La Frison-Roche…Entre vacances et passion!

0
921
Hauteluce, Beaufortain, Savoie, 73, route du col du Joly

C’est le nom d’un enfant du pays, Roger Frison-Roche, que porte ce trail de montagne. Roger est issu d’une famille savoyarde originaire de Beaufort-sur-Doron , il sera entre autres: auteur, voyageur, découvreur et même le premier non Chamoniard à y être admis à la Compagnie des guides de Chamonix. Une vie de voyage, qui finalement illustre bien l’aventure que les organisateurs nous proposent dans cette belle région du Beaufortain.

Frison Roche

La Frison-Roche… Une belle façon de découvrir les hauteurs de Beaufort, les villages typiques et les chalets d’alpages… La possiblité de profiter du patrimoine local sur 7, 17 ou 42K !

  • 42K et 2900m de D=
  • 17K et 1000m de D+
  • 7K et 370m de D+
  • et bien-sur des KidsTrails par vraiment plats pour tous les ages…

N’ayant pas forcément récupérer des derniers trails (dont la verticale de la Pierra Menta…et l’Ultra Tour du Beaufortain), je me suis sagement inscrit sur le 17K. Un format idéal pour mon statut de vacancier! Un sac léger et donc une organisation familiale plus facile.

Frison Roche

Le retrait du dossard et le départ

Rendez-vous à Beaufort à 8h30, pour retirer mon dossard et …m’inscrire! Et oui, il existe encore des courses ou l’on peut s’inscrire le matin même! Les bénévoles nous explique le parcours, nous allons « monter » jusqu’à Arêches (le village d’où part la Pierra-Menta et accessoirement un des endroits que j’affectionne beaucoup, tant pour l’entrainement que pour les vacances!). On nous met en garde contre la chaleur! Il va falloir boire beaucoup!

9h00. Le départ est donné! Et ça part fort…trop fort, du moins pour moi. Coureur plutôt « typé Ultra« , je ne suis plus habitué à voir mon cœur monter comme ça dans les tours. 300m de plat, puis nous attaquons la montée. Partout autour de moi, les coureurs courent, et même vite. Alors que moi, je trottine, voir marche. Je sens que ma cage thoracique est en feu… Puis je trouve doucement mon rythme et m’accroche au groupe où je suis.

Frison Roche

Premier ravitaillement, et première « grimpette »

On monte jusque à « Les Villes Dessus« … Enfin le premier ravitaillement s’annonce, après environ 400m de grimpette… L’eau fraiche est la bienvenue. J’avoue que le classement me parait plus que « anecdotique » à ce moment. Beaucoup de coureurs m’ont littéralement déposé dans l’ascension. Rien de tel pour remettre « L’église au centre du village« … Nous repartons maintenant pour 300m de descente. J’arrive à accélérer, les jambes reviennent et je me fais super plaisir. Le parcours est juste « terrible« . Le paysage est magnifique. On descend comme ça jusqu’à retrouver le Doron, puis nous entamons un petit passage de bitume, qui remonte légèrement. Je comprend vite que je vais payer l’effort consenti en descente. Je suis collé dans le bitume, qui si le sol surchauffer par le soleil, c’était transformé en un véritable « papier tue mouches« ! Puis commence la véritable ascension vers Le Bersend et le deuxième ravitaillement en eau.

Le Bersend direction Arêches

Je ne traine pas….de l’eau fraiche dans les bidons et un verre de St Yorre fraiche (un véritable petit bonheur). On attaque l’ascension par la forêt. Le sentier devient un « single« . Les virages sont courts et permettent de voire les coureurs au dessous de nous…

Frison Roche

Mais on est à l’ombre. Je profite d’un « second souffle« . Alors même si, je n’ai aucunes prétentions de classement, je me fais plaisir et j’accélère doucement. Je me prends même a trottiner dans certaines portions. J’atteins les dessus du Crêt Gerel, et la bascule vers Arêches. Maintenant, c’est la descente qui commence.

Frison Roche

Je continue de m’imposer un rythme correct. Les sentiers ne sont pas trop techniques et permettent de garder une bonne allure. On voit en bas Arêches… Et c’est au son des cloches d’alpage, que je rentre dans le village! Frison garanti, j’en ai la « chaire de poule« !

Voir Arêches et redescendre sur Beaufort

Le ravitaillement est juste devant la fontaine. Je sais combien son eau est fraiche, et l’envie de plonger dedans pour une bonne séance de cryo me vient vite à l’esprit… Allez, vite repartir avant de céder à la tentation! Je sais que je dois encore atteindre Les Carros Dessous, puis la Frasse par une route bitumée qui continue de montée. Puis à la hauteur du Bettet, on plonge sur Beaufort. Je me force donc à alterner marche rapide et course pour essayer de ne pas perdre le rythme en montée. Puis on bascule enfin dans la descente. D’abord douce, puis plus technique. Je lâche le peu qu’il me reste et j’essaye a chaque fois que c’est possible d’aller chercher les coureurs devant moi. Non pas dans un soucis de « place », mais pour rester concentré et ne rien lâcher jusqu’à la fin…. Après un lacet à refaire, ou un énorme chien va venir me faire monter le cardio en me surprenant….(en aboyant juste à coté de mon oreille). On attaque la dernière partie du sentier, encore un peu plus accidentée. Puis c’est l’arche d’arrivée, que je franchis avec mes enfants de chaque cotés… C’est Hugo FERRARI, qui nous accueille au micro.

Frison Roche

Une superbe matinée, un paysage magnifique, des bénévoles aux petits soins, du D+ en veux-tu en voilà, un repas d’aprés course à base de diots, polenta et Beaufort….que dire? A faire absolument, en vacances, pour la perf ou en entre copains, mais a faire! et en plus, on a eu le droit à un gros bout de Beaufort en guise de cadeau de finisher!!!! Le TOP!

L’image contient peut-être : nourriture

Résultats

LA PETITE FRISON 17K

  1. JACQUIER ROMAIN 01:23:21
  2. LONCHAMPT REMI 01:25:47
  3. ROCHAIX LEO 01:26:23

LA FRISON-ROCHE 42K

  1. Xavier THEVENARD 04:53:40
  2. François HIVERT 05:08:35
  3. Steven BLANC 05:12:11

LA MINI FRISON 7K

  1. Enzo DUC GONINAZ 00:32:39
  2. Guillaume KIRCHER 00:33:56
  3. Jousselin BOUCHAGE 00:34:06

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here