LE TOUR DE LA SOULE : UN TRAIL D’UN NOUVEAU GENRE VENU DU SUD-OUEST

0
8891
Thomas

Commençons déjà par un petit cours de géographie, qu’est-ce que la Soule ? Vous avez 3 heures… Bon, trêve de plaisanterie : la Soule est l’une des 7 provinces du Pays Basque, vous situez mieux ?

Donc la Soule (ou Xiberoa en Basque) est la plus petite des provinces Basque, la moins peuplée, mais la plus typique et la plus « sauvage ». Question paysages, c’est à vous couper le souffle. C’est une région très montagneuse avec des vallées scabreuses, de nombreuses forêts et une architecture magnifique avec notamment les toits en ardoise.

Vous pouvez gravir et admirer le plus haut sommet du Pays Basque : le pic d’Orhi (altitude 2017 m), partir en excursion à 200 m au-dessus du vide sur le pont d’Holzarté, visiter les gorges de Kakueta ou les grottes de la Verna. Bref, des sites d’exceptions dans des cadres toujours naturels. Il y existe des multitudes de chemins de randonnée et forcement de trail.

Thomas

Mais qui ne connait pas également les fameuses espadrilles de Mauléon (Capitale de la Soule)… Comment ça vous ? Non mais dites donc ! Même le couple présidentiel Obama en a commandé sur mesure. Ce sont des chaussures en toile et en semelle de corde, elles datent du Moyen Age. Certains vous dirons que d’autres régions de France en fabriquent comme chez nos voisins Catalans mais Mauléon est bien la capitale de l’espadrille avec 80% de la production française.

La Soule représente vraiment l’âme identitaire Basque par excellence avec ses valeurs et ses traditions. Vous y croiserez les nombreux producteurs de fromages laissant leurs brebis en libertés dans les montagnes. Vous pourrez également admirer ce sport ancestral qu’est la pelote Basque ou enfin participer aux  fameuses fêtes pastorales. Bon maintenant que tout le monde a la moyenne et veut y aller, avant de réserver vos billets parlons de ce fameux tour de la Soule.

Thomas

C’est une course pédestre dont la 3ème édition se déroulera le 16 juin 2018, elle a été créée par le club Xiberotarrak. Ce club voit le jour en 2009, mais n’est en fait que la continuité du club des Isards créé en 1996 par une bande de potes,  qui était en « sommeil » depuis quelques temps. Suite à une forte demande il prend donc le nom définitif de Xiberotarrak afin de relancer tout ce vivier de coureurs amoureux de la montagne et de grands espaces verts.

Ces traileurs, qui participent à toutes les courses du coin et représentent fièrement leur province avec tous les niveaux représentés, ont donc réfléchi afin de créer et organiser une course unique en son genre : permettre de découvrir les sentiers de la Soule par équipe en s’amusant et se dépassant.

Thomas

En effet, cette course est composée de 5 coureurs par équipe, chacun des coureurs participe à l’étape de son choix, à définir au début, en sachant que les distances et les dénivelés sont tous différents. Le résultat sera calculé en additionnant les temps des 7 courses. Ce n’est pas en relais réel car une étape ne peut commencer, que lorsque que la totalité des coureurs de l’étape précédente est arrivée. Le tour de Soule s’étale donc sur l’ensemble de la journée.

 Le parcours se décompose comme ceci :

  • Départ pour les coureurs 3,4 et 5 durant 3.5km dans Mauléon puis,
  • Coureur 1 : 12km D700
  • Coureur 2 : 11km D250
  • Coureur 3 : 11km D900
  • Coureur 4 : 10km D300
  • Coureur 5 : 12.5km D800
  • Enfin, pour les coureurs 1 et 2, course en relais avec 1.5km chacun.

Ce qui veut donc dire qu’elle est ouverte à tous types de sportifs, les équipes peuvent être masculines, féminines voire mixtes. Mais attention pour certaines étapes mieux vaut être adepte des trails de montagnes, les cuissots vont chauffer, il faut donc bien répartir les étapes par équipe selon le niveau de chacun.

Cette course est donc unique en son genre : d’une part elle permet de découvrir les paysages magnifiques en empruntant les sentiers à travers les montagnes et les différents sites naturels, d’autre part les tracés étant différents tous les ans, cela  permet au fur et à mesure des participations de voir la province en long, en large et en travers. Cela casse également la monotonie de courir et recourir le même parcours, chaque année, comme de nombreux trails. Même les natifs d’ici découvrent des chemins qu’ils ne soupçonnaient pas, et pour les touristes cela permet de visiter en trottinant sans avoir de complexe après avoir mangé la succulente cuisine locale.

Thomas

Enfin, il ne faut pas oublier la culture basque, et qui dit culture basque dit fiesta, bonne humeur et bonne bouffe. Et oui, ils n’ont rien oublié dans l’organisation. La course dure toute la journée avec un repas le midi organisé par l’association Alzaiarrak, et le repas du soir par le comité des fêtes de Tardets (village de l’arrivée). Au Pays Basque après une bonne sortie on aime se retrouver autour d’un bon repas et de chants. Cette nouvelle formule de course a beau être récente la première édition a rassemblé des coureurs venant d’un peu partout avec 37 équipes en 2016 et 42 en 2017.

Thomas

Bref, si tu es sportif, que tu aimes la montagne, le trail et les ambiances de fou,

trouve-toi 4 potes et viens passer une journée extraordinaire dans un cadre splendide.

 Alors n’attends pas, inscris toi !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here