien sûr…les petites astuces ! Pensez à un peu de fil et une aiguille. Nous ne sommes jamais à l’abri d’un sac qui se déchire ou se découd, ou même un maillot qui s’accroche ! La pose des guêtres ! Il faut s’y prendre à l’avance et trouver un cordonnier qui est habitué à les poser ! Sur Paris, la boutique A la ville à la montagne (au 3 boulevard Richard Lenoir 750111, à 100 mètres de la Bastille) maitrise parfaitement le problème ! Mais en cas d’accident, un mini tube de colle néoprène peut vous sauver de l’arrachement définitif des guêtres (type mini tube néoprène au rayon plongée Décathlon).

Pour ce qui est de la préparation je reviendrais en détail sur le programme que j’ai suivi. Cependant, un élément qu’il faudra considérer dans la préparation sera vos pieds ! Et oui…. Car si vos pieds vont bien, vous allez bien ! Ils seront mis à rude épreuve. Chaleur, humidité sous les guêtres, frottement, sable…. Il va falloir les préparer. Pensez à bien les hydrater le mois précèdent le départ (crème type NOK). Mais je vous conseille aussi de leur accorder une pédicure (taille des ongles…). Testez vos chaussettes, et préférez les confortables ! J’ai opté pour un modèle « mi- mollet » de chez La Chaussette de France, les Kailash. Le fait qu’elles montent au-dessus des guêtres assurait une bonne étanchéité au sable !

Dernier conseil, portez très régulièrement votre sac, et habituez-vous à son ergonomie (poches, bidons…). Mais n’abusez pas des sorties avec un sac trop lourd, vous risqueriez de vous blesser. Courir avec un sac de 4Kg, sur 20K, suffit amplement à découvrir les sensations que vous allez rencontrer !

PS : Mon sac faisait 7,48kg la veille du départ (il faut encore retirer le poids du repas du soir et du petit déjeuner d’avant la première étape).

Le principal: Profitez de cette aventure humaine, regardez autour de vous…rentrez plein de souvenirs et d’émotion!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here