AU CŒUR DE L’ÎLE DE BEAUTÉ, L’ÉQUIPE GORE-TEX® VA À LA RENCONTRE DES RANDONNEURS DU 19 AU 27 JUIN

0
545
Suite au succès de la première édition, LE GR®20 EXPÉRIENCE GORE-TEX®, espace d’animation itinérant revient s’installer sur le mythique GR®20, du 19 au 27 juin 2018, sur 3 étapes riches en partage et en convivialité.
Débutant son périple cette année au sud pour remonter vers le nord, cette pause bien méritée pour les randonneurs leur permet de bénéficier des conseils de professionnels de la randonnée :
  • un accompagnateur en montagne local pour répondre à toutes leurs questions
  • un podologue pour les conseiller sur les questions du pied, de la posture et de la marche
  • un masseur-kinésithérapeute, spécialiste du sport, pour soulager, voire réparer, les corps éprouvés par le GR® des professionnels de l’équipement pour conseiller sur les pratiques et solutions innovantes GORE-TEX®

3 ÉTAPES SYMBOLIQUES SUR LE GR®20 ONT ÉTÉ CHOISIES POUR LEUR AUTHENTICITÉ :

Le GR®20, ce sentier mythique, aussi convoité que redouté, est certainement l’un des plus beaux itinéraires pédestres au monde.
Sillonnant les montagnes corses du nord au sud, entre Calenzana et Conca, il est aussi l’un des plus exigeants, avec 180km et 11 000m de dénivelé positif à parcourir. Il attire, chaque année, des milliers de randonneurs, plus ou moins bien préparés.
En effet, il n’est pas rare de constater que beaucoup de prétendants au « GR » rencontrent des déconvenues ou des petits bobos du fait d’une mauvaise préparation physique, mais aussi et surtout d’une mauvaise préparation de leur matériel.
Que l’on prévoit de partir pour 5 ou 15 jours, la préparation du sac, les réglages ET le choix du modèle de sac doivent être adaptés à ses besoins.
Crédits photos © Dalmasso Monica
 COMMENT PRÉPARER SON SAC À DOS POUR LE GR®20 ?
Selon les objectifs et les capacités physiques de chacun, il y a plusieurs manières d’envisager le tracé corse. Les plus sportifs partiront sur une version rando-trail sur 3 à 5 jours, les randonneurs sportifs opteront pour un programme sur 8 à 10 jours, et les randonneurs « normaux » (ou moins entraînés) s’attaqueront à ce défi sur 12 à 15 jours.
Voici tous les détails à ne pas négliger avant de partir, avec les conseils précieux de Massamba M’Baye, kinésithérapeute du sport et expert sur le GR®20 EXPERIENCE GORE-TEX®.
Crédits photos © Dalmasso Monica

COMMENT CHOISIR SON SAC À DOS ?

Le choix du modèle de sac à dos dépend de plusieurs facteurs :
la morphologie (taille, poids, carrure), le nombre de jours que comportera l’itinéraire choisi, et donc un « litrage » (capacité de remplissage) qui devra être adapté, les accessoires incontournables que l’on souhaite retrouver sur le sac.
Si le randonneur part pour une version trail, il passera une bonne partie du temps à courir ou à progresser rapidement sur ce terrain technique. Le sac sera relativement léger (5kg maximum) et il faudra opter pour un sac qui épouse particulièrement bien la forme du dos afin d’éviter les frottements et « ballottements ». Le poids du sac reposera principalement sur les épaules, contrairement aux randonneurs classiques nous le verrons plus tard. De ce fait, il est intéressant de choisir un sac qui répartit au mieux la charge entre l’avant et l’arrière (portage des bidons sur les bretelles du sac, par exemple), afin d’optimiser la stabilité.
À noter que la sangle de poitrine n’est pas à négliger. Son bon réglage en hauteur est essentiel à une bonne stabilité de l’ensemble.
Crédits photos © Lorane Philibert
Pour un GR®20 en mode randonnée, que ce soit en mode « actif » ou plus tranquille, les besoins seront différents. L’objectif de poids maximum à porter avoisinera les 10kg.
La première question qu’il faudra se poser est de savoir avec précision ce que l’on souhaite amener, afin de choisir le bon litrage du sac. Le choix du
volume doit aussi se faire selon les capacités de chacun et sa morphologie. Deuxième point important pour bien choisir son sac, le choisir à la bonne taille. Un sac à dos se porte, certes, via deux bretelles qui s’appuient sur les épaules, mais le poids du sac, lui, repose sur les crêtes iliaques (les os supérieurs du bassin, pour faire simple). Votre sac dépendra donc de la longueur entre ce point de repère et le sommet de vos épaules. Il existe généralement des tailles de sac (S, M, L…) ou des tailles de dos ajustables.
Un sac à la bonne taille, c’est déjà, 50% du confort de portage assuré !
Troisième point essentiel à prendre en compte pour sélectionner le sac qui correspondra parfaitement à ses besoins : les accessoires. Un sac de couchage ? On le place généralement dans une poche séparée, en bas du sac. Poche à eau ou bouteilles ? Des poches permettant un accès facile aux boissons seront appréciables…
À noter qu’entre un GR®20 en 8 à 10 jours et un parcours moins rapide en 12 à 15 jours, le volume du sac est sensiblement identique.

5 CONSEILS POUR BIEN RÉGLER SON SAC

  • Un sac se règle « chargé ». Inutile de faire les réglages « à vide » à la maison !
  • Commencez par desserrer toutes les sangles.
  • Réglez la hauteur des bretelles en plaçant la sangle ventrale au niveau des crêtes iliaques. 60 à 70% du poids du sac devra reposer via cette sangle sur les crêtes iliaques, d’où l’intérêt de l’utiliser, mais aussi et surtout de bien la placer.
  • Les bretelles étant désormais bien réglées en hauteur et donc bien placées sur les épaules, vous pourrez ajuster les sangles de rappel de charge, qui permettent de rapprocher le volume principal du sac de votre dos.
  • La sangle de poitrine sera placée « à la hauteur de » et sur la poitrine.
  • Il est important de la placer à cet endroit (trop haut, elle vous étranglerait). Un bon serrage de cette sangle évitera bon nombre de douleurs
  • lombaires.
En appliquant ces conseils basiques, votre sac, même chargé à 10 kilos, ne devrait plus devenir un fardeau !
N’oubliez pas de faire quelques sorties avec votre sac avant le jour J afin de vous familiariser à votre équipement et faire quelques ajustements.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here