Escape from Meriden – courir 24h pour aller le plus loin possible

0
287
Escape from Meriden

Ils sont fous ces anglais. Outre-manche, les ultras sont vraiment ultras. Ce weekend s’est déroulé Escape from Meriden. Le principe est simple : courir 24h pour aller le plus loin possible à vol d’oiseau du centre de l’Angleterre. Les coureurs doivent choisir leurs parcours : il faut tout prendre en compte : dénivelés, possibilités de ravitaillement, facilité de navigation.

Escape from Meriden

Une croix de pierre se dresse au centre de l’Angleterre; à Meriden. Les prisonniers vont se rassembler autour de cette croix, tard dans la nuit. À minuit, le corbeau va les libérer. Ensuite, ils devront s’échapper de Meriden

Carte Meriden

« Utilisez n’importe quel itinéraire, osez les sentiers, les routes…et courez. Courez aussi loin et aussi vite que possible pendant 24 heures (les participants de la catégorie «chaînés» ont 36 heures), le temps est compté. The Crow (le Corbeau) surveillera tous les prisonniers pendant leur fuite, en utilisant le miracle de la technologie de suivi des événements Race Drone. Le Corbeau va juger de la distance parcourue par les ombres. Faites une faible tentative pour vous échapper et ne recevez que du papier. Aventurez-vous plus loin et réclamez de l’argent. Plus loin encore et prenez l’or! Si votre vol vous emmène sur 90 miles, le Black Crow sera à vous! Soyez assuré, peu de corbeaux noirs seront réclamés. Attention… Les kilomètres sont mesurés «à vol d’oiseau» et non pas aux kilomètres parcourus. »

Échapper à Meriden

Guillaume Arthus est le seul français à participer. C’est un habitué des courses inhabituelles (Ultra Trail Montmartre, Barkley, traversée des Pyrénées en solitaire, ndlr.). Arrivée deux heures avant le départ à minuit, il avale un sandwich triangle à l’aéroport de Birmingham avant de rejoindre la ligne de départ. Son objectif est simple : courir en direction de Londres pour repartir en Eurostar le lendemain… avec la victoire en prime, si possible.

Escape from Meriden

00h00, les 150 coureurs en tenues orange s’échappent. Guillaume Arthus prend la tête de la course assez rapidement mais les choses se compliquent avant que le soleil se lève. Il n’y a aucune possibilité de se ravitailler en hors. Après 7 heures d’effort et 2 heures sans eaux, il rejoint une station-service à l’entrée de Towcester. Un pain au chocolat et un plein d’eau plus tard, il repart. Après 70km, Il a maintenant 4km d’avance, une paille, mais pas de conséquence lié à la déshydratation. C’est une mini-victoire qu’il ne prend pas le temps de célébrer. « Il me restait encore un peu plus de de 16h de course, je suis resté concentré. »

Escape from Meriden

Vers le 90ème km, il décide de changer son itinéraire pour éviter une deux fois deux voies. « Ce n’était pas prévu… mais j’ai trouvé le Grand Union Canal qui allait dans la même direction. Une berge de rivière c’est mieux que le bas-côté d’une grosse nationale. »

Après 11h25 de course, il passe la barre des 100km. « J’étais super content. Frais mentalement et physiquement, j’avais encore beaucoup de marge et surtout de l’avance sur mes poursuivants. » Après un repas rapide, il repart de plus bel et continue de creuser l’écart, lentement mais surement.

Escape from Meriden

Après 15h de course, Guillaume est dans le dur. « J’en pouvais plus, je n’avais plus de jus. J’en profite pour regarder le classement en ligne… je suis en train de me faire rattraper par Sean Nickell, un copain de longue date. Il est très fort. » Une heure plus tard, Guillaume de décide de prendre une bonne pause pour reprendre des forces. Il pointe désormais à 1km de retard et l’écart se creuse.

Escape from Meriden

Seulement voilà, Guillaume reçoit un message vers 17h45. « La personne derrière toi et Sean est à 7km. Donne tout, tu peux le faire. » Après un quart d’heure dans le déni, Guillaume donne tout et met les gaz après 18h de course et 145km. « J’ai débranché le cerveau. J’avais 2km à rattraper et je me suis dit ça passe ou ça casse. »

Trois heure plus tard, il franchit la Tamise. Il a 4km d’avance. Le coup de poker a fonctionné. C’est un coup de massue à distance pour Sean, qui ne rattrapera jamais ni la distance ni l’allure. Guillaume maintient son effort pendant les trois heures restants pour chercher la victoire après 187km parcouru en 24h.

Escape from Meriden

Carte après 24h. 125 = Sean, 37 = Guillaume

 

Il s’arrête de courir devant une station essence, sans finish-line ni public, mais avec le sentiment du travail accompli. « J’ai couru 18000km en 8 ans, avant de pouvoir enfin gagner une course avec un beau niveau de compétition. Je ne sais pas si je me rends compte de ce qu’il s’est passé. J’ai battu mon record sur 100 miles plus de 3h au passage. C’était fou. Je suis vraiment content ».

Escape from Meriden

Guillaume a rejoint des amis londoniens pour quelques bières… avant de récupérer son Eurostar. S’il vous propose de partir en weekend avec lui, ne soyez pas fou, refusez.

Résultats

1 37 Guillaume Arthus 100.89 4202 Noir
2 100 Sean Nickell 96.09 4094 Noir
3 114 Phill Richardson 90.67 3133 Noir
4 76 Paul Bruyère 90.34 3829 Noir
5 134 Angela blanc 87,26 6030 Or
6 120 David Forgeron 85.52 5662 Or
7 110 Helen Brochet 82,48 2653 Or
8 96 Josh Merrett 81,54 4260 Or
9 106 Allan Parkin 79,35 4910 Or
dix 104 Akgun Ozsoy 78.88 3307 Or

 

Lien Strava de Guillaume

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here